Review

Ladies & Gentlemen, hissez haut les voiles, huilez les gatlings et préparez-vous à participer à une bataille des plus épiques ! Rappelant l’envoûtant Project Nomads sorti en 2002, qui nous permettait de prendre le contrôle d’une île volante dans un univers steampunk, le MMO que je vais vous présenter est à part des autres productions sur bien des points. Vous êtes prêts ? Décollage imminent pour Guns of Icarus Online!

A bord moussaillon !

Du Steampunk, des aéronefs, trois classes différentes. Guns of Icarus est là!

Développé et édité par Muse Games, Guns of Icarus Online va vous permettre de prendre de la hauteur, lui qui est le résultat d’une première campagne Kickstarter lancée en 2012 (comment ça, première campagne ? J’y reviendrais mes petits). Pour info, on doit à ce développeur un puzzle-game/plateformes du nom de CreaVures, déjà disponible sur la plateforme Steam, tandis que leur prochain projet n’est autre qu’un mode aventure pour Guns of Icarus Online, financé par… une nouvelle campagne Kickstarter (nous y voilà donc !) et qui ajoutera au soft de base des villes, des missions et j’en passe…

Parce que oui… des missions il n’y en a pas dans le titre que je vous présente aujourd’hui. Enfin si : massacrer la flotte ennemie! Et pour cela vous aurez à choisir entre trois options : serez-vous le fier pilote d’un vaisseau volant? L’ingénieur qui veillera à réparer les éléments vitaux de votre embarcation, ou encore l’artilleur qui s’assurera de faire sombrer les navires adverses ? Tout un programme pour trois gameplay totalement différents.

Entr…aide et massacre

Un équipage au complet pour des gameplays aussi jouissifs que différents

Le plus judicieux à faire lorsque vous pratiquez le soft pour la première fois n’est autre que de lancer les tutoriels qui vous permettront de vous familiariser avec les trois classes proposées par ce jeu de combat aérien online. Ainsi on apprendra à faire voler les embarcations pour les pilotes, mais aussi à localiser les vaisseaux ennemis et faire en sorte de les massacrer à la DCA si la voie du « gunner » vous fait envie, ou bien, si vous préférez un rôle de « healer », nul doute que vous opterez pour la carrière du technicien, dont le but est de réparer et renforcer les armes ou les éléments nécessaires à la navigation et la flottaison de votre navire. Il n’y a pas de job de second plan dans Guns of Icarus Online, cependant chaque classe n’est pas « consignée » à son propre rôle : un artilleur pourra très bien prendre les commandes du vaisseau si nécessaire et aider à sa réparation, par exemple. Par contre votre expérience ne montra que dans la profession que vous avez choisi d’incarner pour la partie présente.

Après le choix de métier, vient ensuite le moment de personnaliser votre avatar. A noter que ladite personnalisation est plutôt sommaire en matière de « style » (micro-transaction obligée si vous voulez un masque Steampunk, la dernière coupe de cheveux des années 20 à la mode ou encore de la teinture), cependant vous aurez le choix en ce qui concerne votre équipement, et autant qu’il soit judicieux pour vous faire honneur lors de la partie à venir. Ainsi, si vous décidez de lancez la session en tant que capitaine, vous dirigerez le type de vaisseau qui aura votre préférence, et qui incorporera à son bord vos armes de prédilection, de sorte qu’une embarcation peut être totalement différente d’une autre.

Wohowoho a pirate’s life for me !

Techniquement, le soft est plus qu’agréable

La première impression lorsqu’on admire Guns of Icarus Online, c’’est celle d’un rendu propre, joliment fignolé même si l’on est certes pas dans du graphisme ultra poussé ou ultra réaliste. Force est néanmoins de constater que l’ambiance steampunk et les effets spéciaux lors des combats sont réussis et convaincants, et le tout sans le moindre lag. A noter, pour en revenir en vitesse au gameplay du titre, que malgré quelques couacs au départ, surtout si vous avez décidé de vous lancer sans avoir lu les tutos (j’vous avais prévenu),  la prise en main viendra assez rapidement, d’autant que vous aurez souvent la chance de naviguer aux côtés de coéquipiers sympas. La communauté de Guns of Icaruns Online est, à l’heure actuelle, vraiment agréable : de parfaits gentlemen toujours prêts à s’échanger des mots doux après un combat malgré une défaite sévèrement déculottée. C’est d’ailleurs assez étrange de tomber sur une telle commu’, toujours prête à aider, en espérant que l’esprit reste au fur et à mesure de la popularité grandissante du titre!

La bande-son, elle, est assez sommaire et discrète, sûrement histoire de vous permettre de mieux communiquer avec vos alliés car il n’y a pas de secret : si vous voulez vous la jouer Angleterre vs armada Espagnole, il va falloir réfléchir et toujours savoir quoi faire de façon judicieuse. Lors de vos premiers niveaux vous pourrez vous entraîner sur une map réservée aux levels 1 à 3, ce qui en lassera peut être certains. Cependant, les parties les plus avancées se feront sur des cartes où la stratégie est reine mère.

À l’abordage !

Mélanger les genres en demandant aux joueurs de réfléchir, voilà qui est bien réjouissant

Guns of Icarus Online n’est pas un MMO comme les autres. Mélanger les genres en demandant aux joueurs de réfléchir, voilà qui est bien réjouissant et nous change des MMORPG F2P qui sortent à foison mais ne font que proposer un contenu soit limité, soit une communauté plus que douteuse, ou encore un gameplay dans lequel la micro-transaction est reine. Ici rien de tout cela. La qualité est présente, on sent une équipe à l’écoute de ses joueurs, on se prend d’affection pour nos compagnons virtuels et même pour nos ennemis le temps d’une partie tant les dialogues sont courtois et bon enfant. En bref, un titre à posséder si vous souhaitez vous défoulez dans une ambiance post apo/steampunk.

La bande-annonce

Réalisation: 15/20

Le soft est joliment réalisé, propose un certain nombre de maps au designs variés histoire de ne pas lasser le joueur visuellement. Peu ou pas de bugs à déplorer, aucun lag, et un graphisme propre, du tout bon.

Gameplay/Scénario: 14/20

J’aurais aimé mettre plus, malheureusement l’absence de scénario, bien que compréhensible (vous avez un scénar dans CS ?), et le fait de pouvoir sauter dans une partie directement, ce qui reste une mauvaise idée tant la prise en main n’est pas forcément intuitive de prime abord, entache la note. Cependant, après avoir parcouru les tutos, vous serez au niveau pour affronter cette guerre de navires flottants remplie de modes de jeu, de quoi s’occuper afin de monter le niveau de la profession qui vous fait le plus de l’œil. Chaque personnage possède ses facultés, le principe de pouvoir aider les autres est attrayant mais assez limité (un artilleur ne sera jamais un ingénieur), mais le tout reste très jouissif.

Bande-Son: 11/20

Une bande son très effacée au niveau musique d’ambiance. Cependant, les bruitages des armes et des dégâts sont de bonne facture.

Durée de vie: 15/20

Question qui fâche : comment juger de la durée de vie d’un jeu qui, entre guillemets, ne s’arrête jamais… hormis si vous vous lassez rapidement. Sur ce point, autant dire que vous avez de quoi faire, et ce n’est pas la centaine de succès Steam qui me contredira. Tout ne dépendra donc que de votre accroche au type de jeu et à l’univers.

Note Globale N-Gamz.com: 15/20

Vous aimez le steampunk, vous rêvez d’une communauté sympa, vous en avez marre du MMO héroïc-fantasy ? Alors Guns of Icarus est fait pour vous ! En espérant que les promesses des développeurs pour le futur du soft seront tenues avec leur mode aventure qui ajoutera villes, quêtes, pnj… bref, tout ce qui manque pour grappiller quelques points positifs dans cette note ! Et n’oubliez pas : là-haut… le danger peut surgir de n’importe où ! Alors tous sur le pont !



About the Author

LadyDisturbed
Jeune sœur de bataille, dévoreuse de romans à la vitesse de la lumière et fanatique de jeux vidéos depuis la plus tendre enfance... voilà ce qui pourrait résumer de façon rapide votre petite rédactrice. Les mangas ne me font pas peur, la couture et le cosplay sont mon lot quotidien, l'écriture de fan fiction m'occupe et je rêve et vis dans un monde fait de fantasy et science fiction où les princesses Disney ont leur place. Éclectique, je suis ouverte à tous types de jeux, allant du RPG au FPS en passant par le Visual Novel, les MMO ou encore les jeux de stratégie et voguant dans les eaux troubles des jeux indépendants que je me plais à vous faire découvrir. Je ferais tout ce qui est possible pour être juste dans mes jugements, et puisse le sort vous être favorable !