Review

Screw est un groupe de visual kei à l’esthétique soignée et au talent que l’on ne peut ignorer. Bien que les avis restent mitigés à leur sujet, on ne peut clairement pas passer à côté d’eux. C’est donc avec un immense plaisir que je vais tâcher de vous en apprendre plus sur ce quintet que j’affectionne tout particulièrement!
Chant : Byo
Guitare : Kazuki
Guitare : Manabu
Basse : Rui
Batterie : Jin

Screw voit le jour début 2006, avec une formation quelque peu différente de l’actuelle puisqu’on ne retrouve pas Rui à la basse, mais Yuuto. De plus, Manabu n’est, à ce moment-là, encore qu’un membre de session ! Le groupe commence par une petite série de concerts, dont un oneman en avril, avant de sortir leur tout premier maxi single « Neji re ta Shi Sou » le 17 mai. Les lives continuent de s’enchaîner, ouvrant la voie à leur premier mini-album qui lui sort le 12 juillet sous le nom de « Nanairo No Reienka » et sera édité à 2000 exemplaires seulement ! L’année 2006 s’achève comme elle a commencé et se ponctue avec la sortie de trois maxi-singles, mais aussi et surtout par un concert au festival Winter Romantic Fes.3days X-day.

2007 démarre avec encore plus de concert, ce qui tend à prouver que Screw est un groupe de scène avant tout. Le 14 mars sort « Fusion of the Core », leur premier album, qui s’enchaîne avec une tournée promotionnelle du nom de LIMITED FUSION. C’est en mai de cette même année que Screw rejoint le label PSC et que Manabu devient enfin un membre officiel. Une fois n’est pas coutume (^^) : l’année se poursuit avec de nombreux concerts et autres festivals, et s’achève par plusieurs sorties, deux mini-album ainsi qu’une participation au Jrock Invasion à Cologne !

L’année suivante est marquée par la sortie d’un nouveau maxi-single, « Raging Blood », le 27 février. Il est tout naturellement suivi par…une tournée : « Rise from the Ash », et aussi par un oneman commémoratif des deux ans du groupe le 23 avril. Cette même année, les fans découvrent également Wailing Wall ainsi que Gather Roses, deux maxi single qui remportent un franc succès lors de leurs sorties respectives, les 13 août et 19 novembre 2008.

Enrichi de ses très nombreux concerts depuis sa création, le quintet enchaîne pas moins de quatre tournées différentes en 2009!

2009 débute sur les chapeaux de roue pour Screw, qui participe au célèbre PS COMPANY 10Anniversary Peace&Smile Carnival ! S’ensuit une année toute aussi chargée que les précédentes, bien que mieux « organisée ». En effet, enrichi de ses très nombreux concerts depuis sa création, le quintet enchaîne pas moins de quatre tournées différentes entre lesquelles se glisse la sortie d’un nouveau mini-album, « RACIAL MIXTURE », le 04 août et celle d’un album, « X-Rays », le 19 septembre, qui est suivi par une tournée TOUR09 X-RAYS OF SCREW s’achevant le 31 décembre et qui marquera également le départ de Yuuto pour divergence musicale.

Rui prend donc la place de bassiste laissé vacante et le groupe participe au – Informal meeting of principle « Special Night Show » ~ SECRET au Shibuya O-WEST le 09 janvier 2010, avant de se lancer dans une nouvelle tournée. Entre mai et novembre 2010, Screw sort deux maxi-singles : « Cursed Hurricane » le 12 mai et « ANCIENT RAIN » le 09 juin, mais aussi un album, « DUALITY », le 17 novembre, qui est accueilli avec grand succès. Cet album sera, comme ses prédécesseurs, couronné d’une petite tournée : SCREW 2010 INTERGRATION ONEMAN LIVE DUALITY SYMMETRY qui prendra fin le 19 décembre.

Hélas, et contrairement aux autres années, 2011 marque un ralentissement dans les activités du groupe. En effet, eux qui effectuaient pas loin d’une centaine de dates par an, ne joueront cette année-là que quelques dates et ne mettront sur pied qu’une seule tournée : « SCREW 5th Anniversary ONEMAN TOUR 2011 GO INTO HIGH GEAR ». La formation sort tout de même un maxi-single le 23 mars, « DEEP SIX », ainsi qu’un DVD de leur dernière tournée. Fort heureusement, 2012 s’annonce à nouveau plutôt chargée en actualité pour Screw, avec la sortie de « BIRAN », leur quatrième album, le 15 février, et surtout l’annonce de leur venue en Europe pour une tournée qui passera par la France ! Enfin, un nouveau single devrait voir le jour pour le 17 octobre prochain : « XANADU ».

Aussi bien visuellement que musicalement, Screw est pleinement ancré dans le style visual kei ! Rift de guitare à profusion, growl, cris, déferlante de basse et de batterie, aucun doute : le quintet ne manque pas d’énergie et leurs musiques s’en ressentent ! Ce qui fait la particularité de la voix de Byo, c’est sa capacité à la moduler selon sa volonté. On peut notamment le constater dans « Death’s door », dans laquelle le chanteur passe du cri a une voix plus retenue pendant les refrains, mais qui garde une tessiture tout à fait posée et surtout maîtrisée lors des couplets. Tout cela contribue à donner une dimension tout en relief au morceau ! Et quoi de mieux pour sublimer cette magnifique voix que des musiciens de talent ! En effet, les quatre autres membres ne sont pas en reste et mettent à profit toute l’étendue de leurs connaissances pour notre plus grand plaisir auditif ! Que cela soit dans un morceau plus violent ou plus calme, comme « Wailling wall » (qui n’est tout de même pas une balade, restant très rythmée et marquée de solos tous plus prenants les uns que les autres), c’est un cocktail musical détonnant que nous offre le groupe !

Si je devais définir chacun des clips de Screw, je les qualifierais tous d’esthétiquement parfaits!

Au niveau visuel à présent : si je devais définir chacun des clips de Screw, je les qualifierais tous d’esthétiquement parfaits! En effet, il n’est pas un clip où le groupe n’apparait pas à son total avantage. Certaines de leurs vidéos se font parfois en toute simplicité, comme dans « The abbys », complètement épuré mais qui prend tout son charme dans le fait d’alterner prises en noir et blanc et plan dans des couleurs « ternies » qui donnent selon moi tout son cachet à l’image! Bien entendu, Screw possède également son lot de clips « choc » comme tout groupe de visual kei qui se respecte. Parmi eux, je ne pouvais évidemment pas passer sous silence l’incroyable « Gather Rose » : une musique rythmée et accrocheuse sublimée par la voix envoûtante de Byo, le tout sur fond…de sexe ! Scènes de masturbation, de fellation et autres échanges érotiques, on peut dire que cette vidéo a largement fait parler d’elle parmi les fans! Et le plus fort : en aucun cas le clip n’a été interdit aux moins de 16 ans ! On peut dire que le quintet a joué intelligemment sur ce coup, car toutes les scènes sont à la fois implicites et explicites! En effet, même si on ne peut en aucun cas confondre ce qui est en train de se passer, aucunes image censurable n’est visible! Et comme toujours, Screw y apparait esthétiquement.

Alors oui, certains reproche à Screw un manque d’originalité, mais permettez-moi de dire que je ne suis pas d’accord ! C’est un groupe qui gagne largement à être connu. La voix de Byo est tout simplement extraordinaire et est sublimée à merveille par quatre musiciens plus que talentueux! Bien sûr, comme toute formation, certaines de leurs musiques peuvent ressembler vaguement à des styles ou morceaux déjà existants, mais je serais curieuse de connaître un groupe pour qui ce n’est pas le cas ! Toujours est-il que je vous recommande grandement Screw si vous ne les connaissez pas, et si vous avez l’occasion de les voir en live : foncez ! Vous ne serez pas déçus!

Les vidéos


Note Globale N-Gamz:4/5



About the Author

Nana
Bonjour à tous ! Je me présente à vous en tant que Nana ! Pour ceux qui se poseraient la question, mon pseudo vient effectivement du manga éponyme ^^ je suis passionnée par l’Asie en général et le Japon en particulier, et ce depuis bien longtemps. Je m’intéresse à sa musique depuis maintenant huit longues années ! J’écoute principalement du Visual kei et du Jrock, mais je ne suis pas quelqu’un d’étroit d’esprit et reste ouverte à d’autre genre ^^. J’espère vous transmetre l’amour que j’ai pour la musique au travers de mes articles !