Review

Les journée deviennent de plus en plus courtes, il fait moche, il pleut, rien n’est fait pour nous donner envie de nous promener. On privilégie donc le plaid, le chocolat chaud et nos bonnes vieilles consoles. Mais que manque-t-il à cette liste pour enjoliver nos week-ends sombres et froids ? Un party game coloré et plein de peps qui sent le pain tout chaud bien sûr ! Vous avez l’impression qu’on part sur un Kamoulox ? C’est pourtant ce que nous propose le studio Streamline Games avec son soft lancé le 10 Septembre derniers sur Switch, j’ai nommé… Bake ‘n Switch. Notre test sort tout juste du four, pétri à la main avec amour et juste pour vous ! 

Maudit moisi !

« Sauvez votre monde en nourrissant les gardiens ! »

Dans Bake ‘n Switch, nous allons évoluer dans les contrées reculées de Fla. Auparavant, les maîtres boulanger étaient présent afin de dominer et maîtriser la pâte qui ici est…vivante ! Hélas, l’absence de ces maîtres a laissé le champ libre à un ennemi que l’on pensait depuis longtemps disparu: le moisi ! Ce dernier a la fâcheuse tendance de corrompre nos petits pâtons tout mignons et de les rendre immangeables et incontrôlables. Heureusement, les entités divines aptes à défendre Fla vont être tirées de leur sommeil. Mais il y a u gros problème : elles ont les crocs !

Les maîtres boulangers vont ainsi devoir revenir pour préparer des tonnes d’offrandes faites de petits pains afin de satisfaire l’appétit des Gardiens ! Bien entendu, ceux-ci vont vite devenir de plus en plus exigeants : cuisson particulière, assaisonnement tatillon, quantités gargantuesques… Le tout sur des maps toutes simples dans les premiers temps mais qui, comme pour Overcooked, vont vite devenir un enfer qui va mettre les nerfs des joueurs à rude épreuve !

Besoin de tester un amitié ? 

« Un univers coloré et beaucoup de fun ! »

Back’ n Switch se joue uniquement en co-op ou en versus mode. Il n’y a donc pas de mode jouable seul comme c’est le cas chez la concurrence. Et comme pour ces derniers, le soft dont on parle aujourd’hui risque de causer cris, insultes et autres joyeuseté dans votre salons. Bien que le gameplay soit enfantin et facile à prendre en main, les différentes commandes à remplir, le nombre de pâtons qui traînent sur l’écran, tous les obstacles que l’on nous met dans les pattes donnent rapidement lieu à un capharnaüm où la bonne humeur réside.

Pleine de rondeur, de douceur et de couleurs, la direction artistique du soft est des plus attirantes ! On tombe instantanément sous le charme du charadesign et des environnements. Il est par contre regrettable, bien que les niveaux soient plus que nombreux, de n’évoluer que dans deux ambiances différentes : un archipel aux effluves tropicaux et un désert aux teintes chaudes, pleines de miel ! Qui dit deux mondes, dit aussi deux boss seulement. Mais comme je l’ai indiqué, le titre comprend quand même une centaine de niveaux. De quoi occuper nos dimanches pluvieux !

« Un certain manque de lisibilité « 

Vous reprendrez bien un p’tit pain ?

Bake ‘n Switch ne fera pas d’ombre au seigneur du genre, alias Overcooked, mais il se hisse gentiment au panthéon des party games au concept séduisant et au gameplay empli de fun ! Sans être novateur, il reprend des mécaniques que l’on apprécie, que l’on maîtrise rapidement pour notre plus grand plaisir, tout y ajoutant son grain de sel. Ainsi, chaque maître boulanger a ses spécificités qui serviront à l’équipe, apportant un coté stratégique un poil plus poussé que la concurrence. Quelques petits points sombres viennent tout de même planer sur la contrée de Fla : les pâtons sont certes ultra mignons mais finissent par tous se ressembler quand ils sont trop nombreux à l’écran, et on regrette tout de même de ne pas avoir la possibilité de se jeter en solo dans l’aventure. Mais globalement, l’expérience est des plus agréables et mignonnes !

La Bande-Annonce

Réalisation: 15/20

Ambiance pop et fun, direction artistique pleine de peps et de couleurs pour un environnement délicieusement mignon, on adhère dès les premières minutes. Le design de nos boulangers est mignonnet tout plein et chacun possède réellement sa propre identité et ses compétences. Quant aux pâtons, bien qu’ils soient tous plus choupis les uns que les autres, il devient parfois difficile de les différencier quand ils sont trop nombreux.

Gameplay/Scénario: 14/20

Le scénario ne vole pas haut mais l’idée de base est séduisante. Le gameplay est facile à prendre en main et correspond aux codes du genre. Bien que les différents niveaux associés à un level design malin nous fassent changer de tactique de l’un à l’autre, poussant notre capacité d’adaptation vers ses limites, le principe de deux mondes seulement pour deux boss paraît un poil léger. C’est dommage quand on voit la créativité du studio.

Bande-Son: 13/20

Agréable dans un premier temps, elle finit par se faire malheureusement oublier. Les bruitages sont globalement bons mais on a tendance à ne pas profiter de l’ambiance sonore tant les noms d’oiseaux peuvent vite fuser entre potes.

Durée de vie: 15/20

Tout dépendra de votre façon de jouer: êtes-vous friand de défis en couple et partirez-vous donc à la conquête de nombreuses missions sur toute une après-midi ? Est-ce que vous destinez juste le soft à votre soirée apéro/raclette entre potes ou juste pour vous amuser en famille avec les enfants ? Vous l’aurez compris, il est possible d’arpenter le jeu le temps de quelques parties comme il est possible de décider de se lancer en mode défi pendant des heures et des heures.

Note Globale N-Gamz.com: 14/20

Bake ‘n Switch nous propose une pâtisserie vidéoludique toute mignonne en apparence mais aux saveurs piquantes aptes à jouer avec notre patience et vos réflexes pour mettre vos amitiés à l’épreuve ! Si vos liens avec vos potes ont résisté à Overcooked et à Mario Kart, alors tentez cette petite bombe pleine de sucre et acidulée qui va occuper vos soirées. Un party game des plus agréable, avec une difficulté et un rythme qui monte petit à petit pour nous offrir le challenge que l’on recherche dans ce type de titre. A ajouter à votre collection si vous êtes un adepte du genre malgré l’absence d’un mode solo, le faible nombre d’environnements graphiques et les soucis de lisibilité par moments !



About the Author

Avatar
LadyDisturbed
Jeune sœur de bataille, dévoreuse de romans à la vitesse de la lumière et fanatique de jeux vidéo depuis sa plus tendre enfance... voilà ce qui pourrait résumer de façon rapide votre petite rédactrice. Les mangas ne me font pas peur, la couture et le cosplay sont mon lot quotidien, l'écriture de fan fiction m'occupe et je rêve et vis dans un monde fait de fantasy et de science-fiction où les princesses Disney ont leur place. Éclectique, je suis ouverte à tous types de jeux, allant du RPG au FPS en passant par le Visual Novel, les MMO ou encore les jeux de stratégie, tout en voguant dans les eaux troubles des jeux indépendants que je me plais à vous faire découvrir. Je ferai tout ce qui est possible pour être juste dans mes jugements, et puisse le sort vous être favorable !