Review

Après avoir fait le bonheur des amoureux d’idols virtuelles sexy avec Project Diva F et sa suite, voilà que débarque un troisième opus de la saga Vocaloid sur notre Vita préférée, mais aussi le premier sur PlayStation 4! Sous-titré « X », le soft ne va pas réaliser vos fantasmes les plus pervers mais bel et bien ravir vos oreilles de morceaux pop-rock-kawaii déjantés en vous demandant une dextérité hors pair dans la saisie de notes (de musiques, of course). Le souci, c’est que ce premier passage sur Next-Gen pour la jolie Miku s’accompagne aussi d’un cahier des charges sacrément au rabais… 

Le Vidéo-Test par Neoanderson

Réalisation: 12/20

Le fait de voir les sublimes Hatsune Miku et Luka Megurine sur PlayStation 4 fait indubitablement plaisir à voir, la finesse des traits en HD jouant pour beaucoup, mais la version Vita ne démérite pas en offrant une modélisation plus que convaincante de nos idols virtuelles, avec néanmoins un léger flou sur l’écran inhérent à cette version portable, laquelle inclut également de rares mais gênants ralentissements. Pourquoi cette note si basse alors? Tout bonnement pour sanctionner l’extrême fainéantise de SEGA qui a supprimé purement et simplement les clips vidéos géniaux des opus « F » pour de simples jeux de caméra sur des concerts numériques live, en profitant au passage pour nous offrir quelques fonds de stages qui nuisent à la lisibilité des notes! Clairement un manque de boulot pour sortir une suite vite fait…

Gameplay/Scénario: 16/20

Le scénario est juste prétexte à l’enchaînement de chansons pour redonner vie à votre univers musical, et on regrette le peu de séquences cinématiques malgré une intro vraiment bien fichue à ce niveau. Tout se raconte par cut-scenes super statiques façon visual novel, et seules les interactions d’amitié avec vos protégées les feront un peu vivre sous vos yeux. Niveau gameplay, par contre, la nouvelle note de rush donne un sacré punch à certaines compositions et le titre se révèle très vite diaboliquement speed et ardu, bien plus que ses prédécesseurs dans les modes de difficulté les plus simples pourtant. L’idée de grouper les chansons en cinq mondes ou « aura » distincts est excellent, et l’influence de vos tenues et accessoires sur le remplissage de votre jauge de Volt donne envie de débloquer tous les costumes et goodies possibles en pétant les scores! Par contre, le nombre de musiques moins conséquent que dans les opus « F » ennuie fortement.

Bande-Son: 16/20

30 musiques dans la droite lignée des autres opus, avec plus de rythme en général et des voix toujours aussi « électro-sensuelles » made in Vocaloid! Honnêtement, il n’y a pas une composition à jeter et les medleys en fin de monde sont la cerise sur le gâteau pour les fans des épisodes antérieurs. Niveau doublage pour le scénario et les menus, par contre, ils sont plutôt rares… un comble pour un jeu tiré d’un logiciel de synthèse vocale.

Durée de vie: 14/20

Hormis la note supplémentaire et l’ajout du système de compatibilité d’Aura, ce Project Diva X se joue en tout points de la même façon que ses aînés, ce qui veut dire que les habitués vont le boucler vite fait, bien fait malgré une difficulté accrue, surtout en bas niveau. Si l’on compte en plus un nombre de chansons moins élevé qu’à l’accoutumée, vous comprendrez que la durée de vie n’est pas aussi intense qu’escomptée hélas. Il vous reste néanmoins la possibilité de débloquer tous les costumes du jeu pour rajouter quelques heures au compteur, mais un méchant système de doublon risque de vous en couper l’envie.

Note Globale N-Gamz.com: 14/20

Amoureux de Miku (enfin de Luka surtout) depuis de nombreuses années, j’ai forcément accroché à ce Project Diva X version Vita/Next-Gen, qui s’adresse avant tout aux adeptes de la saga, le fan service y étant bien présent et la difficulté au rendez-vous d’entrée de jeu. Le souci, c’est que les aficionados de la belle ne pardonneront pas l’abandon pur et simple des clips vidéos pour de classiques concerts live ainsi que le nombre de chansons revu à la baisse par rapport aux deux incroyables opus « F », même si les mélodies sont toutes excellentes. Ajoutez à cela quelques ralentissements étranges sur portable et certains fonds qui gênent la visibilité des notes, et vous comprendrez que la nouvelle aventure de notre chère diva numérique sent un peu trop le réchauffé pour nous enthousiasmer autant que ses aînées!



About the Author

Avatar
Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la trentaine, Je suis le rédacteur en chef autant que le rédacteur de news de ce site. Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy, Chrono Trigger, Xenogears, et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je suis axé shonen/seinen tels que Ga-Rei, L'Ile de Hozuki, Orphen, Sprite, Asebi, ... Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch et Inception. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!