Review

Call of the Sea est un jeu d’aventure/énigme narratif développé par le studio espagnol Out of the Blue et vendu 19,99€ sur Xbox One/Xbox Series X-S et PC. Le jeu, qui se déroule dans les années 30, vous met dans la peau de Norah Everhart, une professeur de dessin atteinte d’une étrange maladie héréditaire qui couvre sa peau de tâches brunâtres et la paralyse petit à petit. Son mari, Harry, décide de partir en expédition dans le Pacifique Sud car il pense avoir découvert une piste mystique menant à un remède au mal dont souffre son épouse. Hélas, cela fait trois mois qu’il n’a plus donné signe de vie et notre héroïne va partir à sa recherche, ce qui l’amènera à se retrouver sur une île mystérieuse, où énigmes et légendes anciennes inspirées de Lovecraft se mélangent pour un récit initiatique qui entend bien nous faire voyager autant que réfléchir. Alors, ce Call of the Sea peut-il se targuer d’être une très bonne exclu console pour la gamme Xbox ? La réponse dans notre vidéo-test !

Le Vidéo-Test par Neoanderson

Réalisation: 15/20

La direction artistique de Call of the Sea est une franche réussite et le côté légèrement cartoon des décors confère une identité vraiment unique au soft de Out of the Blue. De plus, le jeu tourne en 4K à 60fps sur Xbox Series X et nous livre de superbes effets de lumière et d’eau, ainsi qu’une végétation plutôt dense. Alors certes, quelques textures font un peu cheap et le titre souffre de quelques chutes de framerate malgré les 12 teraflops de puissance graphique de la Xbox Series X, mais le spectacle visuel est au rendez-vous, assurément.

Gameplay/Scénario: 16,5/20

L’histoire est passionnante de bout en bout et nous livre deux fins marquantes en fonction de votre choix dans l’ultime chapitre. Le tout se dévoile savamment au travers de visions paranormales et de nombreux documents disséminés par l’expédition, ainsi que des peintures murales à foison pour décrire l’étrange destinée de cette île et des peuplades qui y habitaient, avec un petit côté « Lovecraft » plutôt plaisant. Niveau gameplay, on reste sur de l’aventure sans aucun combat et avec une héroïne un peu lente certes, mais le level design autant que les puzzles proposés sont tellement bien pensés qu’on accroche sans problème et qu’on devient vite accro au sentiment de jouissance procuré par la résolution de ces énigmes toujours logiques pour peu que l’on se serve de son sens de l’observation et de sa déduction (hormis celle du chapitre 4 à laquelle il semble manquer un léger indice).

Bande-Son: 17,5/20

Les mélodies sont mystiques à souhait et donnent un vrai sentiment de mystère au soft, tandis que les doublages anglais s’avèrent d’excellente facture pour nous immerger dans la quête initiatique de Norah. Idem pour les bruitages environnementaux qui donnent vie à l’aventure, à grands coups de chants d’oiseaux, de fracas de chutes d’eau ou d’éclairs tonitruants. On aurait juste adoré… un doublage français !

Durée de vie: 12/20

Comptez 5 heures pour boucler l’aventure de Norah en réfléchissant un tant soit peu sur les énigmes et en faisant un bon travail de recherche d’indices. Alors certes, le titre comporte deux fins différentes mais la replay value se limite au dernier chapitre. Fort heureusement, il est proposé à moins de 20€ et intègre même le Xbox Game Pass en Day One !

Note Globale N-Gamz.com: 15/20

Très belle surprise que ce Call of the Sea ! Développé par un petit studio espagnol dont le crédo est « Nous créons des énigmes, nous racontons des histoires, nous aimons les jeux vidéo », le titre propose une direction artistique très réussie en 4K à 60fps, une foule d’effets visuels (eau, soleil, particules) qui flattent la rétine, des puzzles très bien pensés (hormis un seul auquel il manque peut-être un indice), une histoire passionnante possédant deux fins et un merveilleux doublage anglais ainsi que des musiques tout bonnement excellentes. Dommage donc que l’aventure soit un peu courte du haut de ses 5 heures de jeu, que quelques chutes de framerate se fassent ressentir par endroits et que votre héroïne soit un peu lente. Il n’empêche que pour 20€ ou via le Game Pass, l’oeuvre de Out of the Blue est une vraie bonne exclu console Xbox et un titre que l’on vous encourage de faire pour ses très bonnes énigmes et son dépaysement assuré !



About the Author

Avatar
Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la quarantaine depuis peu, je suis le rédacteur en chef autant que le rédacteur de news et le vidéo-testeur de ce site (foncez sur la chaîne YouTube d'ailleurs). Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy, Chrono Trigger, Xenogears et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je voue un culte aux shonens/seinens tels que Ga-Rei, L'Ile de Hozuki, Orphen, Sprite ou encore Asebi. Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch, Inception et Tenet. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!