Review

Indivisible est un Action-RPG/Platformer développé par Lab Zero Games et édité par 505 Games sur Nintendo Switch pour un prix de 29,99€. Portage du titre éponyme sorti l’année dernière, le soft vous met dans la peau de la jeune Ajna, redoutable guerrière d’un clan totalement décimé par les forces implacables du malveillant Ravannavar. Fort heureusement pour elle, Ajna a le pouvoir d’enfermer dans son for intérieur les combattants qu’elle rencontrera au fil de sa quête de vengeance, et de les diriger à la façon d’un Valkyrie Profile dans des joutes hautement stratégiques où la moindre faute peut vous envoyer au tapis. Un concept qui avait hissé le bébé précité de Square Enix au rang de jeu culte de l’ère PlayStation 1, mais en sera-t-il de même pour cet Indivisible et son look animé qui nous a tapé dans l’oeil? La réponse dans notre vidéo-test!

Le Vidéo-Test par Neoanderson

Réalisation: 17,5/20

Le mélange 2D façon animé pour les persos et 3D pour les décors fonctionne à merveille et nous rappelle les bonnes heures de Valkyrie Profile, même si la direction artistique est autrement plus coloré et le ton plus enjoué pour Indivisible. Les effets de lumière se montrent plutôt bons, l’animation est fluide au possible et le look des personnages est assez atypique pour en devenir charismatique. Mention spéciale également aux sublimes cut-scenes animées. Petit bémol: les environnements auraient mérité des textures et une modélisation un peu plus « current gen » par endroits.

Gameplay/Scénario: 17/20

Le scénario ne fait pas partie des meilleurs du genre et n’évite pas certains clichés mais s’avère assez sympathique pour qu’on ait envie de le suivre sans prises de tête. Niveau gameplay, on est totalement sur du Valkyrie Profile avec un mix RPG pour les combats et Metroidvania pour l’exploration, Ajna récupérant de nouveaux pouvoirs au fur et à mesure de l’aventure pour lui permettre de revisiter d’anciennes zones et découvrir de nouvelles routes. Une progression très plaisante donc, pour un système de combat bien plus stratégique qu’il n’y paraît au premier abord, notamment par le fait que chaque personnage soit radicalement différent des autres dans ses pouvoirs et qu’il est possible d’effectuer des coups spéciaux moyennant l’usage de directions. Le timing sera donc primordial, notamment durant les combats de boss qui proposent parfois des pics de difficulté vraiment rageants. Vous voilà prévenus!

Bande-Son: 18/20

Musiques envoûtantes et dynamiques, bruitages convaincants et doublage anglais travaillés avec de grandes stars de l’animation au casting (Tania Gunadi en tant qu’Ajna notamment) font d’Indivisible un joli plaisir pour les oreilles.

Durée de vie: 16/20

Il vous faudra un peu plus d’une vingtaine d’heures pour boucler Indivisible, notamment en raison de quelques blocages sur des combats de boss parfois frustrants. Une bonne moyenne pour un titre vendu moins de 30€.

Note Globale N-Gamz.com: 17/20

Ne cherchez pas d’innovation par rapport aux opus PC/PS4/XOne dans cet Indivisible sur Nintendo Switch hormis sa portabilité, mais il est clair que le portage est de qualité, affichant une résolution maximale aussi bien en mode dock qu’au creux de la main, pour nous offrir une aventure longue d’une vingtaine d’heures, haute en couleurs, sans prise de tête niveau scénaristique mais avec des combats d’une rare intensité! Reprendre le système de Valkyrie Profile en attribuant une touche par personnage tout en maximisant les possibilités stratégiques à grands renforts de combinaison de direction pourra sans doute perdre les moins aguerris, qui jetteront l’éponge dès qu’un des nombreux pics de difficulté se présentera, mais les autres y trouveront un sacré plaisir et chercheront à créer l’équipe la plus badass possible au travers des 20 invocations récupérables! De plus, le design artistique ne laisse clairement pas indifférent avec son look animé japonais sur des décors 3D, et le côté Metroidvania s’avère très vite passionnant. Pour 29,99€, vous pouvez largement vous laisser tenter par cette petite perle indie certes frustrante par moments, mais tellement rafraîchissante!



About the Author

Avatar
Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la trentaine, Je suis le rédacteur en chef autant que le rédacteur de news de ce site. Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy, Chrono Trigger, Xenogears, et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je suis axé shonen/seinen tels que Ga-Rei, L'Ile de Hozuki, Orphen, Sprite, Asebi, ... Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch et Inception. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!