Review

Si les deux premiers volumes d’Evolution Six ne nous avaient pas spécialement emballés, la faute à un scénario convenu, un manque de constance dans le dessin et un côté gore tentait tant bien que mal de sauver les meubles, nous avons voulu laisser une ultime chance à l’oeuvre de Kaga Mitsuru et éditée par Doki-Doki. Et bien il faut croire que l’on a bien fait tant le rythme du récit et son intérêt prennent enfin de l’ampleur dans ce tome 3! Chronique d’une belle surprise en devenir? Pourquoi pas!

« Un récit moins manichéen et qui prend enfin de l’ampleur »

Tasuku, infecté par le mystérieux Virus « 6 » qui transforme ses hôtes en redoutables tueurs mutants en fonction leurs désirs les plus secrets, tente tant bien que mal de sauver sa mère des griffes d’un garçon-araignée et de sa soeur végétale, tandis qu’un étrange groupe le surveille à distance. Grâce à son pouvoir de régénération, il parvient à sortir victorieux de l’affrontement, non sans faire de victimes collatérales, et retrouve sur son chemin la belle Miho, fille du créateur du virus! Ensemble, ils vont se lancer à la recherche de l’origine du mal.

Visuellement, Evolution Six – Volume 3 gomme en partie les errances de ses aînés, notamment sur les soucis de proportion des corps. Il bénéficie également d’un bien meilleur découpage des séquences d’action tandis que le côté gore se montre ici diablement jouissif pour les fans du genre. Bref, on sent que Kaga Mitsuru maîtrise un peu mieux son trait et cela fait indubitablement plaisir à voir.

« L’auteur a des idées gores, très gores… mais parfois géniales aussi! »

Mais c’est surtout au niveau du récit que l’oeuvre prend de l’ampleur avec l’apparition d’une nouvelle faction de mutants, l’émergence d’un côté moins manichéen pour le scénario, le retour de Miho et du volet « enquête » qui nous avait tant plus dans le premier tome, ainsi que l’arrivée d’un tout nouveau personnage dont le pouvoir est juste aussi original que sanglant. Pensez donc: il « gobe » la tête de ses victimes dans un manga organique géant et leur fait vivre un pur cauchemar qui les amènent vers une mort horrible. On se demande ou l’auteur a été pêché une idée aussi malsaine, mais qui fonctionne au final vraiment bien.

Bref, Evolution Six nous a fait très peur mais remonte la pente de façon surprenante, en espérant que le quatrième tome confirmera cette lancée pour installer durablement la série dans le coeur des amateurs de seinens gores!

Note Globale N-Gamz: 3,5/5



About the Author

Avatar
Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la trentaine, Je suis le rédacteur en chef autant que le rédacteur de news de ce site. Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy, Chrono Trigger, Xenogears, et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je suis axé shonen/seinen tels que Ga-Rei, L'Ile de Hozuki, Orphen, Sprite, Asebi, ... Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch et Inception. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!