Review

Suite d’un jeu de plateforme en réalité virtuelle plutôt sympathique, Super Lucky’s Tale a décidé de se la jouer exclusivité Xbox One avec optmisation « One X » histoire de nous entraîner dans son monde ultra coloré en « True 4K ». Dans la peau d’un petit renard plutôt « lambda », le titre de Playful Corp. parvient-il à se démarquer de la rude concurrence dans le milieu, Super Mario Odyssey en tête? Et bien, euh… comment vous dire…

Le Vidéo-Test par Neoanderson

Réalisation: 11/20

Visuellement, Super Lucky’s Tale pourrait être plaisant à regarder avec sa direction artistique ultra colorée, si les personnages avaient un peu plus de charisme, que les environnements étaient un peu plus recherchés et surtout, moins buggés! Entre soucis de collision, latence et saccades incompréhensibles alors que le jeu est installé sur le disque dur de la Xbox One X, alias la console la plus puissante jamais créée, il y a de quoi être frustré!

Gameplay/Scénario: 10/20

Hormis la possibilité pour notre petit Lucky de pouvoir s’enfouir sous terre, ne cherchez pas de grande originalité de gameplay dans Super Lucky’s Tale. C’est du jeu de plateforme 3D classique à 100%, sans aucun pouvoir à récupérer, et qui souffre en plus d’une appréciation des distances malaisée, le gamer ne pouvant pas tourner la caméra à 360°. Ajoutez à cela une difficulté mal dosée pour les plus jeunes, un boss de fin horripilant et des checkpoints mal calibrés, et vous obtenez un cocktail loin d’être savoureux, quel que soit le public. Niveau scénario, c’est plat à souhait.

Bande-Son: 13/20

On apprécie que le héros et sa soeur soient doublés en français, mais pourquoi ne pas l’avoir fait pour les autres personnages dans ce cas? Pour le reste, on a affaire à des compositions musicales loin d’être mémorables et des bruitages environnementaux passe-partout.

Durée de vie: 12/20

Comptez 5 heures pour boucler l’aventure pour peu que vous soyez méthodique et récoltiez plusieurs trèfles par niveau. Pour le 100%, ajoutez à peine une à deux heures de plus et vous y êtes. Heureusement que le soft est proposé à 30€

Note Globale N-Gamz.com: 11/20

Super Lucky’s Tale devait sûrement être très bon en VR, mais en tant que jeu de plateforme sur console de salon, il loupe complètement le coche, proposant une réalisation bâclée, une durée de vie famélique et un design quelconque tandis que son gameplay rate autant le public des enfants que celui des adultes. Si la balade en compagnie du petit renard de Playful Corp. est plus ou moins plaisante, elle sera hélas loin de marquer les esprits et de sortir du lot des « jeux sympas, sans plus ».



About the Author

Neoanderson

Hardcore gamer dans l’âme, la trentaine, Je suis le rédacteur en chef de ce site. Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy VII, Chrono Trigger, Xenogears, et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je suis axé shonen comme Ruroni Kenshin, Ga-Rei, Asebi et autres, mais j’apprécie aussi les seinen, Sprite en tête. Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch et Inception. N’hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!