Review

Mundaun est un Survival Horror Narratif à la première personne développé par un seul homme, l’helvète Michel Ziegler, et vendu 19,99€ sur PC, PlayStation 4, Xbox One et, un peu plus tard, sur Nintendo Switch. Le jeu vous met dans la peau de Curdin, un jeune homme qui revient dans son village natal perdu au sommet des Alpes suisses pour rendre hommage à son grand père mort tout récemment dans l’incendie de sa grange. Seulement voilà : ce qui devait au départ s’apparenter à un simple voyage de routine va vite se transformer en cauchemar lorsqu’une entité diabolique, étrangement liée à la famille de Curdin, va faire son apparition avec une kyrielle de monstres issus du folklore alpin ! Parviendrez-vous à survivre dans ce village isolé du monde ? Venez le découvrir avec moi dans ce vidéo-test !

Le Vidéo-Test par Neoanderson

Note Globale N-Gamz.com: 14,5/20

Avec son design artistique totalement unique mixant teintes sépia et textures dessinées à la main, Mundaun instaure d’entrée de jeu un climat très particulier propice à la peur et l’angoisse en plein coeur d’un village de montagne coupé du reste du monde. Le titre de Michel Ziegler joue allègrement avec les légendes helvétiques et se paie même le luxe d’être intégralement doublé en romanche, le dialecte du coin, pour encore plus de réalisme. Hélas, si les décors font illusion malgré leur aspect taillé à la serpe, on ne peut pas en dire autant des modélisations de visages qui vont du passable au carrément bizarre. On ne pourra pas non plus faire l’impasse sur un gameplay d’infiltration trop simpliste, des loadings très longs sur une config moyenne, une redondance flagrante des ennemis et des mécaniques de jeu parfois très lourdes (charger son flingue à deux coups en passant à chaque fois par l’inventaire…). Il n’empêche que ce Survival Horror, qui aurait peut-être gagné à rester dans l’aventure narrative pure, parvient à nous offrir un récit passionnant dans un cadre atypique tout au long des 6 heures qu’il vous faudra pour le boucler, ainsi que de multiples fins et des énigmes plutôt plaisantes, sans parler de phases d’exploration offrant un petit sentiment de liberté convaincant, et ce malgré la lenteur de votre héros. Bref, si vous voulez un jeu d’horreur dépaysant et que vous pouvez faire l’impasse sur les errances de gameplay citées plus haut, alors Mundaun est assurément un titre qu’il fera bon posséder dans votre ludothèque !



About the Author

Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la quarantaine depuis peu, je suis le rédacteur en chef autant que le rédacteur de news et le vidéo-testeur de ce site (foncez sur la chaîne YouTube d'ailleurs). Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy, Chrono Trigger, Xenogears et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je voue un culte aux shonens/seinens tels que Ga-Rei, L'Ile de Hozuki, Orphen, Sprite ou encore Asebi. Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch, Inception et Tenet. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!