Review

Proposé à 40 Euros, PlayStation VR Worlds se veut être une compilation d’expériences pour le PlayStation VR, destinées à vous donner un aperçu de tout ce que ce casque de réalité virtuelle peut vous offrir en termes d’immersion et même de sensations de jeu. Développé par Sony London Studios et incorporant cinq « mini-softs » allant de la balade au milieu des requins au braquage à l’anglaise, en passant par du Pong 3.0, de la Street Luge et du FPS futuriste façon Halo, le titre mérite férocement que l’on s’y intéresse malgré quelques ratés ! Explications en vidéo.

Le Vidéo-Test par Neoanderson

Réalisation: 16/20

Si le jeu de Street Luge est tout bonnement à vomir à cause d’une résolution au rabais et d’un effet de flou incompréhensible, le reste de la compilation est clairement aguicheur visuellement parlant. Entre la balade aquatique bardée de méduses et autres requins, le jeu de balle façon Tron, l’incroyable modélisation des personnages et la mise en scène cinématographique de The London Heist pour ses phases scénaristiques mais surtout la patte artistique SciFi-Esotérique « à la Halo » de notre coup de cœur Scavengers Odyssey, ce PlayStation VR Worlds montre avec brio que le PlayStation VR en a dans le ventre malgré son affichage moindre que les HTC Vive et Oculus Rift. Certes, il y a toujours quelques couacs, comme un flou (encore lui) en arrière-plan du dernier titre cité ou les phases de shoot du braquage à l’anglaise dont les décors font parfois penser à de la PS3, mais au final on se laisse totalement emporter dans les différents mondes (sauf la Luge… beurk), preuve que le tout nous semble assez « réaliste » pour y croire.

Gameplay/Scénario: 17/20

Si on pourra pester contre l’absence d’interaction dans Ocean Descent (alors que la première démo présentée à la Gamescom 2014 permettait de tirer sur les requins) ou la jouabilité quasi nulle de VR Luge, on ne peut nier que les trois autres titres impressionnent et nous montrent trois façons radicalement différentes mais très jouissives d’utiliser le PS VR au travers d’un jeu de sport futuriste, d’un rail shooter scénarisé et même d’un FPS robotique à l’ambiance mystique surpuissante. Aucun motion sickness en vue et beaucoup de plaisir malgré des softs assez courts, le but étant vraiment de vous offrir diverses expériences et pas cinq jeux complets. Et puis, rien que pour le trip jamais ressenti ailleurs de sauter d’épaves spatiales en astéroïdes mortels, tout en blastant de l’insecte alien à foison dans Scavengers Odyssey, on ne peut qu’applaudir.

Bande-Son: 18/20

PlayStation VR Worlds a le bon goût d’être entièrement doublé en français, une condition sine qua non pour entrer pleinement dans le monde de la réalité virtuelle (car lire des sous-titres en RV, c’est vomitif et ça casse l’immersion). Les bruitages des softs sont excellents dans leur genre, notamment l’impression de plongée et les bruits étouffés par la mer de Ocean Descent ou les fusillades rythmées de London Heist. Une réussite.

Durée de vie: 12/20

Ouch, Sony avait prévenu : il veut offrir cinq « expériences jouables» de réalité virtuelle, et forcément on termine chacune d’elle dans un délai qui varie de 30 minutes à 1h30. Histoire de doubler la durée de vie et la replay value, chaque soft incorpore des défis à accomplir, mais rien d’excessivement difficile. D’un autre côté, le titre est vendu 40 Euros pour cinq façons de jouer radicalement différentes, et vous risquez de le ressortir plus d’une fois tant il s’avère être un excellent moyen de faire découvrir la VR à vos amis. Il n’empêche, jouer à deux titres au potentiel énorme tels que London Heist et surtout Scavengers Odyssey, pour voir arriver les crédits de fin bien trop vite (seulement deux niveaux jouables pour le premier cité !), c’est frustrant et on ne demande qu’une chose : que Sony fasse de ces deux-là de vrais titres à part car nous, on est preneur !

Note Globale N-Gamz.com: 15,5/20

Il ne faut pas prendre PlayStation VR Worlds comme un jeu complet mais bel et bien comme une compilation de cinq expériences radicalement différentes destinées à vous démontrer tout le potentiel du PlayStation VR. Incroyable moyen mis à votre disposition pour découvrir mais aussi « faire découvrir » la réalité virtuelle à vos amis, le titre vous offre certes un mauvais jeu de Street Luge, mais une très immersive balade aquatique, un Pong futuriste diablement marrant, un rail shooter contemporain jouissif et un FPS futuriste ésotérique qui nous a littéralement laissé « sur le cul » (sans motion sickness). A posséder impérativement si vous voulez avoir un aperçu complet de ce que la VR peut délivrer sur PlayStation 4, en priant pour que Sony fasse de certains de ces « mini-jeux », des softs complets !



About the Author

Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la quarantaine depuis peu, je suis le rédacteur en chef autant que le rédacteur de news et le vidéo-testeur de ce site (foncez sur la chaîne YouTube d'ailleurs). Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy, Chrono Trigger, Xenogears et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je voue un culte aux shonens/seinens tels que Ga-Rei, L'Ile de Hozuki, Orphen, Sprite ou encore Asebi. Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch, Inception et Tenet. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!