Review

Alors qu’il nous a sorti rien de moins que le meilleur jeu d’aventure narratif de la PlayStation 4 avec Until Dawn (du moins jusqu’à ce que Detroit: Become Human ne débarque en mai prochain), le studio Supermassive Games s’est depuis lors cantonné au PlayStation VR, avec un certain succès il est vrai. On lui doit ainsi l’excellent rail shooter Until Dawn: Rush of Blood et le jeu d’aventure horrifique The Inpatient. Histoire de nous montrer qu’ils croient dur comme fer dans la réalité virtuelle, les devs ont décidé de nous offrir un nouveau titre, cette fois orienté shooter tactique coopératif: Bravo Team! Et croyez-moi, quand Supermassive Games se lance dans un projet, il ne le fait jamais à moitié, la preuve dans ce vidéo-test!

Le Vidéo-Test par Neoanderson

Réalisation: 14/20

Il s’agit sans doute du gros écueil du soft. Supermassive Games nous avait habitués à être à la pointe graphique avec ses softs en réalité virtuelle, et Bravo Team nous livre hélas des textures au rabais et une palette d’ennemis un peu trop chiche pour nous impressionner pleinement. Heureusement que les effets visuels comme les (rares) explosions ou encore la pluie sont convaincants et que l’animation ne souffre d’aucun lags, sans parler du sentiment de « présence » indispensable pour toute bonne expérience VR.

Gameplay/Scénario: 16/20

Le récit, s’il est totalement linéaire, se laisse suivre et réserve même son lot de surprises à la fin. On regrettera par contre de ne pouvoir approfondir le background du soft, ce dernier n’ayant aucun item informatif à nous faire ramasser durant les niveaux. Le gameplay, quant à lui, est simple et efficace, et encore plus au PlayStation Aim dont la capacité de ciblage en approchant votre oeil du viseur, surtout au snipe, est réaliste à souhait. On apprécie également le système de déplacement bien pensé et garanti sans motion sickness, permettant une belle approche tactique lorsque les ennemis vous prennent à revers. On aurait aimé, par contre, avoir au moins une arme de destruction de masse comme une bonne vieille grenade, et des situations un peu plus variées histoire de pimenter les sept niveaux du soft. Il n’empêche, les sensations ressenties lorsqu’on travaille vraiment en équipe sont inimitables et valent amplement le détour, le titre ayant le bon goût de vous obliger à coopérer, notamment via des tirs de suppression, si vous voulez espérer avancer un tant soit peu dans le niveau.

Bande-Son: 18/20

Les bruitages environnementaux sont crédibles à souhait et c’est un plaisir d’entendre les balles siffler au-dessus de votre tête ou les explosions alentours rythmer vos coups de feu. La musique est également plutôt convaincante et le jeu se paie le luxe d’être intégralement doublé en français pour ne jamais sortir le gamer de son immersion.

Durée de vie: 15,5/20

Comptez trois à quatre heures pour boucler le soft une première fois en solo… et en facile! A deux et au niveau normal, le trip est tel que le jeu vous prendra bien plus de temps, notamment pour mettre au point vos stratégies, et le mode scoring ajoute également quelques heures au compteur pour les plus acharnés. Une bonne durée de vie en multi donc, pour un prix un peu élevé de 40€ qui aurait pu au moins nous livrer un peu de replay value avec des objets bonus à ramasser dans les missions, par exemple. En solo, attendez de trouver le soft à 25 ou 30€!

Note Globale N-Gamz: 17/20 en coop et 14/20 en solo

Bravo Team est un shooter tactique coopératif et ce dernier mot est très important car il génère le principal attrait du soft: un travail d’équipe obligatoire et bigrement jouissif pour qui tombe sur le bon partenaire online ou en local. C’est vraiment là, quand les deux gamers se parlent et mettent au point leurs tactiques, que le jeu révèle toute son ingéniosité et que le plaisir devient viscéral, surtout avec le PlayStation Aim qui permet une grosse précision dans les tirs et une immersion bien plus efficace qu’à la manette. Si on regrettera le manque de situations hollywoodiennes, la redondance des ennemis et des situations, la réalisation graphique un peu en berne ainsi qu’une replay value pas évidente en solo, on ne peut que saluer ce multi efficace et grisant auquel la réalité virtuelle apporte une immersion hors norme qui augure du meilleur pour la suite des softs triple A du PlayStation VR! Un shooter coopératif à vivre… comme si vous y étiez, donc!



About the Author

Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la trentaine, Je suis le rédacteur en chef autant que le rédacteur de news de ce site. Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy, Chrono Trigger, Xenogears, et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je suis axé shonen/seinen tels que Ga-Rei, L'Ile de Hozuki, Orphen, Sprite, Asebi, ... Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch et Inception. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!