Review

Amnesia Rebirth est un Survival Horror développé par Frictional Games et vendu 30€ sur PS4, Xbox One et PC. Nouvel opus de la saga culte Amnesia dont le dernier volet, Dark Descent, a vu le jour en 2010, le titre nous met dans la peau de Tasi Trianon, une jeune femme victime d’un accident d’avion en plein coeur du désert algérien, en 1937. Seule, enceinte et apeurée, elle va tenter de retrouver la trace d’éventuels survivants du crash qui se seraient réfugiés dans une grotte alentour. Parmi eux, son compagnon, Salim, père de leur petite fille Alys restée à Paris. Seulement voilà : ce qui au départ ne devait être qu’une recherche pour la survie physique va vite se transformer en monstrueux parcours psychologiques, aux portes de la folie et d’apparentes abominations issues d’un monde parallèle digne de Lovecraft ! Alors, ceux qui étaient auparavant dénommés les maîtres de l’horreur psychologique sont-ils parvenus à faire renaître Amnesia de ses cendres et à nous emmener aux confins de l’esprit humain et de ses peurs enfouies ? La réponse dans notre vidéo-test !

Le Vidéo-Test par Neoanderson

Réalisation: 15/20

En mode rétrocompatibilité sur PlayStation 5, cet Amnesia Rebirth offre de superbes effets de lumière et une animation qui ne faiblit jamais, ainsi qu’un vrai travail sur la mise en scène et le design artistique des décors (on pense notamment à la dimension alternative que n’aurait pas reniée Lovecraft en personne). Par contre, la modélisation des personnages aurait mérité plus de travail.

Gameplay/Scénario: 14/20

Le récit est, comme toujours avec Frictional Games, une franche réussite et se montre d’une terrifiante efficacité dans sa façon de dépeindre la folie humaine, notamment au travers du spectre de la maternité et de la perte des êtres chers. Dommage par contre qu’il s’agisse bien plus d’une aventure narrative que d’un vrai Survival Horror, ce qui nous donne donc un résultat très scripté heureusement mâtiné d’énigmes bien senties et d’un très bon système d’obscurité qui vous entraîne peu à peu dans la folie, vous forçant à trouver à intervalles réguliers des allumettes ou du carburant pour votre lampe. Il n’empêche qu’en voulant absolument recopier le gameplay du précédent Amnesia, déjà vieux de 10, les développeurs ont pris le risque de laisser sur le côté une partie du public trop encline aux mécanismes actuels.

Bande-Son: 18,5/20

Les bruitages environnementaux sont bien flippants, l’ambiance générale est anxiogène à souhait et les doublages anglais nous emmènent avec eux dans la psyché dérangée de Tasi Triannon et de son sombre passé. Un régal auquel il manque juste… un doublage français en fait.

Durée de vie: 14,5/20

Il vous faudra 8 heures pour terminer une première fois l’aventure offerte par Frictional Games, avec une replay value sur la fin grâce à un twist scénaristique assez bouleversant. Un constat correct donc, sans plus.

Note Globale N-Gamz.com: 16/20

Malgré des mécaniques de jeu un peu anciennes, une modélisation des personnages désuète, et le fait que le titre s’apparente bien plus à une aventure narrative horrifique linéaire plutôt qu’à un vrai Survival Horror d’infiltration, Amnesia Rebirth parvient à poser son ambiance et ses jump scares bien sentis tout au long de ses 8 heures de durée de vie, notamment grâce à un interprétation magistrale de l’actrice qui incarne Tasi (ok, on aurait adoré un doublage français également) et qui nous fait passer sa peur à travers l’écran, mais aussi son réconfort via le fait qu’elle va bientôt naissance. Une natalité qui fait d’ailleurs partie des thèmes abordés dans ce soft qui s’amuse à ressasser les craintes et éventuelles atrocités liées à ça, pour un résultat aussi malsain que surprenant. Ajoutez à cela une incroyable direction artistique, une touche de fantastique façon Lovecraft, quelques énigmes intéressantes et une gestion de la lumière qui vous pousse à économiser la moindre allumette pour ne pas laisser la folie s’emparer de vous dans le noir, et vous comprendrez que l’on vous conseille cet Amnesia Rebirth si vous avez aimé les précédents volets ou si vous voulez une bonne aventure narrative qui fait flipper !



About the Author

Avatar
Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la quarantaine depuis peu, je suis le rédacteur en chef autant que le rédacteur de news et le vidéo-testeur de ce site (foncez sur la chaîne YouTube d'ailleurs). Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy, Chrono Trigger, Xenogears et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je voue un culte aux shonens/seinens tels que Ga-Rei, L'Ile de Hozuki, Orphen, Sprite ou encore Asebi. Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch, Inception et Tenet. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!