Review

Sorti le 19 décembre 2012, Rinkaku, le nouveau single de Dir en Grey, fait sans doute partie des titres les plus attendus du groupe. Et pour cause: il marque le retour en force du quinquet après une pause de presque un an suite aux problèmes de santé de Kyo! Le chanteur ayant subi une intervention peu anodine au niveau des cordes vocales, tous les fans étaient dans l’attente, chacun voulant constater que le charismatique vocaliste était bien de retour et, surtout, en pleine possession de toutes ses capacités de chant! Alors, verdict?

En tant que grande fan du groupe, c’est avec une réelle fébrilité que j’ai découvert la version collector du précieux single. Celle-ci se décline sous la forme d’un très beau boîtier cartonné qui contient une photo du groupe, un photobook, un sticker représentant la jaquette (dessinée par Kyo lui-même), un cd et un dvd. Outre l’aspect très alléchant de tout ceci, vous comprendrez que je suis incroyablement impatiente d’écouter en entier le fameux single, dont il faut avouer que la preview avait de déjà de quoi mettre l’eau à la bouche !

La première piste que nous offre le cd (qui en contient trois en tout) n’est autre que Rinkaku. Une intro calme, à la guitare sèche, toute en douceur, qui glisse ensuite vers des sonorités plus brutes avec quelques rifts de guitare bien placés. Ils sont vite rejoints par des vocalises mélodieuses et envoûtantes. Pas le temps de vraiment se pencher sur elles puisque déjà la voix de Kyo s’élève dans des tonalités plutôt aigües. Celles-là mêmes qui lui faisaient tant défaut lorsque ses problèmes de voix ont commencer à se faire gravement ressentir (notamment lors d’apparitions scéniques). 

Les artistes nous démontrent une fois de plus leur capacité d’évolution qui semble à ce jour infinie

Dès les premières notes, on se rend compte d’une chose: Kyo est de retour avec sa voix unique, tout aussi talentueux qu’avant son opération ! Et cela, il nous le fait bien comprendre dès le début. Les notes sont justes, parfaitement posées et sans la moindre faute de goût. Dès lors, on comprend que ce single ne peut être qu’une excellente redécouverte de l’étendue des différents talents de Dir en Grey, groupe qui n’a définitivement pas fini de nous transporter dans son univers musical. Mieux encore: les artistes nous démontrent une fois de plus leur capacité d’évolution qui semble à ce jour infinie. A croire que rien ne leur fait peur et c’est tant mieux !

La légère reverb apportée au morceau lors du mixage donne une autre dimension au chant, conférant un aspect presque mystique à la chanson ! Cette impression s’accentue avec les derniers mots prononcés par Kyo. Non seulement les paroles prêtent une issue funeste au morceau, mais celles-ci sont chantées sur une tonalité grave, en comparaison au reste, et surtout sur un air qui pourrait s’apparenteer à une sombre comptine pour enfant. En somme, tout en nous faisant découvrir la nouvelle facette qu’explore le groupe, cette chanson reste du pur Dir en Grey, si je puis dire, car même si les cinq garçons et leur musique ont beaucoup évolué depuis leur début, ils ont su créer un univers autour duquel ils gravitent et ils n’ont jamais perdu de vue leur fil conducteur. A mon goût: du Grand Art !

Les deux morceaux suivants, quant à eux, sont des reprises. La première, Kiri to Mayu, est une très ancienne chanson puisqu’elle provient de MISSA, qui n’est autre que le premier album du groupe ! A l’origine ce morceau très rythmé est ce que l’on qualifier de « brut de décoffrage »! Dir en grey est jeune et cela se ressent. La voix de Kyo, tout comme la partie musicale, manque de travail et d’expérience. Mais contradictoirement, la chanson a un aspect travaillé. On sent que les choix musicaux et le découpage de celle-ci n’ont pas été faits au hasard. Toujours est-il que les cinq garçons ont décidé de remettre au goût du jour ce Kiri to Mayu, en y apportant toute l’expérience que les années leur ont apportée ! Dès les premières notes, le changement est catégorique! Un effet sonore d’orage et une voix volontairement chevrotante laissent place à de puissant rifts de guitare qui annoncent d’ores et déjà la couleur ! Puis arrive la voix, ou devrais-je dire les grooles dont Kyo a depuis longtemps percé le secret. Ceux-ci ne sont interrompus que pour laisser place à un talentueux solo de guitare. Pour sûr, il faut avoir une oreille grandement avisée pour reconnaître le morceaux d’origine ou même en détailler les paroles, car hormis une phrase ou deux, il est dur de les distinguer. Mais qu’importe, le groupe nous a habitués à ce genre de titres et même si cela semble inécoutable au premier abord, il en résulte un véritable régal sur scène ! 

Une version qui dirait « au cas où vous n’auriez pas bien entendu, il est de retour et sa voix est magnifique! »

La seconde reprise, quant à elle, est beaucoup plus récente, car plus qu’une reprise il s’agit davantage d’un remix, celui de …Rinkaku ! Beaucoup plus symphonique, cette version semble appuyer encore plus les capacités vocales de Kyo, sa voix remplissant la quasi majorité du titre à elle seule. Il pourrait presque s’agir d’une « chanson preuve », si je peux dire ça comme ça. Une version qui dirait « au cas où vous n’auriez pas bien entendu, il est de retour et sa voix est magnifique! ». Peut être une façon de faire taire une bonne fois pour toute, les mauvaises langues ? Question de point de vue. Toujours est-il que cette version, « Rinkaku Eternal Sleep » demeure un véritable bonheur auditif et accentue encore davantage la dimension un peu mystique de l’opus d’origine. 

Enfin, en ce qui concerne le dvd, celui-ci contient un live au Tokyo Dome du 11 novembre 2011 ! On y retrouve un groupe fidèle à lui-même, plein de charisme et dégageant une forte présence scénique. Cependant, une ombre vient ternir le tableau. Les problèmes de voix de Kyo sont parfaitement audibles et viennent gâcher plusieurs morceaux. Mais outre cela, je dois dire que j’ai vraiment eu mal pour lui en entendant certains titres, surtout lors de Lotus, où ses cordes vocales partent littéralement dans les ultrasons ! Le morceaux était pourtant bien parti, la version symphonique nous offrant une intro complètement inédite ! Les personnes qui me connaissent savent à quel point j’admire et je respecte cet artiste, mais là, la chanson en est presque inécoutable ! Et je dois dire que le dépit, lisible sur le visage du chanteur lors de certains passages, vous fend littéralement l’âme ! Fort heureusement, toutes les musiques ne sont pas perturbées par lesdits problèmes vocaux et nous offrent quelques autres versions acoustiques tout à fait magnifiques, comme celle de Different Sense ! Le dvd s’achève par un peu moins de 15 minutes de séquences d’enregistrement du single Rinkaku. Ce genre de scène est devenues chose courante dans chacun des cds du groupe et il me faut bien avouer qu’il est assez plaisant de voir ces artistes travailler.

En résumé, Rinkaku est une sorte de coup de poing musical, qui marque le renouveau de Dir en Grey. Car bien que ce dernier ne soit pas resté dans l’ombre le temps de la guérison de Kyo, il faut dire que de nombreux fans étaient dans l’attente, et surtout dans le doute d’un retour convaincant ! Mais les fait sont là: le charismatique chanteur est de retour, en pleine possession de ses moyens et ce single en est la talentueuse preuve ! Un morceau poignant et durement travaillé qui marque l’ouverture d’un nouvel univers musical que le groupe ne va pas manquer de nous faire découvrir !

Note Globale N-Gamz: 5/5

Les vidéos

Rinkaku

Lotus (live du 11.11.11)

Different Sense  (live du 11.11.11)



About the Author

Nana
Bonjour à tous ! Je me présente à vous en tant que Nana ! Pour ceux qui se poseraient la question, mon pseudo vient effectivement du manga éponyme ^^ je suis passionnée par l’Asie en général et le Japon en particulier, et ce depuis bien longtemps. Je m’intéresse à sa musique depuis maintenant huit longues années ! J’écoute principalement du Visual kei et du Jrock, mais je ne suis pas quelqu’un d’étroit d’esprit et reste ouverte à d’autre genre ^^. J’espère vous transmetre l’amour que j’ai pour la musique au travers de mes articles !