Review

On doit bien l’avouer, les jeux d’action nerveux avec des persos badass en diable, des démons de dix mètres de haut et des épées monumentales, ça nous fait irrémédiablement penser à Devil May Cry mais nous ne sommes pas les seuls puisque Reply Game Studios a carrément décidé de nous sortir son clone du genre avec Soulstice ! Et là je vous vois déjà craindre le pire : comment un studio indépendant pourrait-il rivaliser avec les moyens financiers de Capcom et proposer quelque chose d’aussi marquant de la saga DmC ? Et bien c’est très simple : en utilisant tout l’amour qu’ils ont pour Dante histoire de retirer le meilleur de la licence et de le transposer avec soin dans leur propre monde, en l’occurrence la Cité fortifiée d’Ilden, assaillie par une faille dimensionnelle de laquelle se déverse les engeances du Chaos, mettant la ville à feu et à sang. Et c’est là que vous intervenez, oui vous : une Chevalière des Cendres nommée Briar, contaminée par le sang des forces du mal et qui a acquis le statut de « Chimère » après avoir fusionné avec sa petit soeur Lute, devenue un esprit pour permettre l’achèvement du rituel. Armé de votre lame qui pourrait faire pâlir d’envie un certain Cloud Strife, vous allez arpenter les ruelles sombres et crasseuses de la mégalopole et de son château dévastés, sachant pertinemment que plus vous vous rapprochez du centre de la faille, plus le pouvoir qui sommeille en vous a envie de prendre le contrôle… Allez-vous réussir à le maîtriser et sauver ce qu’il reste d’Ilden ? Venez le découvrir dans mon vidéo-test sur PlayStation 5/Xbox Series X en 4K !

Soulstice : Le Vidéo-Test par Neoanderson

Note N-Gamz.com: 18,5/20

On n’y croyait pas vraiment au vu du statut de « jeu indé » de Soulstice et malgré les trailers plus qu’alléchants mais on a pris une sacrée baffe des les premières du soft car oui, Reply Game Studios a bien réussi là où tant d’autres se sont cassés les dents : nous proposer un pur Devil May Cry Old School digne de la première trilogie, voire même de la première trilogie d’un God of War également ! Avec ses angles de vue qui offrent des panoramas grandioses sur Ilden, son animation sans faille, ses trois modes graphiques, son gameplay ultra nerveux et jouissif, sa customisation de personnages poussée, son héroïne ultra badass, sa bande-son d’excellente facture (mention spéciale à Briar et Lute doublées par Stéphanie Joosten, alias Quiet dans MGSV !), sa mise en scène épique durant les cinématiques et son scénario passionnant, Soulstice coche toutes les bonnes cases du DmC-Like pour un prix qui ne dépasse pas les 50 Euros, le tout avec une excellente durée de vie. Un sans faute ? Hélas non car il y a parfois un souci de lisibilité durant les affrontements et les décors s’avèrent de temps à autre répétitifs, mais la variété des situations rencontrées, le système d’unité qui pousse au combo classieux ou encore la gestion des doubles champs de force qui offre une bonne dose de stratégie aux combats nous font largement oublier ces quelques écueils. C’est donc un immense « OUI » pour Soulstice, alias le mix parfait entre Devil May Cry et God of War, tout simplement !



About the Author

Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la quarantaine depuis peu, je suis le rédacteur en chef autant que le rédacteur de news et le vidéo-testeur de ce site (foncez sur la chaîne YouTube d'ailleurs). Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy, Chrono Trigger, Xenogears et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je voue un culte aux shonens/seinens tels que Ga-Rei, L'Ile de Hozuki, Orphen, Sprite ou encore Asebi. Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch, Inception et Tenet. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!