Review

Pour la première fois sur une console Sony et doté de graphismes HD, la série Trials vient de faire un bond dans le futur avec Trials Fusion ! Mais si des nouveautés comme un quad et des figures FMX ont été incorporées et que le fun répond toujours présent, le nombre de reset hallucinant ne va-t-il pas noyer le moteur de cette mouture ?

« Welcome to the future »

Le futur de la saga Trials?

Après déjà plusieurs jeux Trials, RedLynx, développeur finlandais fondé en 2000, a décidé de réitérer ce qui a fait sa renommée avec ce nouvel opus publié par Ubisoft. L’action de Fusion se situe dans un futur pas si lointain que ça où, juché sur votre moto, il vous faudra parcourir des pistes vertigineuses pour obtenir la sacro-sainte médaille d’or. Attention, la chute est sanctionnée par une récompense moindre. Et croyez-moi que vous allez souvent chuter, seul ou à plusieurs !

« I’m a superman »

Trials Fusion se présente comme un jeu de course en scrolling horizontal avec un soupçon de plates-formes. Vous pourrez monter sur pas moins de 6 véhicules, à savoir 4 motos, un quad et un vélo qui possèdent chacuns leurs propres caractéristiques (vitesse, poids, …). Le tout est personnalisable via des couleurs ainsi que de nouveaux carénages ou de nouvelles roues si ceux-ci ont été débloqués avec vos montées de niveau. En effet, de l’expérience est gagnée en fonction de vos actions. Il existe d’ailleurs 3 sortes d’xp : en solo, en multi ou avec le track central. Mais assez parlé customisation, place aux modes de jeu !

Un mode multi ultra fun!

Tout d’abord, vous pourrez opter pour le mode Carrière. Passé un tutorial où on vous explique comment accélérer, freiner et « Réessayer », vous allez vite comprendre qu’il va surtout falloir gérer l’inclinaison de votre biker afin que votre 2 roues ne parte en sucette et vous fasse chuter. Garder son équilibre est donc la clé du succès. La Carrière s’axe sur trois types de courses : les trials, classiques mais offrant la possibilité de réaliser 3 défis par niveaux tel que réussir 10 flips en un run sans tomber ou trouver une zone secrète ; les jeux d’adresse dont le but est de réussir des objectifs variés comme lancer le personnage le plus loin possible (oui, on peut lancer son coureur!); et enfin les FMX, une nouveauté dans la série Trials qui vous propose d’obtenir le meilleur score en sortant des figures aériennes ou des wheeling.

Plus on est de fous… du guidon !

Le multijoueur de Trials est clairement l’un de ses points forts. Ainsi, de 1 à 4 joueurs sur le même écran (le online viendra par la suite) vont pouvoir se tirer la bourre façon « micromachine », entendez-par là que la focale de la caméra est braquée sur le premier de course et que les si les autres se font rattraper par le bord de l’écran, ils disparaissent… pour réapparaître au prochain checkpoint passé par les concurrents. Bien entendu, le premier à franchir l’arrivée gagne plus de points que les suivants et ainsi de suite. A noter que vos chutes peuvent être comptabilisées dans le score final. Gros bémol, certains checkpoints mal placés qui avantagent ceux qui y réapparaissent (en haut d’une bute, par exemple).

Un éditeur de niveaux qui permet toutes les folies

Enfin, si vous avez fait le tour des courses proposées, vous aurez également accès à un éditeur très puissant qui vous permettra de faire à peu près tout… et n’importe quoi. Poser des pièges, initier des événements et même concevoir vos propres niveaux d’adresses, vous êtes libres de choisir tout ce qui vous plait. Même l’environnement peut être modifié, comme l’heure du jour, le niveau de l’eau, sa coloration, l’emplacement des lignes de départ et d’arrivée, TOUT ! Ce mode peut clairement devenir chronophage, mais il demande un temps d’adaptation certain avant de réaliser le circuit de vos rêves histoire de le partager sur le Track Central et d’en faire profiter la planète entière, qui sera à même de le noter suivant un simple système d’approbation (pouce up, pouce down!).

Un soleil éclatant

RedLynx a fortement augmenté la beauté graphique de la série avec ce Fusion. Les effets lumineux sont réellement superbes et les ombres lisses et nombreuses. Les décors sont de toutes beauté, spécialement les moins futuristes comme les niveaux désertiques, dans la jungle ou dans la neige. Par contre, mais là on pinaille, l’eau est moins belle que le reste. Elle apparaît fort plate et ne montre aucun reflet. De même, les éclaboussures sont moins prononcées que la poussière. L’animation, quant à elle, est plutôt fluide.

Techniquement, le soft est superbe

Pour ce qui est de la musique, fini le rap d’intro de Trials Evolution, place désormais à l’électro avec le titre « Welcome to the future » ! Les autres morceaux sont du même acabit, mais sans parole. Niveau doublage, seules trois voix vous accompagneront tout au long du jeu : l’ingénieur, qui dit ce qu’il se passe de temps à autre, SynDI qui vous donne des conseils, et quelqu’un qui a du se coller à la tâche pour les râles du personnage (c’est marrant, apparemment, quand on chute lourdement, on ne dit que des voyelles…). Notons également que chaque véhicule a son propre vrombissement de moteur, assez sympa, tout comme les bruitages ambiants (avion, jets d’eau, …)

«Cascade en veux-tu ? En voilà !»

Trials Fusion est une bonne nouvelle pour les amateurs de sensations fortes et de fun ! Ses sublimes décors, parfois idylliques, laissent rêveur et sa façon de jouer assez arcade fait qu’on enchaîne les parties, et surtout les chutes, sans voir le temps passer ! Dommage que quelques soucis de level design se fassent sentir et que la bande-son electro risque de ne pas plaire à tout le monde !

La bande-annonce

Réalisation: 18/20

Le jeu est doté de graphismes HD qui ne passent pas inaperçus. C’est coloré, beau et remarquablement bien réalisé. Il n’y a quasiment rien à redire hormis le fait que l’eau et ses effets auraient pu être davantage approfondis.

Gameplay/Scénario: 16/20

Un gameplay simple et addictif, que demander de mieux pour un jeu où le but est de chuter le moins possible en atteignant l’arrivée ? Même si l’éditeur de pistes demande un certain temps d’adaptation, il sera ensuite assez aisé de réaliser ses courses les plus folles et les faire partager au monde entier. Question scénario, à quoi bon dans un jeu typé arcade ?

Bande-Son: 14/20

La bande-son a fortement changé depuis Trials Evolution. Fini le rap et le hard rock, place désormais au futur avec des sonorités hyper électro, il faut aimer ! Heureusement, les bruitages ne pourront déplaire car ils sont assez réalistes.

Durée de vie: 16/20

Certes, obtenir les meilleures médailles sur chaque piste va être long, très long, et vous obligera à recommencer mainte fois le même circuit pour l’obtenir (mais toujours avec le sourire). Le créateur de niveau augmente encore la donne.

Note Globale N-Gamz.com: 16/20

Trials Fusion est un jeu au gameplay simple mais tellement addictif que chuter une dizaine de fois ne vous posera aucun problème. Les graphismes HD sont vraiment excellents et risquent d’amener pas mal de monde à s’immerger dans le soft pour tenter des cascades de fous. De plus, le multi est extrêmement fun, même s’il souffre de défauts de level design à cause de checkpoints mal placés. Mais ne boudons pas notre plaisir : si vous aimez les défis en solo, et l’ambiance à plusieurs, Trials Fusion est fait pour vous.

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux!



About the Author

Devilhawk
Utilisateur de jeux vidéos depuis tout petit (j’ai commencé avec Bubble Bobble et Prince of Persia), je possède actuellement PS3, PSVita et bientôt PS4. Je suis fan de la série Kingdom Hearts, des jeux destructeurs (comme Red Faction et les Lego (si, si!)) et des jeux en coopération. Question cinéma, je me tourne plus vers les films d’horreurs (sauf les slashers) ainsi que les séries à suspens (tel Lost). Je suis également admirateur d’Hayley Williams et de son groupe (Paramore). Sinon je peux être disponible pour des parties multijoueurs aussi bien en coopération qu’en compétition (du moment que ce soit par équipe, j’aime pas le solo).