Review

La saga Battlefield s’est souvent cherchée sur le plan scénaristique. Ainsi, après nous avoir offert un récit morcelé bien fadasse et hyper court avec le très attendu Battlefield 4, la licence a tenté l’aventure narco-policière contemporaine façon série télé dans Hardline, pour un résultat plus concluant, certes, mais toujours très loin de l’immersion procurée par le FPS qui déchaîne les passions chaque année : Call of Duty ! Fort heureusement, la franchise a toujours pu compter sur un multi dantesque pour garder ses fans, à grands coups de décors destructibles et de combats jusqu’à 64 joueurs. Aujourd’hui pourtant, DICE semble avoir appris de ses erreurs et, en opérant un salvateur retour aux sources du conflit Historique (avec un grand H), le développeur veut enfin nous prouver qu’à côté d’un online jouissif à souhait, il peut aussi proposer une aventure solo qui marque le gamer. Armé d’une hype sans précédent face à un Call of Duty Infinite Warfare qui tente de rassurer ses troupes, ce Battlefield 1 pourrait bien devenir le premier volet d’une nouvelle saga phare du FPS, on vous l’assure !

Le Vidéo-Test par Neoanderson

Réalisation: 19/20

On savait déjà que le Frostbite envoyait du très lourd en termes d’environnements et d’effets spéciaux, notamment sur Star Wars Battlefront, qui nous avait ébahi à l’époque de sa sortie. Et bien que vous le croyiez ou non, Battlefield 1 fait encore plus fort! Textures de grande qualité, décors destructibles à souhait, explosions qui font froid dans le dos et gestion de la lumière apte à vous déscotcher le rétine, le titre de DICE est tout simplement le plus beau FPS actuellement sur le marché. De plus, l’animation sur consoles ne descend jamais en dessous des 30fps et pousse même parfois jusque 45 grâce à un habile système de résolution dynamique dont les transitions sont subtilement masquées par le déluge pyrotechnique à l’écran. On ne regarde pas le conflit… on est en plein coeur de ce dernier !

Gameplay/Scénario: 17/20

Alors que Battlefield 4 avait aussi opté pour un scénario morcelé sans réellement nous convaincre, ce Battlefield 1 réitère la même approche mais le fait avec un certain panache, voire même une belle retenue pour ces 5 héros malgré eux. Si deux scénario pêchent un peu par le manque de charisme de leur protagonistes, les trois autres nous livrent de grands moments d’émotion et d’humanité au sein d’un monde en feu. Une vraie bonne surprise donc. Niveau gameplay, on apprécie la variété des situations en solo (conduite de tank, pilotage d’avion, repérage et infiltration en environnement « ouvert » ou séance de shoot épique seul contre tous), le feeling « ancien » des armes qui a tendance à densifier le gameplay et à le rendre plus viscéral, de même que les cinq modes multis hauts en couleur, dont le très rigolo « Pigeons de Guerre », qui se voient magnifiés par des « Opérations » combinant plusieurs maps très imposantes en « Conquête ». Jamais l’impression de participer à un conflit armé titanesque n’aura été aussi bien rendue dans un jeu, le danger étant véritablement partout, mais le gain d’XP également grâce à toutes les actions de soutien qui vous aideront à grimper aisément les niveaux. Seul bémol: l’impossibilité de modifier son paquetage et de customiser son personnage en dehors des matchs alors que vos coéquipiers dérouillent un maximum…

Bande-Son: 17/20

Des musiques hollywoodiennes à souhait qui se montrent tantôt mélancoliques, tantôt sombres, tantôt épiques pour augmenter comme il se doit l’impact des images et l’émotion ressentie par le gamer. Les doublages français sont très corrects dans l’ensemble (sauf Lawrence d’Arabie, carrément à l’ouest) et les bruitages ont de quoi vous faire frémir tant ils vous projettent sur le champ de bataille d’une Guerre atroce noyée dans la boue et le sang. Entre les cris des allemands, les balles qui fusent à 10 cm de votre tête, les détonations de l’artillerie lourde et les déflagrations assourdissantes des explosions… vous allez parfois ressortir totalement confus de vos joutes, mais avec un sacré plaisir !

Durée de vie: 18/20

La campagne vous prendra une dizaine d’heures pour être bouclée en normal, bien plus en hard car les ennemis ont un répondant terriblement violent en termes de dégâts à votre barre de vie, et ce malgré une I.A. un peu à la traîne par moments. A côté de cela, vous pouvez encore gagner du temps de jeu avec les nombreux codex et collectibles à ramasser en solo. Et puis, bien entendu, si vous vous penchez sur le multi, vous êtes parti pour des heures et des heures de combats vidéoludiques tant les cinq modes sont radicalement différents et donnent toujours envie d’enchaîner les parties afin de gonfler son quota d’XP et grimper les échelons de la hiérarchie militaire.

Note Globale N-Gamz.com: 18/20

En apprenant que le solo de Battlefield 1 serait morcelé entre cinq points de vue, on a eu peur de revivre l’échec du quatrième opus… et on a eu tort! En effet, les cinq scénarios proposés sont certes inégaux, mais la majorité propose une aventure qui reste en mémoire par la sincérité de ses personnages et leur côté terriblement humain au beau milieu d’un océan de flammes. Tout nous prend aux tripes même si on aurait aimé poursuivre un peu plus le périple de certains ou bénéficier d’un ultime chapitre les réunissant tous. Niveau multi, le titre offre du solide, comme à son habitude, et les combats de masse en « opérations » vous donnent réellement l’impression de faire partie d’un conflit à grande échelle. Enfin, cerise sur le gâteau, Battlefield 1 propose une réalisation tout bonnement somptueuse qui en fait le plus beau FPS actuellement sur le marché. La saga renaît donc de fort belle façon et cet opus devrait relancer sur les bons rails une licence que l’on croyait perdue. Un must-have et surtout un concurrent qui risque bien de mettre Call of Duty sur la défensive pour les années à venir!



About the Author

Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la quarantaine depuis peu, je suis le rédacteur en chef autant que le rédacteur de news et le vidéo-testeur de ce site (foncez sur la chaîne YouTube d'ailleurs). Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy, Chrono Trigger, Xenogears et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je voue un culte aux shonens/seinens tels que Ga-Rei, L'Ile de Hozuki, Orphen, Sprite ou encore Asebi. Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch, Inception et Tenet. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!