Review

Les deux premiers tomes de la saga horrifique de Maruyama Tomo, édités chez nous par Doki-Doki, nous avaient vraiment emballés avec leur côté gore prononcé, leur action non-stop, leur revisite du mythe des loups-garous version démonologie nipponne et leur graphisme réellement maîtrisé. On attendait donc énormément les volumes suivants pour se faire un avis définitif sur l’œuvre. Autant dire que ces opus 3 & 4 de Lune de Sang, en densifiant le scénario de fort belle façon, ne pouvaient que nous plaire !

Sakuya, Yuzuri et Maki tombent dans une sacrée embuscade

Sakuya, Yuzuri et Maki tombent dans une sacrée embuscade

Sakuya Inugami, l’héritière d’une lignée d’exorcistes tirant son pouvoir des divinités canines, continue de pacifier les âmes des Lycans possédés en plein cœur de la forêt d’Ôfuru. Cette fois accompagnée de Yuzuri Inuo et Maki Inunaka, deux chasseuses issues de branches familiales secondaires qui n’hésitent pas à fusionner à outrance avec leur démon-loup, elle va se retrouver coincée dans une embuscade tendue par les sbires du Chaperon Ecarlate, cette dernière voulant éradiquer à jamais les Pacificateurs en libérant tous les Yatsufusas (les Possédés Supérieurs). Pour ce faire, la maléfique demoiselle doit convaincre le dernier d’entre eux, Fûrai, accessoirement « père » de Sakuya, de rallier sa cause… Mais ce dernier ne l’entend pas de cette oreille ! Pendant ce temps, Maki, trop confiante, se fait duper par son Inugami et perd la raison en le laissant fusionner pleinement avec elle. Seule Sakuya semble être en mesure de l’aider… mais elle va devoir s’abandonner elle-même totalement à Shippe, sa divinité. Un pari risqué ?

Fûrai, le dernier des Yatufusas emprisonnés, n'entend pas obéir au Chaperon Ecarlate

Fûrai, le dernier des Yatufusas emprisonnés, n’entend pas obéir au Chaperon Ecarlate

Techniquement, ces volumes 3 & 4 de Lune de Sang sont toujours aussi incroyables visuellement. Les combats bénéficient d’un découpage ultra dynamique, l’action est toujours claire, les décors en pleine forêt sont soignés et le character design fait mouche. Le gore est bien présent, de même qu’un peu de fan service pour qui aime voir l’une ou l’autre pose très suggestive (voir bien plus si affinité) ou poitrine rebondie. De fait, la classification « déconseillé aux – 15 ans » est pleinement justifiée. Niveau baston, on reste en extase face à certaines planches s’étalant sur deux pleines pages pour nous montrer telle ou telle technique de sabre ancestrale des Inugami. Seul bémol : l’encrage qui a toujours beaucoup de mal à se faire au type de papier choisir par l’éditeur.

Le titre mérite amplement son logo "15", aussi bien pour le gore que pour les scènes érotisantes

Le titre mérite amplement son logo « 15 », aussi bien pour le gore que pour les scènes érotisantes

Mais plus que le graphisme, c’est sur le plan scénaristique qu’on attendait ces deux tomes afin de voir si le récit allait prendre de l’ampleur. Et c’est le cas. On se rend par exemple compte que les exorcistes sont loin d’être tous d’accord entre eux, les branches familiales secondaires étant notamment jalouses de la principale. On apprécie aussi le fait que la romance entre Sakuya et Kaina passe au second plan pour permettre le développement d’autres personnages au passé tourmenté, comme le duo Maki-Yuzuri ou surtout Shippe, auparavant humain. Rassurez-vous, toujours pas de happy end à l’horizon, loin de là, l’auteur n’hésitant pas à sacrifier l’un ou l’autre protagoniste charismatique en prenant bien soin de vous faire espérer jusqu’au bout… on adore ! Enfin, l’ajout du Gouffre du Royaume des Ombres, sorte de dimension psychique commune à tous les porteurs d’Inugami morts ou en vie, permet l’apparition d’une énigmatique femme-loup qui devrait encore pimenter le récit.

En posant un peu son action débridée pour intensifier les tenants et aboutissants de son histoire et donner bien plus de background à ses héroïnes, la suite de Lune de Sang nous permet d’augurer du meilleur pour les aventures « exorcisto-gores » de Sakuya Inugami. Âmes sensibles s’abstenir, c’est sûr, mais on a hâte d’en apprendre encore plus sur cette saga qui se clôturera dans trois petits tomes !

Note Globale N-Gamz: 4,5/5



About the Author

Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la trentaine, Je suis le rédacteur en chef de ce site. Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy VII, Chrono Trigger, Xenogears, et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je suis axé shonen comme Ruroni Kenshin, Ga-Rei, Asebi et autres, mais j'apprécie aussi les seinen, Sprite en tête. Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch et Inception. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!