Review

Si Ubisoft a su réinventer avec brio sa saga Assassin’s Creed grâce à un opus Origins inoubliable, on se demandait ce qu’il allait pouvoir faire avec une autre de ses licences phares: Far Cry! En effet, le quatrième volet qui avait foulé nos terres en 2014 semblait avoir essoufflé la franchise après un troisième opus cultissime, aussi attendait-on avec impatience Far Cry 5 pour voir si quatre années de développement permettraient aux développeurs de nous surprendre. La réponse? Non, ce nouveau Far Cry applique stricto sensu la même recette que ses aînés mais il le fait avec beaucoup de coeur à l’ouvrage, comme vous pourrez le constater dans notre test et vidéo-test bourré de guns, d’explosions et de… fanatiques religieux complètement tarés!

Le Vidéo-Test par Neoanderson

Réalisation: 17,5/20

Si visuellement Far Cry 5 est un peu en deçà du somptueux Horizon Zero Dawn en terme de densité de végétation et d’effets spéciaux (particules, flammes, cycle jour/nuit), le titre d’Ubisoft propose un énorme Open World sans chargement qui s’avère vraiment vivant, le tout jouissant d’un framerate plutôt constant et d’une très bonne modélisation des personnages. Une vraie balade en plein coeur des forêts du Montana, hélas sujette à des bugs d’affichage ou de collision qui, heureusement, ne ruinent pas l’expérience de jeu. D’ailleurs, si vous voulez découvrir la beauté naturelle des « quads » sauvages, n’hésitez pas cliquer ici, la vidéo vaut le détour…

Gameplay/Scénario: 17/20

Si les dix premières minutes nous présentent un Joseph Seed ultra badass et totalement allumé, on n’arrive quand même pas à oublier LE plus grand méchant de la saga, Vaas (par contre, Pagan Min est déjà sorti de nos esprits depuis longtemps). Le scénario se laisse agréablement suivre et promet pas mal de moments épiques, même si le coup du : « Hey, tu as justement trois potes? Ça tombe bien, Joseph Seed a trois enfants et chacun détient l’un de tes amis dans une zone bien donnée de la map! », c’est un peu gros non? Niveau gameplay, c’est… du Far Cry. Autrement dit, le terme « chaos organisé » s’invite souvent à la fête, ce qui pourra frustrer les plus planificateurs d’entre vous (se faire griller son infiltration par un ours qui débarque à l’improviste… rageant). A côté de ça, on retrouve un vaste Open World à explorer, une pléthore de missions variées et de NPC, des armes à foison et de belles possibilités d’approche pour une situation donnée. Mais le must reste sans aucun doute le mode coopération sur toute la campagne, jouissif à souhait (malgré l’obligation de rester près de son binôme) et que l’on aimerait voir repris par TOUS les autres titres du genre!

Bande-Son: 18/20

Les doublages français sont d’excellentes qualité et les musiques d’ambiance font dans le bon gros rock américain comme on les aime, parfois mâtiné de chants évangéliques totalement dans le ton du récit. Les bruitages, de leur côté, ciblent le blockbuster hollywoodien avec des explosions qui collent des frissons, tandis que les sons environnementaux vous emmènent directement dans les forêts du Montana. Du très bon boulot, qui a malheureusement souffert d’un gros bug de sous-titres sur notre version (avec des voix françaises et des sous-titres anglais, étrange).

Durée de vie: 18/20

Comptez 35 heures pour boucler la campagne solo (ou coop’, c’est le must) et un peu plus si vous voulez accomplir les diverses quêtes annexes. A côté de ça, le mode Arcade promet énormément grâce à un très puissant éditeur de niveau, pour peu que la Communauté s’y mette. La durée de vie pourrait donc devenir infinie si vous accrochez au concept des deathmatch en équipe ou de l’attaque d’avant-poste.

Note Globale N-Gamz: 17/20

Non, Joseph Seed ne sera pas le nouveau Vaas et Far Cry 5 ne réinventera en aucun cas la franchise comme a pu le faire Assassin’s Creed Origins pour sa propre saga, mais bon sang que le dernier bébé d’Ubisoft est bon! Avec son Open World extrêmement vaste et vivant, ses quêtes annexes à foison, son casting de fous furieux évangéliques et son mode coopération pour toute la campagne, le titre envoie du lourd en permanence, sans parler de son éditeur de niveau « Arcade » qui promet énormément une fois que la Communauté l’aura bien en main. Alors certes, les détracteurs ne seront pas convertis par cet opus, mais les fans en auront pour leur argent, Far Cry 5 prenant un malin plaisir à améliorer consciencieusement ce qui fait la force de la licence… en espérant un sixième opus qui nous surprenne enfin.



About the Author

Avatar
Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la trentaine, Je suis le rédacteur en chef autant que le rédacteur de news de ce site. Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy, Chrono Trigger, Xenogears, et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je suis axé shonen/seinen tels que Ga-Rei, L'Ile de Hozuki, Orphen, Sprite, Asebi, ... Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch et Inception. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!