Review

ReLife, de Yayoiso, continue sa percée fulgurante en France après avoir conquis le Japon. Une histoire lycéenne, certes, mais offrant un scénario plus adulte qu’à l’accoutumée, tout en humour, que l’auteur nous développe avec une certaine sensibilité. Une belle découverte à faire « tout en couleur » aux éditions Ki-Oon et dont ce sixième volume ne démérite pas!

« Le suicide au travail fait partie des thèmes très matures abordés dans ce volet »

Le premier juillet approche et avec lui, l’anniversaire de la mort de la formatrice d’Arata, Mademoiselle Saiki. Ryo et notre héros, redevenu adulte, se rendent donc fort logiquement sur sa tombe. Hélas, Arata va rencontrer des employés issus de son ancien travail. Alors qu’il essaie d’oublier le passé, tout cela va lui faire revenir en mémoire de très mauvais souvenirs. Comment va-t-il réagir ?  Arrivera -t-il à ne plus culpabiliser de n’avoir pu sauver sa formatrice ?

Ce sixième tome met en avant le décès de l’ancienne patronne d’Arata, un sujet très triste que l’auteur aborde avec une extrême maturité sous le spectre d’un grave phénomène de société, celui du suicide au travail au Japon. Aussi appelé Karo-jisatsu, ce suicide dû au stress est très présent au pays du Soleil Levant.

De fait, à travers l’expérience qu’a vécue Arata, l’auteur nous envoie un message moralisateur. Le jeune homme, grâce à Ryo, commence enfin à accepter la mort de sa supérieure. Mais c’est aussi le thème de l’entraide qui transparaît dans ce tome avec un héros qui souhaite enfin aider les personnes qui l’entourent pour se sentir « utile ».

« Des touches d’humour sympathiques pour un scénario très adulte »

Ce Shonen est donc bien plus qu’une simple histoire de quotidien lycéen, c’est une réelle leçon de vie où le passé et le présent se rencontrent, le tout magnifié par un dessin toujours aussi juste et, chose plutôt originale… tout en couleur!

Bien entendu, comme pour toute histoire entre adolescents, Yayoise n’oublie pas de parler des sentiments amoureux, ces derniers étant abordés avec légèreté et une bonne touche de comique grâce à la ReLife An qui s’amuse à semer la zizanie partout où elle passe!

Vous l’aurez compris: le thème de la vie lycéenne peut vous paraître vu et revu dans le monde du manga, et pourtant  Yayoiso a su apporter à son histoire un scénario plus adulte. Avec un auteur qui nous prévoit la fin de sa série en quinze tomes, espérons que ReLife saura garder tout le côté touchant de son récit aussi longtemps. Pour nous en tous cas, c’est une oeuvre à lire impérativement, si ce n’est déjà fait !

Note Globale N-Gamz: 5/5



About the Author

Yzabel
Yzabel
Je suis une passionnée de manga et de tout ce qui touche à la culture asiatique en général, mais surtout de tout ce qui est en rapport avec les Yokaï. Fan de lecture, je suis également cosplayeuse et dessinatrice à mes heures perdues.