Review

Huit ans… il aura fallu attendre presque 8 ans pour voir débarquer un nouvel épisode de la célèbre saga « Rainbow », unité d’élite dirigée par John Clarke, alias « Six », héros créé de toutes pièces par le génial Tom Clancy, le père du Techno-Thriller. Ce Rainbow Six Siege, directement bâti sur les cendres d’un « Patriot » qui ne vit jamais le jour, aura connu de nombreuses modifications durant son développement, afin de proposer aux joueurs un FPS tactique et compétitif capable de se « frotter » aux géants du milieu. Après une trentaine d’heures de jeu manette en main, voyons ensemble si Ubisoft Montréal est parvenu à relancer la franchise.

Le meilleur du meilleur… de l’élite !

L'élite des forces spéciales d'intervention va avoir du pain sur la planche!

L’élite des forces spéciales d’intervention va avoir du pain sur la planche!

Commençons par la base : dans Rainbow Six Siege, vous incarnez les meilleures forces spéciales du monde : le GIGN français, les Spetsnaz russes, le SAS britannique, le GSG9 allemand et bien sûr les SWAT’s des U.S.A ! Chaque force d’intervention possède 4 opérateurs (2 en défense, 2 en attaque) qui possèdent leurs propres capacités pour un total de vingt personnages. Certains peuvent percer des défenses renforcées ou repérer des explosifs tandis que d’autres utilisent des détecteurs de battements cardiaques voire même des grenades à gaz pour autant d’approches différentes. Au-delà de leurs aptitudes particulières, les opérateurs possèdent des équipements qui leur sont propres comme des grenades flash, des fusils à pompe ou des barbelés.

Rainbow Six Siege se présente donc comme un FPS Tactique multijoueur pouvant accueillir jusqu’à 10 joueurs. Dans les faits, vous faites partie du groupe d’élite Rainbow et votre mission est simple : maintenir la paix par tous les moyens nécessaires quand les négociations avec les terroristes ne donnent rien (ce qui arrive fréquemment). Lors de la préparation de la partie, vous aurez à choisir parmi les 10 opérateurs disponibles en fonction de votre situation (attaque ou défense), mais souvenez-vous qu’il ne peut y avoir deux opérateurs identiques dans la même équipe ! A vous donc de sélectionner rapidement celui qui a votre préférence avant qu’un autre joueur ne le fasse, les places étant chères pour les soldats les plus prisés !

Un « pseudo-solo-tuto »

Le mode solo vous servira surtout de tutorial face à des situations variées

Le mode solo vous servira surtout de tutoriel face à des situations variées

Parlons à présent des modes de jeu de ce Rainbow Six Siege, dont la dominance va clairement au multi pour conquérir le cœur des joueurs… mais pas que ! En effet, le titre intègre du solo, en faible quantité. Cette dizaine de missions pour un seul joueur, appelées « Situations », fait en fait office de gros didacticiel face à une I.A. déterminée à vous en faire baver. Cet « entraînement » est une étape assez importante du processus d’acclimatation au jeu, avant de plonger dans le mode multi, car il vous permet de faire connaissance avec plusieurs maps, les opérateurs et les bases du soft. De plus, cette partie solo offre des adversaires différents du online avec notamment des kamikazes équipés de ceintures d’explosifs. Enfin, chaque « Situation » comporte des objectifs différents tels que désamorcer une bombe, protéger une zone ou bien extraire un otage, et vous rapportera des crédits en fonction de la difficulté choisie (3 niveaux) et des objectifs secondaires accomplis (Tuer 3 terroristes en « head shot », terminer l’assaut avec au moins 50% de vie, …). Crédits qui vous serviront à acheter des opérateurs… dans le mode multi ! La boucle est bouclée.

Posez des barbelés et renforcez les issues pour vous protéger de l'assaillant!

Posez des barbelés et renforcez les issues pour vous protéger de l’assaillant!

En multijoueur, vous pourrez prendre part à des matches opposant deux équipes de cinq joueurs qui s’affronteront à travers trois modes de jeu: contrôler une zone, prendre/protéger un otage ou désamorcer/conserver une bombe radioactive. Le tout alterne allègrement phases de défense et d’attaque. Ainsi, le défenseur devra à tout prix maintenir sa position inconnue de l’assaillant, tout en barricadant les portes de sa cachette, en renforçant les murs, en posant des mines et autres fils barbelés. L’attaquant pourra quant à lui débusquer son opposant avec l’aide d’un drone télécommandé. Une préparation stratégique avant tout passage à l’acte qui impose de la communication dans votre équipe et une prise de connaissance approfondie du terrain et des adversaires. Signalons également un dernier mode de jeu online disponible : « Chasse aux terroristes ». Il s’agit d’un mode coopératif en ligne pas vraiment innovant puisqu’il reprend les mêmes bases que le solo, sauf qu’ici vous serez accompagné de quatre autres personnes bien réelles pour éliminer tous vos opposants ou sécuriser certains lieux. Là encore, c’est l’occasion de découvrir un peu plus en profondeur les spécificités de ce Rainbow Six Siege: une approche lente et la nécessité de bien s’entendre avec ses collègues pour une progression optimale. Après tout, vous êtes là pour faire le job !

Nerveux et posé à la fois

Choisissez l'opérateur qui correspond le plus à votre style de jeu... en gardant l'esprit d'équipe en tête!

Choisissez l’opérateur qui correspond le plus à votre style de jeu… en gardant l’esprit d’équipe en tête!

Ce qui frappe avant tout dans ce Rainbow Six, c’est l’exigence de son gameplay. Pas d’artifices, hormis quelques gadgets qui, au mieux, vous aiguilleront. C’est bel et bien votre « skill », vos aptitudes propres qui seront mises à l’honneur ici. Vous devrez être un pro de la gâchette, car aucun système d’aide à la visée n’est à votre disposition. Autant dire que vous allez devoir shooter vite et juste afin de réaliser un headshot qui tue réellement en une seule balle (NDLA : si ce dernier point peut vous faire sourire, sachez qu’il n’est malheureusement pas toujours présent dans les FPS de ces dernières années). Attention cependant, le tir ami est possible, offrant du coup une certaine nervosité à la jouabilité qui contribue grandement à faire monter le stress, puisqu’une manche ne dure que 3 min 30, obligeant les assaillants à agir rapidement pour neutraliser la menace. Dur ? Oui, mais réaliste ! La moindre erreur vous sera fatale et il n’y a aucune place pour les « Rushers » solitaires !

La tension est incroyable durant les parties... avec des montées d'adrénaline bien présentes!

La tension est incroyable durant les parties… avec de belles montées d’adrénaline!

L’équipe, quant à elle, est la deuxième composante essentielle du jeu car seul une gestion parfaite des forces et faiblesses de votre team paie vraiment. C’est précisément là que Siege se démarque des autres titres multijoueurs. Vous devez avancer avec un bon esprit de groupe, vous adapter, communiquer et surtout synchroniser vos actions afin de progresser avec le plus de tactique possible et… éviter le carnage ! Rainbow Six Siege commence donc son ascension vers le cercle très fermé des FPS tactiques en étant parfaitement adapté pour l’eSport. Si Ubisoft n’a rien communiqué officiellement sur le sujet, nous pouvons aisément penser que des compétitions verront le jour, tant le soft s’inscrit dans cette dynamique.

Techniquement « destructible »

Graphiquement, Rainbow Six est en deçà de ce qu'on espérait... mais le moteur de destruction est hallucinant

Graphiquement, ce Rainbow Six Siege est en deçà de ce qu’on espérait… mais le moteur de destruction est impressionnant

Concentrons-nous maintenant sur la réalisation du jeu. Loin d’être laid, Rainbow Six Siege n’offre malheureusement pas ce que les joueurs sont en droit d’attendre graphiquement sur les machines « New Gen ». Cela dit, il propose un moteur de destruction assez exceptionnel. En effet, tout (ou presque) est destructible ! Avec ses niveaux architecturés comme des gruyères friables, le titre permet, et vous encourage même, d’user de votre capacité à vous frayer un passage à travers les murs et les cloisons en posant des explosifs sur une paroi ou en créant des judas et autres meurtrières dans le seul but de surprendre l’ennemi. De fait, le décor devient autant un abri protecteur qu’un piège imprévisible, d’où une tension ingame assez inédite. Un bémol technique à signaler cependant avec l’apparition de bugs de « blocage ». Ainsi, lors de certaines parties, vous vous retrouverez parfois bloqué au sol sans savoir pourquoi, ce qui deviendra très vite fâcheux lorsque votre position sera compromise par l’ennemi et que vous devrez changer rapidement de lieu. Espérons une mise à jour corrective dans les plus brefs délais.

Un titre terriblement tactique et taillé pour l'eSport!

Un titre terriblement tactique, taillé pour l’eSport!

Niveau bande-son, on ne peut que noter l’excellent travail offert par les équipes d’Ubisoft. Un bruit de pas qui résonne dans un couloir, une grenade dégoupillée, une bombe flash qui explose, un fusil que l’on recharge… toute l’ambiance sonore est fidèlement retranscrite et réaliste, accentuant la nervosité et l’intensité des parties avec une immersion de chaque instant et des montées d’adrénaline terriblement jouissives !

Assaut réussi ?

Rainbow Six Siege réussit à faire entrer la saga de plein pied et de fort belle façon dans l’univers de la New Gen. Avec son gameplay nerveux et la tension palpable lors des parties, le tout embelli par une destruction des décors aussi jouissive qu’intéressante sur le plan stratégique, le titre vous demandera un solide esprit d’équipe et vous proposera des opérateurs suffisamment variés pour influer sur le déroulement d’une partie. Même s’il devra encore être « affiné » via une mise à jour corrective, ce nouveau Rainbow Six dispose largement des armes pour se faire une place dans l’arène des FPS Tactiques et venir se frotter au milieu de l’eSport sans rougir !

La Bande-Annonce

Réalisation: 15/20

Rainbow Six Siege est loin d’être laid mais il faut bien avouer que le titre n’offre pas tout à fait ce que les joueurs sont en droit d’attendre sur New Gen en 2015, notamment au niveau des textures et autres effets de lumière. On vous rassure, ce « défaut » est vite balayé par un moteur de destruction assez exceptionnel qui montre son plein potentiel dans les niveaux du soft, architecturés comme des gruyères friables pour multiplier la liberté d’action et d’infiltration. Faites sauter des parois, créez des raccourcis ou des meurtrières pour maîtriser l’espace et ainsi dominer votre adversaire ! Dommage, par contre, que des bugs vous bloquant littéralement sur votre position soient encore présents.

Gameplay/Scénario: 16/20

Ce qui frappe avant tout dans ce Rainbow Six, c’est l’exigence de son gameplay. Peu d’artifices et autres gadgets : ce qui est mis à l’honneur ici, c’est bel et bien votre talent de gamer. Il vous faudra être un pro de la gâchette lors des manches de 3mn30, on vous le dit, la nervosité de la jouabilité contribuant grandement à faire monter le stress avant l’assaut pour des boosts d’adrénaline très jouissifs. La communication est également primordiale, de sorte que vous devrez être accompagné d’une équipe solide et non de Rushers Solitaires. Niveau scénario, c’est plutôt basique vu que le titre est principalement orienté multi.

Bande-Son: 18/20

Un bruit de pas qui résonne dans un couloir, une grenade dégoupillée, une bombe flash qui explose, un fusil que l’on recharge… le moindre bruit peut vous donner des indices sur la position de l’ennemi et toute l’ambiance sonore se révèle très réaliste. La plongée auditive dans l’univers de Rainbow Six Siege est tellement persuasive… qu’elle nous filerait presque froid dans le dos !

Durée de vie: 17/20

Le titre n’a de limite que votre envie de partir à l’assaut de situations anti-terroristes tendues avec vos amis. Ubisoft garantit, de plus, une année de contenu « gratuit » avec des opérateurs chaque mois et de nouveaux niveaux, afin que vous n’ayez pas le temps de vous ennuyer ! De plus, le titre semble taillé pour l’eSport, ce qui devrait lui garantir une sacrée durée de vie sur le long terme.

Note Globale N-Gamz.com: 16/20

Pari réussi pour Ubisoft qui signe ici un jeu multi coopératif remarquable. En nous immergeant dans des opérations anti-terroristes tendues, nous proposant un gameplay totalement excessivement nerveux qui vous envoie sur le terrain dans des conditions quasi-réelles avec des tirs amis qui peuvent vous atteindre, une jauge de vie qui ne se régénère pas et aucune aide à la visée, ce Tom Clancy’s Rainbow Six Siege donne une sacrée dose d’adrénaline à qui s’y plonge. De plus, le titre nous garantit du contenu supplémentaire gratuit tout au long de l’année, qu’il s’agisse de nouvelles cartes ou de nouveaux opérateurs, et semble taillé pour l’eSport. A ne pas rater !



About the Author

Sruoma
Sruoma

Salut à tous, je me présente : Sruoma mais appelez-moi  » Sruo « ! Gamer depuis l’âge de 10 ans, j’ai fait mes premiers pas sur la NES avec des jeux comme : Castlevania, Simon Quest et l’excellent  » The legend of Zelda « … 23 ans plus tard ma passion pour les jeux vidéo est encore plus forte! Ancien compétiteur amateur, créateur de vidéo sur le web, j’aime partager ma passion. J’ai également une admiration sans faille pour les films de gangsters avec une place énorme à l’excellent  » Blood in Blood out  » ( en français :  » Les Princes de la Ville « ).