Review

L’enthousiasme du Japon pour The Ancient Magus Bride se confirme jour après jour et nous ne pouvons qu’approuver tant Koré Yamazaki semble avoir trouvé une histoire et des personnages capables de séduire tous les publics. Ainsi, on ne se lasse toujours des aventures oniriques de Chisé et Elias au bout de ce cinquième tome et, au contraire, on en redemande même! Une véritable bouffée de magie et de dépaysement pour la maison d’édition Komikku… et pour ses lecteurs!

the-ancient-magus-bride-volume-5-critique-review-2En pleine nuit, la  mystérieuse Leanan Sidhe vient demander de l’aide à Chisé car Joel ne se réveille plus. Le malheureux se consume en effet peu à peu à cause de la présence de la jolie vampire. Afin que ses yeux d’humains puissent voir l’être magique qu’elle est, notre jeune apprentie va devoir confectionner un onguent de fée. Hélas, l’odeur magique va parvenir jusqu’au royaume des fées, amenant le roi Obéron à descendre sur les terres humaines. Comme si cela ne suffisait pas, Chisé, fatiguée par la préparation de la potion, s’écroule littéralement par terre en crachant du sang. Accompagné d’Obéron, Elias n’a d’autre choix que d’amener sa bien-aimée au royaume des fées pour la sauver.

Le graphisme de The Ancient Magus Bride est toujours aussi beau, et ce depuis le premier tome. Koré Yamazaki a un style qui ne cesse de nous émerveiller au fil des pages et l’apparition, dans chaque tome, de créatures aussi différentes et pleines de charmes est un véritable ravissement pour les yeux.  Les trames de cet opus restent claires, sauf le chapitre sur la vie de la taciturne fée de maison Silky nous dévoilant son passé. Le trait se veut léger et détaillé au besoin, avec un très beau travail sur les textures. Bref, tourner les pages de ce récit féerique provoque à coup sûr un véritable enchantement au travers d’une histoire imaginaire et romantique qui sait nous envoûter.

the-ancient-magus-bride-volume-5-critique-review-1Un récit qui, s’il s’arrête quelque peu sur la silencieuse Silky, se conclut par l’incroyable fête de Yule (Noël) accompagnée de ses origines païennes que l’auteur prend un malin à nous dévoiler avec grâce et poésie. Tous les personnages sont illustrés avec soin et il est difficile de ne pas les aimer tant Koré Yamazaki met du cœur et de l’attention à décrire leur personnalité, mais aussi le monde qui les entoure avec ses légendes anciennes qui insufflent indubitablement de la vie à ce manga.  Pour tout vous dire, on aimerait presque avoir la chance de vivre là-bas !!! Encore fois, les différentes histoires qui s’enchaînent permettent de voir évoluer un peu plus la relation entre la jeune Chisé et son maître Elias, ceux-ci faisant de plus en plus face à de nouveaux sentiments qui les rapprochent. Un rapprochement fascinant sous le signe de la magie qui charme toujours autant.

The Ancient Magus Bride continue donc de nous émerveiller et on en redemande. Histoire d’étancher notre soif de fantastique, sachez qu’une première OAV vient récemment de sortir au Japon et qu’on l’attend avec grande hâte chez nous, même si on se doute que la campagne de promotion pour celui-ci sera moins importante que dans son pays d’origine, lequel avait carrément eu droit à un incroyable cosplay d’Elias. En attendant, foncez sur ce cinquième volume des aventures de Chisé chez Komikku, et dites-vous qu’il y a encore de belles surprises à venir grâce au talent de Koré Yamazaki!

Note Globale N-Gamz: 5/5



About the Author

Yzabel
Yzabel
Je suis une passionnée de manga et de tout ce qui touche à la culture asiatique en général, mais surtout de tout ce qui est en rapport avec les Yokaï. Fan de lecture, je suis également cosplayeuse et dessinatrice à mes heures perdues.