Review

Si on ne manque pas de hack’n’slash dans le monde vidéoludique en général, on peut tout de même affirmer que la thématique fantasy y revient assez souvent. Alors si vous voulez du bash intensif de monstres façon shooter dans un univers Sci-Fi… Livelock sur consoles et PC devrait vous combler!

Fin de l’humanité ?

livelock-test-review-screen-3

« Trois consciences pour sauver le monde… et shooter tout ce qui bouge! »

Développé par Arc Games, à qui l’on doit l’excellent Torchlight, et édité par Perfect World Entertainement, derrière les MMO Neverwinter et Star Trek Online, Livelock propose un univers dans lequel l’humanité a senti sa fin arriver, décidant dès lors de transférer toutes les consciences qui la composent dans un univers informatique et de vivre au travers de corps robotisés.

Malheureusement, des factions se sont rapidement créées au sein de cette nouvelle « ère »: Moscou, Tokyo et New York… lesquelles ont forcément fini par se lancer dans une guerre sans merci à base de soldats cybernétiques. Les Hommes ne comprendront donc jamais… De fait, vous allez pouvoir incarner l’un des trois « profils » retenus pour tenter de sauver la situation: le geek, le militaire et le médecin. Votre quête : l’Eden… et autant dire que vous allez croiser du monde sur votre route!

En route pour l’Eden !

Votre épopée dans Livelock commence par le choix de votre conscience, comprendre par là votre robot, entre Hex le DPS de l’équipe, Vanguard le Tank et enfin Catalyst le soutien. Une sainte trinité en quelque sorte, dans laquelle chacun à sa place et son rôle bien défini.

livelock-test-review-screen-2

« La lisibilité de l’action est optimale et les niveaux variés »

Deux modes sont disponibles dans ce qui prend la forme d’un hack’n slash shooter futuriste: la Campagne, qui vous permet de suivre le scénario de Livelock seul, entres amis ou avec d’autres joueurs, et puis le Protocole Ouvert qui va mettre vos nerfs et vos compétences à rude épreuve. En effet, dans ce dernier ce sont des vagues et des vagues d’ennemis qui vont déferler sur vous sans relâche. Parviendrez-vous à gravir les échelons du classement mondial ?

Balade après l’apocalypse

Armes à foison, compétences variées, tout est mis à votre disposition pour vous permettre de détruire tout ce qui bouge ou aider vos alliés. Et autant dire que vous allez en avoir besoin ! Chaque chapitre est ainsi divisé en plusieurs séquences, qui vont bien entendu vous balancer leurs lots d’ennemis en tout genre, de boss et d’objets à récupérer afin de customiser votre châssis robotique !

Sur le champ de bataille, la désolation est au rendez-vous et l’impression d’évoluer dans un monde où Skynet et Cyberdyne Systems auraient réussi à mettre un joyeux capharnaüm, se ressent de la première à la dernière minute ! Les niveaux défilent sans réellement se ressembler et on prend son pied grâce à une difficulté croissante non négligeable ! Bref, un excellent feeling, comme peuvent notamment en procurer les titres Housemarque (Dead Nation ou plus récemment l’incroyable Alienation, en vidéo-test juste ici).

Affrontez les tous ! 

livelock-test-review-screen-1

« Un côté custom bien présent qui apporte beaucoup à l’expérience de jeu »

Livelock, c’est le genre de réalisation que l’on voudrait voir plus souvent sur la scène indé: beau, contrasté entre les nuances ternes de ce monde abîmé et les robots qui envoient de la couleur… à grands coups de fusil photonique! La technique est soignée, sans fausses notes, sans fioritures, et l’affichage est optimisé pour une compréhension facile de l’action et une lisibilité hors norme. Pas de lags et pas de bugs, idéal pour faire monter les combos hits à la vitesse de la lumière.

La bande-son, quant à elle, est convaincante: ni trop présente, ni trop absente, elle rythme agréablement le déluge d’effets pyrotechniques à l’écran. Les voix de nos « consciences » sont justement dosées et on apprécie l’humour que l’on rencontre entre deux séances de massacres.

Baguarreeeeeeeeeeeeeeeeeee !

Attention, Livelock n’est pas un monde aussi ouvert que Diablo and co, il est en effet plus orienté shooter que hack’n slash pur et dur et l’on progresse au sein de niveaux assez dirigistes, bien que certaines zones puissent se montrer étonnamment vastes. Cependant, on profite, on s’éclate, on débite du moche tout en relevant un certain challenge malgré le fait que le titre soit plutôt court. De plus, Livelock est aussi agréable à l’oeil qu’à l’oreille et chaque partie procure un réel plaisir. Un soft complet et nerveux que l’on recommande chaudement aux amoureux du genre, pour moins de vingt euros seulement.

La Bande-Annonce

Réalisation: 16/20

Bien que les décors puissent se montrer un chouïa répétitif en de rares occasions, il y a un véritable travail de fond sur l’identité visuelle de Livelock. Les textures sont réalistes, l’ambiance est convaincante et les couleurs apportées par nos héros donnent un peps énorme au soft. Tout est fluide, lisible malgré la profusion d’effets pyrotechniques… et terriblement jouissif au final !

Gameplay/Scénario: 17/20

Ne nous voilons pas la face, on ne s’attend pas à un scénario digne de ce nom dans un jeu du genre. Et pourtant Livelock nous en offre un tout à fait sympathique et crédible. Le gameplay, quant à lui, est simple, intuitif, très bien expliqué lors des premières missions et rapidement immersif. On spamme nos attaques comme un forcené jusqu’à ce que la difficulté pointe le bout de son nez, et que la gestion d’équipement et d’équipe vienne approfondir l’expérience de jeu de la meilleure des façons.

Bande-Son: 15/20

Plein d’humour malgré une situation dont la gravité se ressent au cours de notre avancée, le doublage français est de qualité. Les musique d’ambiance sont plutôt plaisantes et les bruitages pétaradent comme il faut pour vous plonger en plein coeur du champ de bataille. Une recette qui marche !

Durée de vie: 13/20

Petit bémol dans ce tableau idyllique… la durée de vie est un peu courte. En effet, les personnages se montent au niveau 30 assez rapidement, et malgré un gameplay fluide et intuitif, on se voit mal relancer encore et encore le soft. Une fois les trois consciences au niveau max, toutes les compétences et les armes débloquées, le titre ne nous propose en effet que le mode Protocole afin de s’aérer un peu. Malheureusement, si l’on n’est pas fan de scoring, on tournera vite en rond.

Note Globale N-Gamz.com: 15/20

Livelock est un shooter hack’n slash très agréable, visuellement travaillé et qui se laisse parcourir avec plaisir en solo et avec beaucoup de fun entre amis. Il est clairement dommage que la durée de vie ne soit pas plus longue malgré que l’on prenne son pied à relancer une partie ou deux afin de monter de niveau les autres « consciences ». Le mode scoring est stressant, certes, mais pourrait donner envie à certains de se donner à fond pour faire partie de l’élite mondiale. Bref, si vous avez envie de péter du robot à tout va dans un déluge d’explosions pour moins de vingt Euros… vous avez frappé à la bonne porte! 



About the Author

Avatar
LadyDisturbed
Jeune sœur de bataille, dévoreuse de romans à la vitesse de la lumière et fanatique de jeux vidéos depuis la plus tendre enfance... voilà ce qui pourrait résumer de façon rapide votre petite rédactrice. Les mangas ne me font pas peur, la couture et le cosplay sont mon lot quotidien, l'écriture de fan fiction m'occupe et je rêve et vis dans un monde fait de fantasy et science fiction où les princesses Disney ont leur place. Éclectique, je suis ouverte à tous types de jeux, allant du RPG au FPS en passant par le Visual Novel, les MMO ou encore les jeux de stratégie et voguant dans les eaux troubles des jeux indépendants que je me plais à vous faire découvrir. Je ferais tout ce qui est possible pour être juste dans mes jugements, et puisse le sort vous être favorable !