Review

Megaman Zero/ZX Legacy Collection de Capcom est un typique mélange d’action, d’aventure et de plateforme 2D où la nostalgie vidéoludique joue plein pot. En effet, cette collection regroupe pas moins de six Mega Man, à savoir les quatre « Zero » (GBA 2002 à 2005) ainsi que les ZX et ZX Advent (NDS 2006-2007)! De quoi se replonger dans la guerre entre les Reploids et les Humains! Et si vous craignez de retourner dans une époque où « difficulté » voulait vraiment dire quelque chose, rassurez-vous: une option « facile » et de supers atouts tels les cybers-elfes vont vous permettre d’enchaîner les niveaux sans trop de prise de tête! Idéal pour sortir la carte bleue et débourser les 29,99€ demandés par l’éditeur ?

La guerre des Reploids

« Zero est de retour… et il a la classe! »

La Saga Zero Collection nous emmène 100 ans après Megaman X. On y retrouve Zero, un « Reploid » (robot ressemblant à un humain) endormi. Une jeune scientifique du nom de Ciel, qui tentait de retrouver ce fameux androïde de légende, parvient finalement à le réveiller. Zero apprendra donc au fur et à mesure de son aventure l’état dans lequel est le monde à l’heure actuelle : un certain X et ses quatre gardiens (Harpuia, Fefnir, Phantom et Leviathan) dirigent à présent Neo Arcadia, une utopie qui détruit sans état d’âme les Reploids rebelles sous prétexte de faire des économies histoire de survivre à la crise énergétique. Zero n’aura donc de cesse d’affronter des ennemis de plus en plus puissants en plein coeur d’une guerre entre son espèce et… l’Humanité!

La Saga ZX, quant à elle, se déroule 200 ans après la Saga Zero. On se retrouve dans un monde plus moderne où les humains et les Reploids, pour mettre fin à la guerre, ont décidé de… fusionner! C’est là que Vent et Aile, deux employés de la société de transport « Giro Express », voient leur quotidien bouleversé tandis qu’ils livrent un mystérieux « biometal »…

L’utopie contre-attaque

« Des combats de boss qui font tout le sel de la saga »

Parlons d’abord du menu de cette Legacy Collection : après avoir choisi la saga qui vous intéresse entre Zero et ZX, vous atterrirez dans le menu principal de cette dernière. Là, le choix s’offre à vous : sélectionnez le jeu qui vous botte, avec la possibilité de le jouer en facile et d’activer la sauvegarde assistée. Il y a également la galerie qui vous affichera un ensemble de cartes représentant les différents défis dans le jeu, ainsi que l’option « music player » pour écouter la bande-originale de chaque soft. Enfin, les options vous offrent la possibilité de changer la taille d’affichage de l’écran (4/3 comme à l’époque). On note également le « chaser », un mode qui vous permettra d’affronter les différents boss dans 3 styles: solo, Double Chaser (jeu en multijoueur local en écran partagé) et World Record Chaser (il vous faudra battre le record des autres joueurs dans un classement en ligne).

Les contrôles dans Mega Man Zero sont certes simples, mais il faudra un sacré doigté pour parvenir à maîtriser certains ennemis ou franchir des plateformes données. Vous disposez d’une arme principale (le Z-laser en début de jeu) et d’une arme secondaire (une épée), que vous pouvez alterner via un sous-menu principal. A partir de Mega Man Zero 2, vous débloquerez un grappin permettant de tuer des ennemis souvent difficiles d’accès, mais aussi un bouclier, et vous aurez également la possibilité de modifier des parties de votre armure (comme des bottes pour un double saut). Dans le même temps, vous pourrez choisir un élément bonus (glace, feu ou électricité) qui vous donnera un avantage sur certains boss en maintenant la touche correspondante enfoncée, mais aussi opter pour un cyber-elfe, un petit être qui apportera des bonus intéressants comme vous dropper de la vie de temps en temps.

« Difficulté et graphismes de l’époque, enrobés d’une musique entraînante! »

Des points de sauvegarde vous permettront de revenir au dernier checkpoint si vous mourrez, avec votre barre de vie complètement restaurée en mode facile, sans toutefois impacter le challenge des niveaux. Détail amusant: si vous avancez trop en faisant défiler l’écran et que vous revenez en arrière, vous aurez la désagréable surprise de voir vos ennemis… réapparaître à l’infini! Enfin, sachez que vous pourrez décider de l’ordre dans lequel vous réalisez vos missions sans que cela impacte l’histoire.

Dans la Saga ZX, vous pourrez incarner un personnage masculin ou féminin, au choix. Le gameplay, quant à lui, a légèrement changé puisque le bouton d’attaque et celui de saut, par exemple, sont différents, ce qui risque de vous perturber pas mal au début. Le jeu arbore qui plus est de superbes cinématiques en animé (avec de la métamorphose style « magical girl »). Par contre, il n’y a plus vraiment de niveaux distincts. Ici, on a plus affaire à un immense terrain de jeu découpé en secteurs qui se débloqueront au fur et à mesure de votre progression. Dans ZX Advent, vous aurez même la capacité de vous transformer directement en ennemi vaincu, en copiant son ADN. Cependant, conservez au maximum votre apparence humaine, car les gens risquent de ne pas avoir trop envie de vous adresser la parole.

Je ne suis pas un Zero

« Des cinématiques superbes et de chouettes aides de jeu »

Graphiquement, les jeux de cette compilation s’en sortent plutôt bien. Pour un portage du petit écran (rappelons que les titres de base sont sortis sur Game Boy Advance et sur Nintendo DS) et même si la pixellisation est au rendez-vous et que le rendu fait un peu « aplati », ça reste très correct et appréciable visuellement. Dans les options, il vous est d’ailleurs possible de choisir un filtre, afin de lisser graphiquement tout ça, voire même de jouer au format 4/3 d’origine. Les décors sont variés, détaillés et vraiment riches en couleurs. Vous évoluerez dans le désert, dans l’eau, sous de gigantesques sous-marins et parfois même sur le toit d’un train en marche, le tout sans souffrir d’aucun temps de chargement ni de ralentissements.

La musique de Yoshima Terayama est, pour sa part, entraînante et dynamique. Point de vue texte, la saga Zero est en anglais, mais la Saga ZX a été traduite en français, avec des cinématiques parfois en version originale, et parfois en version anglaise. Un peu étrange, mais on s’y habitue. A noter que pour les ZX, vous aurez la possibilité de switcher entre les voix originales ou remasterisées.

The Zero Show

Avec son statut de suite directe à la mythique série Mega Man X, cette compilation Mega Man Zero/ZX Legacy Collection offerte par Capcom est un pur régal pour le fan! 6 vrais jeux d’action/plateforme en scrolling horizontal avec des graphismes remaniés, une durée de vie conséquente, et des défis dont la difficulté d’un autre âge sera une aubaine pour les hardcore gamers. Et les autres? Et bien ils pourront aussi se laisser tenter par ce trip nostalgique grâce à de sympathiques ajouts de gameplay pour faciliter la progression. Alors pourquoi bouder son plaisir?

La Bande-Annonce

Réalisation: 17/20

L’animation de votre héros et des ennemis est finement décomposée, les mouvements sont fluides, on ne note pas de chute de framerate et la lourdeur des armures est fidèlement retranscrite. Les arrières-plans, quant à eux, sont travaillés et même si par moment les niveaux sont parfois trop encombrés, on parvient au bout du compte à s’y retrouver dans ces déluges de tirs et d’explosion. A noter que les cinématiques, notamment celles de la série ZX, sont sublimes (on appréciera surtout la transformation de type « magical girl »). Bref, un bon boulot de portage et des filtres optionnels plus que corrects.

Gameplay/Scénario: 15/20

Les commandes sont simples mais vous demanderont un temps d’adaptation avant de bien les maîtriser. En passant de la version Zero à la version ZX, certains boutons ont été changés et cela peut vous perturber légèrement. Niveau gameplay, la mécanique des boss et des ennemis est assez facile à repérer et à apprendre, et le level design se montre parfois très ingénieux, à l’inverse du scénario qui ne sert souvent que de prétexte à l’action. L’inconvénient majeur, du coup, c’est que vous ne pouvez pas ignorer certains dialogues, ce qui peut être très frustrant lorsque vous devez revenir encore et encore dans la même salle pour combattre le même boss qui vous pose souci.

Bande-Son: 17/20

Une musique dynamique, entraînante, qui ne gâchera nullement votre expérience de jeu et des effets sonores vraiment bien travaillés qui apportent l’ambiance parfaite en fonction des lieux où vous vous trouvez. De plus, il est possible de s’abandonner totalement à la bande originale des différents titres grâce au « music player ».

Durée de vie: 16/20

Chaque stage devrait vous prendre environ 5 minutes si vous avez un bon niveau, et forcément plus si vous mourrez. Ainsi, la difficulté de passer certains obstacles et de maîtriser certains boss peut largement augmenter cette statistique, et ce même en facile avec la sauvegarde assistée. Chaque soft, de Zero à ZX Advent, devrait donc vous prendre entre 2 à 3 heures. Au total, vous avez de fait une collection avec une durée de vie moyenne de 15 à 18 heures. Très correcte pour ce style de jeu et le prix pratiqué.

Note Globale N-Gamz.com: 16/20

Capcom nous offre, avec Mega Man Zero/ZX Legacy Collection, une compilation généreuse et de haute qualité pour qui aime les action/platformers issus des années 90-2000. Mais ce n’est pas tout, puisque si les joueurs nostalgiques de ce style de gameplay à l’ancienne pourront sans problème se replonger dans leurs souvenirs, les gamers novices y trouveront également leur compte grâce à des aides de jeu bien pensées et des ajouts salvateurs! De quoi redécouvrir une légende du monde du jeu vidéo!



About the Author

Avatar
Deyleina
Joueuse le jour et streameuse la nuit (avec une grande passion pour le cosplay), je suis une adepte des jeux PC depuis ma plus tendre enfance (mon premier jeu étant "Prince Of Persia") ! J'adore également les films (surtout d'animation), la littérature (manga powa!) et la musique ! Ma devise : "Enjoy and Play" !