Review

Fondé en 2003, Girugamesh est un groupe qui oscille entre le J-rock et le visual kei. Il a commencé a vraiment faire parler de lui en Europe grâce à son titre Owari to Mirai, sorti en 2006! Aujourd’hui, la formation a bien évolué et sort son… neuvième album! Je n’ai forcément pas pu résister à l’envie de me pencher sur le dernier né de ces artistes de talent et vous en livrer mes impressions !

Fan de Girugamesh depuis plusieurs années, j’avoue ne pas vraiment avoir écouté leurs dernières sorties. Néanmoins, quand on m’a proposé de faire une chronique sur leur nouvel album, MONSTER, j’étais vraiment curieuse de voir comment le quintet avait évolué!

Autant dire que l’intro de MONSTER met tout de suite dans le bain! Rythmée par des sonorités rock/électro, voilà le cocktail que nous livre le groupe tout au long des 14 pistes qui composent leur nouvelle oeuvre! D’ailleurs justement, ce qui surprend le plus à l’écoute de cet opus tient surtout à l’orientation des cinq musiciens vers des sonorités plus electro, que je qualifierai presque d’alternatives! Beaucoup de fans doivent s’inquiéter en lisant ça, et je vous avoue que moi la première en entendant l’intro, je n’étais pas forcement rassurée quant à ce que ce mélange pouvait donner sur le long terme!

Et bien vous pouvez être rassurés, le tout passe très bien! Le mix est très subtil et les deux genres s’accordent à merveille au final ! DRAIN en est d’ailleurs un parfait exemple ! Solo de guitare justement couplé avec partie electro, le tout rythmé par la voix à la fois rocailleuse et mélodieuse de Satoshi, du bonheur auditif !

Pour celles et ceux qui craindraient encore que ce changement de ton du groupe ne lui permette plus d’assurer sa place de référence en matière de visual-rock, je les invite à écouter  VOLTAGE ou encore BAD END DREAM, qui ne sont avares ni en grôles, ni en rift de guitares comme on les aime tant !

MONSTER est donc un album bien cousu et qui mérite d’être écouté d’un bout à l’autre avec attention. Cependant, si je devais ne retenir qu’une chanson, INCOMPLET est selon moi un savoureux melting pot et représente bien la mue amorcée par Girugamesh, groupe qui reste à la fois fidèle à lui-même tout en apportant une évolution à ses morceaux. On sent une réelle volonté d’explorer de nouvelle piste mais de manière très fine ! Bon choix ou mauvais choix, seul vous pourrez en juger! Moi, mon opinion est faite et même si MONSTER n’est pas l’album du siècle, il n’en reste pas moins un très bon opus qui a su prendre quelques risques !

Note Globale N-Gamz: 4/5

Le clip de DRAIN


Tracklist de MONSTER

  1. « Intro »
  2. « Drain »
  3. « VOLTAGE »
  4. « INCOMPLETE »
  5. « Zan tetsu ken -MONSTER ver.-« 
  6. « antlion pit »
  7. « Resolution »
  8. « BAD END DREAM »
  9. « Live is Life »
  10. « Zecchou BANG!! -MONSTER ver.-« 
  11. « Another way »
  12. « ALONE »

Bonus Tracks:

  1. « LIMIT BREAK »
  2. « takt »



About the Author

Nana
Bonjour à tous ! Je me présente à vous en tant que Nana ! Pour ceux qui se poseraient la question, mon pseudo vient effectivement du manga éponyme ^^ je suis passionnée par l’Asie en général et le Japon en particulier, et ce depuis bien longtemps. Je m’intéresse à sa musique depuis maintenant huit longues années ! J’écoute principalement du Visual kei et du Jrock, mais je ne suis pas quelqu’un d’étroit d’esprit et reste ouverte à d’autre genre ^^. J’espère vous transmetre l’amour que j’ai pour la musique au travers de mes articles !