Review

Vendue pour 14,99€ seule ou incluse dans le Season Pass pour 39,99€, Human Conditions est la première extension scénaristique sur les deux que devrait compter Watch Dogs 2, le jeu d’aventure Open World d’Ubisoft que nous avions particulièrement apprécié ici à la rédac (en test et vidéo-test ici). Avec pas moins de trois missions solo, un nouveau défi coop et une classe d’ennemi inédite, ce DLC vaut-il l’investissement pour ce soft déjà plus que complet à la base?

« Automata renoue avec bonheur avec les courses-poursuites déjantées »

Adoré par la critique et mal-aimé du public, Watch Dogs 2 a sûrement du souffrir du mauvais retour des gamers sur son aîné ainsi que d’une période de lancement saturée par les blockbusters triple A. Et pourtant, le titre d’Ubisoft est pétri de qualités et propose, en plus d’un humour geek décapant, un Open World réaliste et rempli de sous-objectifs fun, de même qu’un gameplay plutôt jouissif lors des nombreuses phases d’infiltration et de hacking que compte l’aventure. Aussi sommes-nous clairement ravis de pouvoir nous replonger dans les rue de San Francisco en compagnie de Marcus et ses potes de Dedsec pour pas moins de trois nouvelles missions solos et un défi multi au sein de ce tout premier DLC scénarisé: « Conditions Humaines ».

Tout d’abord, sachez que les 3 missions précitées proposent chacune pour environ deux heures de jeu, avec des récits qui s’inscrivent sans soucis dans l’intrigue principale du soft et vous permettent de renouer avec de nombreux éléments de gameplay appréciés des fans, parmi lesquels la course-poursuite face à aux forces de l’ordre. C’est en effet ce que propose « Automata », qui vous permet d’en apprendre plus sur une voiture automatique biométrique développée par Nudle (alias Google) et dont la conception cache un très lourd secret.

« Jordi et ses méthodes expéditives contrebalancent avec le côté infiltration du soft »

La seconde mission, Bad Medecine, permet à une figure emblématique et violente du premier opus, Jordi, de venir vous prêter main forte tandis que vous hackez à tour de bras jusqu’à vous retrouver sur un luxueux Yacht. Enfin, la dernière quête, baptisée Progrès Caustique, vous permettra de retrouver Lenni dans une vendetta contre une firme pharmaceutique qui kidnappe des sans-abris pour leur faire subir d’horribles expériences à base de nanomachines.

Toutes ces missions se révèlent réellement intéressantes, certaines ajoutant une petite plus-value scénaristique à l’univers de Watch Dogs 2, approfondissant des personnages que l’on ne voyait pas assez dans le jeu de base, comme Lenni. Le gameplay se révèle toujours aussi bien pensé même si on déplorera le manque de nouveautés. En effet, seul un adversaire inédit, le Jammer, fait son apparition. Plutôt balèze, il a le don de faire griller tous les appareils électroniques, dont votre smartphone.

Bref, on prend beaucoup de plaisir avec ce premier DLC scénarisé grâce à ses trois histoires très complètes et fun à suivre, et malgré une mission coop exclusive qui n’apporte strictement rien à la recette de base. Dans le Season Pass, l’investissement vaut le coup, par contre l’achat à l’unité nous semble un peu violent vu le prix d’une quinzaine d’Euros pratiqué.

La bande-annonce

Tableau de notes: s’agissant d’un DLC, nous vous renvoyons au tableau de notes du test et vidéo-test complets de Watch Dogs 2, disponible en cliquant ici.

Note Globale N-Gamz.com: 14,5/20

« Conditions Humaines » constitue un excellent premier DLC scénarisé pour Watch Dogs 2. Avec ces trois histoires bien différentes et très intéressantes à jouer, le contenu ne pêche que par une mission coop plutôt anecdotique et un tarif à l’unité plutôt élevé. Dans le Season Pass par contre, le rapport qualité/prix est clairement à l’avantage de cette extension. 



About the Author

Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la quarantaine depuis peu, je suis le rédacteur en chef autant que le rédacteur de news et le vidéo-testeur de ce site (foncez sur la chaîne YouTube d'ailleurs). Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy, Chrono Trigger, Xenogears et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je voue un culte aux shonens/seinens tels que Ga-Rei, L'Ile de Hozuki, Orphen, Sprite ou encore Asebi. Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch, Inception et Tenet. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!