Review

24 ans! Cela fait déjà 24 ans que le premier Toy Story est sorti dans les salles et a donné naissance à deux suites plutôt réussies, dont un second opus qui fait toujours office de ténor du genre aujourd’hui. On pensait l’histoire de Buzz et Woody définitivement conclue après le passage de relai entre un Andy adulte et une adorable petite Bonnie, mais c’était sans compter sur l’imagination de Pixar, qui a apparemment encore des idées pour nous lancer un quatrième volet dont on avait peur qu’il n’égratigne la magie de la trilogie originelle. Et pourtant, après avoir vu le film en avant-première la semaine dernière, on doit bien l’avouer: ce Toys Story 4 est assurément… un chef d’oeuvre! Explications.

« Fraîchement créé par Bonnie, Forky ne veut pas être un jouet »

La jeune Bonnie, à qui Andy a donné sa collection de jouets dont Buzz, Woody et Jessie, est un peu inquiète pour sa première journée d’école et Woody, bien qu’il n’ait plus trop la côté avec sa propriétaire depuis quelques temps, ne peut s’empêcher de veiller elle. En se glissant dans le sac de la petite fille, il pense la rassurer mais contre toute attente, Bonnie va réaliser quelque chose d’un peu contre nature en classe: créer un jouet avec… une fourchette!

Baptisé Forky (Fourchette en VF), l’ustensile devient vite le compagnon préféré de la demoiselle mais il y a un souci: il refuse de se considérer comme un jouet et ne cherche qu’à faire ce pour quoi il est destiné… aller à la poubelle! Alors que Bonnie fait un road trip familial en embarquant toute la clique de Toy Story, Forky s’enfuit… mais c’était sans compter sur l’altruisme de Woody et sa volonté à faire comprendre à notre fourchette le bonheur qu’il y a à faire plaisir à un enfant! C’est parti pour une aventure pleine d’action qui va amener notre cher Cow-boy au coeur d’un magasin d’antiquités où sévit la dangereuse Gabby Gabby mais où se trouve aussi… l’amour de jeunesse de Woody: la Bergère! Et croyez-moi: elle a bien changé!

« De sublimes effets spéciaux ! »

Techniquement parlant, ce Toy Story 4 est une pure réussite! La modélisation des jouets est criante de réalisme, les décors sont bourrés de détails qui les rendent vivants, la gestion de la lumière flattent la rétine et les effets spéciaux et climatiques sont terriblement impressionnants, comme la pluie battante sous un ciel d’orage qui donne presque l’impression que le spectateur va être trempé! Ajoutez à cela une mise en scène convaincante, des séquences d’action haletantes et une bande-son digne de la saga, et vous comprendrez que cet opus est l’un des plus beaux films d’animation de ces dix dernières années et que le voyage auditif qu’il propose, notamment grâce aux incroyables performances de Tom Hanks (Woody), Tim Allen (Buzz) ou encore Keegan-Michael Key et Jordan Peele en désopilants Ducky et Bunny, un duo qui vous fera rire longtemps encore après le clap de fin!

« Ducky et Bunny sont irrésistiblement drôle et décalés »

Un clap de fin qui se veut d’ailleurs bouleversant d’émotion, et sans doute la conclusion la plus réussie pour la licence, qui est même parvenue à arracher quelques larmes à votre humble serviteur là où Toys Story 3 n’y était pas parvenu, c’est dire! On ne vous spoilera rien, mais sachez que rien que pour ses 5 dernières minutes, le film de Josh Cooley mérite d’être vu, et pas que! Alors certes, il y a bien deux-trois bémols comme un rythme vraiment lent durant la première moitié du long métrage et le fait que Buzz mais surtout Jessie passent au second plan, mais voir la Bergère en femme forte et Woody un peu « en fin de vie » avec Bonnie est terriblement grisant.

Vous l’aurez compris, ce Toy Story 4 est assurément LE film d’animation de l’été et ne trahit en rien la prestigieuse franchise dont il est issu, que du contraire! On avait peur que le récit tourne en rond mais il n’en est rien, et on se retrouver face à un véritable chef d’oeuvre bourré d’émotions, de rires, et de grand spectacle comme on les aime! Personnellement, j’aurai toujours une petite préférence pour Toy Story 2, mais ce 4 est désormais le second dans mon coeur, et je vous encourage (non mieux, je vous oblige!) à aller le voir dès sa sortie fixée au 26 juin prochain!

La Bande-Annonce

Note Globale N-Gamz: 4,5/5



About the Author

Avatar
Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la trentaine, Je suis le rédacteur en chef autant que le rédacteur de news de ce site. Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy, Chrono Trigger, Xenogears, et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je suis axé shonen/seinen tels que Ga-Rei, L'Ile de Hozuki, Orphen, Sprite, Asebi, ... Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch et Inception. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!