Review

Ayant la lourde tâche de succéder à l’un des jeux Open World les plus controversés de l’écurie Ubisoft, Watch Dogs 2 partait forcément en générant une vague de scepticisme, voire d’inquiétude auprès des joueurs échaudés par le manque de charisme et la répétitivité du premier volet. Et pourtant, le plus gros développeur/éditeur français veut croire en son poulain, au point d’en faire sa seconde franchise phare derrière… Assassin’s Creed! Avec de tels objectifs, il fallait clairement se donner les titanesques moyens de ses ambitions. Moteur de jeu remis à neuf, changement total d’environnement, Open World plus varié, casting rajeuni et humour décapant parviendront-ils à faire enfin naître une saga culte en devenir? Venez le découvrir dans notre vidéo-test complet!

Le Vidéo-Test par Neoanderson

Réalisation: 16/20 (si le framerate ne chute pas à la sortie)

L’Open World proposé par Watch Dogs 2 est vaste et plutôt diversifié, permettant pas mal de folies à pied, en moto, en voiture et même en bateau, pour un résultat visuel clairement aguicheur. Textures travaillées, effets de lumière bluffants, cycle jour/nuit convaincant et modélisation des personnages très réussie font du dernier bébé d’Ubi un beau, un très beau jeu même malgré des bugs de collision inévitable dans un environnement de cette ampleur. Le tout s’est avéré étonnamment fluide durant notre semaine de test, avant la sortie officielle, d’où la note plutôt haute. Cependant, il y aura lieu de voir si l’aspect interconnecté du soft une fois à disposition du grand public ne lui jouera pas des tours comme ce fut le cas pour le calamiteux framerate d’Assassin’s Creed Unity. Hélas, impossible de le dire pour l’instant donc nous nous baserons sur notre session test sans accroc pour notre cotation.

Gameplay/Scénario: 18/20

Avec ses héros ultra drôles et charismatiques, son côté geek déjanté assumé, ses nombreuses références à la Pop Culture des années 80-90 et son rythme qui monte en puissance tout du long, le scénario de Watch Dogs 2 est un régal à suivre et nous tirera souvent de petits sourires complices pour qui a grandi avec les jeux vidéo, les séries télés et les jeux de rôle plateau depuis sa plus tendre enfance. Dommage que le grand méchant soit un peu en deçà du niveau de notre équipe chez DedSec, du coup. En ce qui concerne le gameplay, Ubi a entièrement revu sa copie et propose un mix très intéressant entre action/exploration/infiltration grâce à l’usage des drones qui est carrément jouissif, sans parler du piratage qui vous donne d’entrée de jeu un gros sentiment de puissance sur le reste de la population. La conduite des véhicules est agréable, les séances d’escalade sont bien plus réalistes que dans Assassin’s Creed et vous forceront à analyser votre environnement au préalable, et le nombre de choses intéressantes à faire est plutôt impressionnant. Entre selfies dans des lieux clés, hacking des données d’autres joueurs, courses façon Uber sous amphets, missions annexes scénarisées et j’en passe, vous n’aurez pas le temps de vous ennuyer! La course aux followers est lancée, malgré une interface « smartphone » qui aurait gagné à hériter de quelques raccourcis manette!

Bande-Son: 18/20

Les musiques sont diversifiées au possible, allant de la Pop-Rock à la Techno-Trance pure et dure, allant même parfois flirter avec la musique classique, et de nouveaux morceaux se débloquent au fur et à mesure de vos scans. Les bruitages se montrent réalistes et les piratages font délicieusement penser aux bons vieux sons 8 bits. Enfin, le point d’orgue vient clairement des doublages français d’excellente qualité qui achèvent de donner vie et humour à vos protagonistes, loin du fade héros du premier volet.

Durée de vie: 17/20

Comptez une vingtaine d’heures pour clôturer les divers chapitres principaux du soft, et le double si vous voulez accomplir la pléthore de missions annexes proposées. Après, il vous restera toujours les parties interconnectées pour mettre du piment dans votre quotidien de hacker, en attendant la foule de DLC qui pointera sans doute rapidement le bout de son nez.

Note Globale N-Gamz.com: 17,5/20… si le framerate survit à la sortie mondiale!

Jeu constamment interconnecté oblige, Watch Dogs 2 nous fait peur quant à la stabilité de son framerate une fois sur le marché. Néanmoins, nous n’avons noté aucune, et je dis bien aucune, chute de fps lors de notre semaine de test, mais nous étions peu nombreux sur le serveur. La note reflète donc nos impressions directes et les qualités d’un titre qui a su redéfinir avec brio la « saga » Watch Dogs, faisant table rase de toutes les errances du premier volet pour nous offrir un vaste Open World intéressant à parcourir, un gameplay enrichi avec de nombreuses possibilités d’infiltration, une pléthore de quêtes annexes bien pensées et surtout… une galerie de héros incroyablement drôles et totalement geeks dans un scénario bourré à craquer de références à la Pop Culture des 30 dernières années, celle dans laquelle nombre d’entre nous avons grandi. Un capital sympathie jamais pris en défaut pour une aventure qui constitue un vrai régal vidéoludique… si la technique suit une fois que les serveurs accueilleront un maximum de monde. Dans le cas contraire, vous pouvez retirer 4 points à la note… et attendre la myriade de patchs correctifs qui suivront pour la remonter petit à petit.



About the Author

Avatar
Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la trentaine, Je suis le rédacteur en chef autant que le rédacteur de news de ce site. Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy, Chrono Trigger, Xenogears, et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je suis axé shonen/seinen tels que Ga-Rei, L'Ile de Hozuki, Orphen, Sprite, Asebi, ... Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch et Inception. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!