Review

Véritable OVNI (c’est le cas de le dire) vidéoludique comme seule la scène indépendante peut en fournir, le Kerbal Space Program des mexicains du studio Squad a su se trouver un public de fidèles, du moins sur PC, grâce à une Communauté de Modders prête à embellir ce jeu de « programme spatial » graphiquement austère, où l’apprentissage par l’échec fait figure de norme. Ainsi, nous avons vu fleurir des centaines de mods depuis la sortie du soft en 2015, rajoutant des milliers de vaisseaux spatiaux et améliorations visuelles pour le plaisir des fans. Du coup, on se demande ce qu’une première extension telle que Making History, après trois ans d’attente et vendue 15€, a réellement de pertinent… et on va être surpris!

Vers l’Infini… mais pas tant qu’ça…

« Des pièces de navettes issues de l’histoire de la conquête spatiale »

Fruit d’une idée géniale des mexicains de Squad, Kerbal Space Program vous met dans la peau du gestionnaire de tout un programme spatial, avec pour but de construire pièces par pièces un vaisseau et surtout… de le faire décoller! Avec sa progression par l’échec ultra lente et parfois frustrante, le titre en a découragé plus d’un mais a quand même su, au fil du temps, se forger une communauté de fans assidus. Du coup, on imagine leur impatience de pouvoir acheter, après trois ans d’attente, une vraie extension officielle en lieu et place des mods parfois hasardeux présents sur le marché… non? Euh, non en fait, tant lesdits mods ont sublimé le soft de départ.

Pourtant, les petits gars de Squad ne se sont pas laissés démonter et ont décidé d’offrir dans leur premier DLC baptisé « Making History » rien de moins que des navettes et autres fusées totalement calquées sur celles de la véritable conquête spatiale, ainsi que de nouveaux champs de tirs rappelant furieusement Cap Canaveral, des parachutes pour vos Kerbals et 7 scénarios tirés tout droit du passé de la NASA (« Houston… on a un problème ») et des autres compagnies « galactiques ». OK, pas de quoi fouetter un chat à vitesse supra-luminique, me direz-vous… mais Squad a une surprise de taille pour vous: un éditeur de missions!

Créez votre propre « Gravity »

Et oui, vous allez enfin pouvoir imaginer les récits les plus fous, les pannes les plus incongrues, les sauvetages les plus impossibles grâce à l’éditeur de mission inclus dans cette extension! Alors attention, n’imaginez pas créer votre ersatz de Gravity avec un Kerbal en petite tenue en plein coeur d’une station spatiale en perdition, le tout au bout de quelques clics: le système est à l’image de tout le jeu, complexe à souhait!

« Sans l’éditeur de missions, l’achat était inutile mais là… il est indispensable! »

Heureusement, les devs ont fait des efforts pour rendre leur éditeur un tant soit peu accessible, le tout à grand renforts de bulles d’action et de conditions paramétrables à souhait. Dommage donc que les tutos manquent un peu de clarté et s’avèrent un peu chiches pour cerner toutes les subtilités de ce mode. Il faudra dès lors essayer, échouer et persévérer pour vraiment réaliser quelque chose qui tient la route mais le fait que tout se fasse de manière un tant soit peu intuitive est vraiment appréciable.

Ainsi, il vous suffira de déterminer un point de départ en paramétrant toutes les conditions (sur Terre, en orbite autour d’une planète, etc…), un point d’arrivée avec un objectif (atterrir sur une planète, sauver un Kerbal en perdition), une limite de temps éventuelle et entre tout ça… c’est vous qui voyez! En effet, vous pouvez ajouter des tonnes de conditions et autres événements tels qu’une explosion de moteur, une pluie d’astéroïdes, un souci technique et j’en passe. Jouissif d’autant qu’il vous est possible de partager vos créations avec la Communauté mais aussi de télécharger celles qui vous plaisent chez les autres gamers. Autant dire que la durée de vie devient infinie pour peu que vous accrochiez au concept.

Un DLC indispensable?

Oui, mais seulement si vous avez dans l’optique de vous plonger à corps perdu dans la création de mission, car c’est réellement là l’intérêt de cette extension qui propose un éditeur très poussé pour une quinzaine d’Euros. En effet, ce ne sont pas les ajouts de contenu et les 7 scénarios issus de la conquête spatiale qui vous tiendront en haleine bien longtemps. On imagine donc que si vous êtes fan du soft, c’est que vous faites partie de la première catégorie… alors foncez!

La Bande-Annonce

Tableau de notes: s’agissant d’un DLC, nous n’incorporerons pas de tableau de notes mais uniquement une note finale.

Note Globale N-Gamz: 15/20

Si l’ajout de navettes historiques et de scénario issus du passé de la NASA n’a que peu d’intérêt étant donné que tout existe déjà en mods gratuits et plus aboutis, le fait d’avoir intégré dans l’extension Making History rien de moins qu’un éditeur de mission ultra complet rend tout bonnement cette dernière… INDISPENSABLE! En effet, cette fonctionnalité va permettre à la communauté des Modders de s’en donner à coeur joie pour nous pondre des scénarios catastrophes dignes des meilleurs films spatiaux. Les possibilités sont réellement impressionnantes et justifient à elles seules l’achat de ce DLC vendu quand même 15€, bien que l’on aurait adoré voir un vrai mode Story et, surtout, des graphismes remis au goût du jour!



About the Author

Avatar
Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la trentaine, Je suis le rédacteur en chef autant que le rédacteur de news de ce site. Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy, Chrono Trigger, Xenogears, et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je suis axé shonen/seinen tels que Ga-Rei, L'Ile de Hozuki, Orphen, Sprite, Asebi, ... Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch et Inception. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!