Review

Tuer ou ne pas tuer, telle est la question! L’infiltration ça vous botte ? Les choix moraux aussi ? Shadwen devrait donc fort logiquement vous plaire, d’autant que les gardes y sont nombreux. Sortez vos réflexes et votre plus grande discrétion pour nous suivre dans ce test complet en mode « furtif » !

Innocence versus efficacité

De l'infiltration avec une pointe de maîtrise temporelle

De l’infiltration avec une pointe de maîtrise temporelle

Sorti le 17 Mai dernier sur PC et PlayStation 4, Shadwen vous propose d’incarner une demoiselle ayant pour but d’assassiner le roi. Rien que ça ! Dans sa quête, elle rencontrera Lili, petite fille orpheline qui lui donnera un choix moral à faire au cours de son expédition punitive: tuer tous les gardes qui barreront sa route… ou les épargner en restant caché.

Développé et édité par Frozenbyte, à qui l’on doit déjà la très bonne trilogie Trine, Shadwen peut se définir comme un soft où l’infiltration règne en maître, le tout enrobé d’une gestion du temps qui vous permettra d’apprendre de vos erreurs et de vous sortir d’un mauvais pas !

Restons vivants, vivons cachés

Le principe du titre est donc simple : aller tuer le roi ! Mais pour cela, il va falloir traverser toute la ville qui, bien entendu, grouille de gardes clairement décidés à ne pas vous laisser aller au bout de votre quête. Vous débutez ainsi votre périple aux commandes de Lili, toute jeune blondinette, afin d’apprendre les bases du jeu : se promener en étant discret, distraire les gardes mais aussi et surtout manipuler le temps ! En effet, lorsque vous êtes immobile, ce dernier s’arrête. Il est même possible de revenir en arrière quand la situation vous échappe, ce qui permet d’éviter toute frustration au cours d’une partie.

Lili vous accompagnera et jugera chacune de vos actions

Lili vous accompagnera et jugera chacune de vos actions

Quant à Shadwen, votre assassine que vous incarnerez par la suite, elle se déplace de la même façon que Lili, certes, mais ses années d’expérience lui donnent la possibilité de grimper aux murs tandis qu’au fur et à mesure de votre avancée dans le jeu, la belle obtiendra des plans qui lui permettront de s’équiper en mines, fléchettes empoisonnées et autre joyeusetés. Cependant, les choses ne sont pas si simples pour notre grande ténébreuse au cœur froid. Ainsi, la jeune Lili à vos côtés vous jugera pour chacune de vos décisions : plus vous tuez, plus elle vous verra comme… un monstre !

Faites du bruit ! …mais pas trop…

Les zones de Shadwen, bien que relativement fermées, offrent un grand nombre de possibilités quant à la façon d’appréhender votre progression. Leur conception est généralement bien pensée, la difficulté augmentant au fil du temps et vous imposant de la réflexion et de l’anticipation sur vos mouvements, tandis que la pression de Lili guettant vos moindres faits et gestes a pour conséquence directe de vous faire parfois refuser l’option de facilité : tuer sournoisement les gardes.

Votre grappin défie littéralement les lois de la physique...

Votre grappin défie littéralement les lois de la physique…

Hélas, à tout tableau idyllique il y a un « mais », et certains défauts vont vite faire leur apparition durant votre aventure, pouvant même devenir handicapants comme votre grappin qui a une fâcheuse tendance à défier toutes les lois physiques possibles et imaginables. Heureusement que le retour en arrière évite la frustration ! La caméra peut, elle aussi, se montrer gênante par moment : dans certaines cachettes, elle se fige sur le haut et entre en conflit avec le mur derrière vous, vous empêchant de voir ce qui gravite autour de votre buisson/botte de foin… Rageant.

Tuer mais avec classe !

Le soft de Frozenbyte envoie du lourd au niveau de sa conception graphique : les décors sont beaux, les textures hyper travaillées et les jeux de lumières apportent une jolie touche de réalisme. Il est juste clairement dommage qu’un flou soit présent dès que l’on s’arrête, ce qui nous empêche de profiter de la réalisation ultra propre de Shadwen. On aimerait vraiment prendre le temps de se poser pour admirer le paysage sans cet effet « faille temporelle ».

Graphiquement, Shadwen est superbe... mais demande une grosse config faute d'optimisation

Graphiquement, Shadwen est superbe… mais demande une grosse config faute d’optimisation

La bande-son est, comme le dit un grand penseur de notre temps H.J. Simpson : « Bien mais pas géniale ». On apprécie les voix de nos deux héroïnes, les bruitages sont plutôt bien faits et réalistes mais rien d’épique ni de marquant ici. Les voix des gardes sont toutes les mêmes et n’ont que 5 répliques qui tournent en boucle. Cela n’a l’air de rien, dit comme ça, mais croyez bien que ce détail risque de vous donner envie de les tuer… juste pour le plaisir de les faire taire !

Ombre et lumière…

Shadwen est un titre surprenant. On le lance sans vraiment savoir à quoi s’attendre et on se prend au jeu, on adore ça et on en veut toujours plus (et le huitième jour… Dieu créa les mods). Malgré des moments de fou rire garantis dus à un gameplay parfois bancal, rien ne nuit sensiblement à l’expérience ingame. Les différents mode de difficulté permettent à tous de trouver son bonheur et le retour dans le temps évite le tragique Game Over. Honnêtement, si je devais choisir un slogan pour le soft, on s’approcherait de : « Zéro frustration pour un très bon jeu d’infiltration » !

La bande-annonce

Réalisation: 17/20

Un jeu superbe, mais mal optimisé. Sur les PC de petites configurations, vous risquez d’avoir de gros soucis de lags. Par contre, sur une bécane qui tient la route, on a là une magnifique petite pépite hyper soignée et travaillée. Un chouïa regrettable que les zones se ressemblent. Hormis une caméra (cela reste rare) parfois capricieuse et un grappin… « spécial » dirons-nous, pas de bugs à déclarer.

Gameplay/Scénario: 15/20

Le scénario n’est pas bien méchant et ne va pas chercher très loin : Shadwen… tuer … roi ! Voilou ! L’ajout de Lili, à qui l’on doit préparer le terrain afin d’aller de cachette en cachette, propose un petit plus concernant vos choix moraux. Enfin le gameplay, bien que basique, reste efficace et la gestion du temps induit une petite featurette très sympathique.

Bande-Son: 13/20

Petit couac : on regrette qu’elle ne soit pas à la hauteur de la conception graphique du soft, les gardes n’ayant, par exemple, que 5 paroles à tout casser au compteur de répliques.

Durée de vie: 15/20

Le titre en lui-même garantit quelques heures de jeu, que vous pourrez renouveler afin de voir si vous parvenez à passer toutes les zones sans tuer un seul garde… ou en les massacrant tous un par un ! Les mods présents sur Steam ajoutent également pas mal d’intérêt. A vous de voir si vous vous lancerez à votre tour dans de la conception de niveaux ! Honnêtement, pour un soft à 17€, on a là un très bon rapport qualité/prix.

Note Globale N-Gamz.com: 15/20

Shadwen est un excellent jeu d’infiltration, avec certes ses bugs de caméra et son I.A. parfois « teubée », mais rien qui ne nuise sensiblement à l’expérience en jeu. Frozenbyte nous propose là un soft soigné et surtout… pas prise de tête pour un sou! On lance une partie, on s’amuse pendant vingt minutes, une heure, trois heures… on coupe et on prend plaisir à relancer le jeu et à profiter de cet ingénieux système d’arrêt et de rewind du temps. Si vous êtes un fana du genre, n’hésitez plus au vu du prix!



About the Author

LadyDisturbed
Jeune sœur de bataille, dévoreuse de romans à la vitesse de la lumière et fanatique de jeux vidéos depuis la plus tendre enfance... voilà ce qui pourrait résumer de façon rapide votre petite rédactrice. Les mangas ne me font pas peur, la couture et le cosplay sont mon lot quotidien, l'écriture de fan fiction m'occupe et je rêve et vis dans un monde fait de fantasy et science fiction où les princesses Disney ont leur place. Éclectique, je suis ouverte à tous types de jeux, allant du RPG au FPS en passant par le Visual Novel, les MMO ou encore les jeux de stratégie et voguant dans les eaux troubles des jeux indépendants que je me plais à vous faire découvrir. Je ferais tout ce qui est possible pour être juste dans mes jugements, et puisse le sort vous être favorable !