Review

Assurément un excellent opus de la saga Far Cry, le cinquième épisode fraîchement sorti a cartonné dans les charts comme aucun autre avant lui, aussi semblait-il logique de voir Ubisoft surfer sur le succès de son bébé en nous sortant du contenu additionnel pour prolonger le plaisir. C’est donc tout naturellement que débarque ce Hours of Darkness, qui s’avère être un stand-alone vendu 12€ ou inclus dans le Season Pass. Et contre toute attente, on quitte carrément le Montana et les fous furieux religieux pour… partir direct en pleine Guerre du Vietnam! De quoi relancer l’intérêt pour Far Cry avant un second DLC sur… Mars?

C’est pas ma guerre, Colonel!

« Survivre à un crash en pleine Guerre du Vietnam… le début de vos emmerdes! »

Si ce Far Cry 5 – Hours of Darkness change totalement d’environnement et d’époque par rapport à son aîné, il conserve néanmoins un fil conducteur identique: vous êtes un pauvre quidam perdu en plein territoire ennemi, et vous allez devoir vous sortir de ce merdier en sauvant vos potes.

Ici, vous allez incarner Wendell Redler (le vétéran de Far Cry 5!), jeune soldat américain dont l’hélico s’est crashé derrière les lignes des Viet Cong, en plein coeur de la Jungle du Vietnam. Si au départ vous pensiez être le seul survivant et que vous traciez comme un fou vers votre point d’extraction (comptez moins de deux heures pour boucler le DLC si vous le faites, d’ailleurs…), vous allez vite apprendre que vos frères d’armes ont survécu et sont retenus prisonniers par la milice adverse.

« Une jungle suffocante où l’infiltration prime »

A vous de mettre le boxon en toute « discrétion » dans ce mini-Open World, avec des mécaniques de sape telles que l’assassinat d’un chef armé, la destruction de haut-parleurs hurlant la propagande du régime militaire ou encore l’explosion en règle de batteries DCA. Du classique donc.

In the Jungle, the mighty Jungle

Niveau gameplay, ce DLC privilégie l’infiltration en vous offrant tout un tas de bonus tels qu’une rapidité accrue ou un marquage des cibles pour peu que vous enchaîniez les Stealth Kills. Assez jouissif, d’autant que la jungle du Vietnam recèle de planques et autres méthodes d’approche destinées à prendre l’ennemi à revers. Par contre, une fois que vous commencez à libérer des compagnons, oubliez la discrétion et dites bonjour à… la frustration!

« Un DLC fun mais… trop court! »

En effet, chaque ami libéré va vous suivre et vous aider dans votre tâche, mais l’I.A. est tellement à l’ouest que vos potes iront souvent se placer sous les balles « juste pour le fun ». Sachant que si l’un d’eux meurt, c’est définitif et que pour atteindre le 100%, il faut tous les ramener en vie au point d’extraction… vous voyez le tableau. Heureusement que des ordres de repli seront là pour leur sauver la mise, même si ça ôte une partie de l’intérêt des attaques coordonnées à plusieurs.

Trop court pour les non complétionnistes

A 12€ le Stand Alone pour un peu plus d’une heure de jeu en ligne droite, il est clair que ce Hours of Darkness laisse sur sa faim, avec un violent arrière-goût de s’être fait avoir en beauté. Pourtant, pour peu que l’on s’intéresse aux quêtes annexes, à la libération de ses amis et aux deux modes de difficulté additionnels totalement badass (un « Survie » ultra hard et un mode à la Rambo surarmé où ça explose de partout), alors l’investissement peut valoir le coup, d’autant que visuellement, on y croit, à ce Vietnam brumeux et suffocant!

La bande-annonce

Tableau de notes: s’agissant d’un DLC, nous n’incorporerons pas de tableau de notes. Vous pourrez retrouver ce dernier dans le test du jeu complet en cliquant ici.

Note Globale N-Gamz.com: 14/20

Bien qu’il retranscrive de façon assez convaincante l’ambiance horrifique de la Guerre du Vietnam et les techniques de guerilla propres à ce conflit grâce à un moteur de jeu plus que performant, Far Cry Hours of Darkness s’avère trop court en ligne droite pour le prix demandé de 12€ selon nous. Néanmoins, si votre kiff ce sont les quêtes annexes et le mythique 100%, alors le passé tourmenté de Wendell Redler pourrait vraiment vous plaire.



About the Author

Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la trentaine, Je suis le rédacteur en chef autant que le rédacteur de news de ce site. Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy, Chrono Trigger, Xenogears, et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je suis axé shonen/seinen tels que Ga-Rei, L'Ile de Hozuki, Orphen, Sprite, Asebi, ... Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch et Inception. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!