Review

Avec le Roi des Corrompus, Bungie surprend les fans purs et durs de Destiny en mettant à plat des mécaniques de gameplay controversées, mais aussi une histoire complète s’étalant sur un an et pas moins de deux extensions. Pour célébrer l’année 2 de son MMOFPS, le développeur a décidé de faire du pied aux joueurs qui auraient quitté le titre mais aussi, et surtout, à ceux qui ne le connaîtraient pas. Pour un bien ?

Tel fils, tel père?

Oryx est bien décidé à venger son fils et va corrompre tous vos adversaires

Oryx est bien décidé à venger son fils et va corrompre tous vos adversaires

Il y a un an de cela, Bungie, développeur de la cultissime saga Halo, a voulu voler de ses propres ailes en sortant Destiny, un MMOFPS au lancement titanesque qui a clairement divisé le cœur des gamers l’attendant de pied ferme. Entre euphorie et déception, chaque « camp » avait ses arguments pour défendre ou crucifier le titre, qui s’est néanmoins assuré une première année relativement dorée avec une vraie communauté de fidèles s’étant créée autour de lui. Fort de deux extensions ayant largement augmenté le contenu ingame, le soft a décidé aujourd’hui, pour fêter son « année 2 », de nous livrer une nouvelle histoire bien plus cinématographique qui a déjà fait polémique auprès des joueurs de la première heure, mais aussi un gameplay permettant aux débutants de rejoindre l’aventure sans refaire les autres segments scénaristiques, ainsi qu’une pléthore de pièces d’équipements et de missions inédites. Au risque de se couper d’une partie de sa fidèle Communauté ? Je ne crois pas…

Oryx n’est pas content, loin de là. Il a appris que vous et vos amis Gardiens avez occis son fils, Cropta, lors du mythique raid « La Chute de Cropta », et est bien décidé à se venger par la création, à bord de son fameux « Cuirassé », d’une armée de Corrompus en utilisant comme matière première les différents ennemis rencontrés depuis une année par les joueurs Destiny (adieu les Loups !). Vous allez donc devoir investir l’imposant vaisseau spatial du tyran pour lui régler son compte avant qu’il ne mette à feu et à sang notre beau système solaire, le tout au travers d’une histoire solo qui vous prendra environ 4 heures avant d’en voir la fin. C’est court, mais c’est tout de même mieux raconté que les précédents essais du soft pour se doter d’un scénario.

Se retaper un an de Destiny ? Nope !

Les nouvelles doctrines pour vos 3 classes donnent un sacré sentiment de puissance

Les nouvelles doctrines pour vos 3 classes donnent un sacré sentiment de puissance

Un peu comme ce qui se fait avec les grosses extensions de MMORPG (WoW en tête), vous n’êtes pas obligé de redémarrer un perso niveau un et de vous refaire toute l’histoire depuis les débuts de Destiny pour apprécier « Le Roi des Corrompus ». Ainsi, vous pouvez créer un Gardien de niveau 25, le minimum pour profiter de l’extension. En termes de gameplay des phases FPS, rien n’a vraiment changé : vous pouvez toujours consulter notre test complet du jeu d’origine si vous avez raté le coche (http://n-gamz.com/video-game-review/destiny-test-et-video-test/). Tout au plus trouve-t-on une nouvelle utilité au Spectre, capable de déceler des plateformes invisibles au sein du Cuirassé.

Non, ce qui change radicalement la donne dans cette extension de Destiny, en plus de l’histoire qui annihile en partie les bases de l’année 1, des quatre nouveaux Assauts (chez Sony, trois chez Microsoft), du Raid exclusif et des sept maps PVE, c’est la montée en niveau des Gardiens. Explications : auparavant, vous pouviez gagner de l’expérience de façon classique (quêtes, raids, PvE, …) et ainsi atteindre aisément le niveau 20. A partir de là, vous étiez « bloqués » dans votre progression par l’amélioration obligatoire du niveau de lumière de vos pièces d’équipement. Une seule façon de procéder : looter, looter et encore looter des objets particuliers pour monter vos stats de lumière sur votre armure, votre arme, etc… le tout afin d’atteindre le mythique niveau 34, stade ultime!

La progression jusqu'au niveau ultime peut désormais se faire uniquement par le gain d'expérience et non par le loot à outrance

La progression jusqu’au niveau ultime peut désormais se faire uniquement par le gain d’expérience et non par le loot à outrance

Cette fois, on fait table rase de ce système qui vous obligeait à recommencer en boucle les mêmes raids de fin pour arriver à quelque chose de plus conventionnel : du niveau 1 au 40 (oui, tant qu’à faire autant augmenter le lvl max), c’est l’expérience qui parle. Après, pour distinguer qui est le plus puissant des Gardiens, on se réfèrera encore au niveau de lumière, mais qui est désormais calculé par la moyenne entre votre défense et votre attaque, toutes deux déterminées par… vos pièces d’équipement ! Oui, le loot sera à nouveau présent, mais bien moins rébarbatif que par le passé, d’autant qu’il est à présent possible de fusionner vos possessions pour en obtenir des versions plus puissantes. Signalons également que le nombre d’items à recueillir pour armer ou protéger votre Gardien est assez faramineux, avec des déchets, of course, mais quelques idées bien sympa comme… une épée à deux mains ! Un petit côté Heroic-Fantasy VS Space Opera qui m’a bien plu, tout comme la doctrine supplémentaire pour chaque classe : arc one-shot pour le Chasseur, marteau de feu pour le Titan et Vague d’éclairs pour l’Arcaniste.

Evolution graphique ?

Un gros contenu multijoueur pour un moteur de jeu très solide

Un gros contenu multijoueur pour un moteur de jeu très solide

Hélas non. Bon, on vous rassure, sur Next-Gen, Destiny est un très beau jeu proposant une belle distance d’affichage, des textures travaillées, des effets de lumière au point et une fluidité plus que satisfaisante. Sur Current-Gen, le titre se défend aussi pas mal malgré un aliasing prononcé. On aurait néanmoins souhaité, au vu du prix de cette extension qui fait le double des DLC précédents, quelques petites fantaisies graphiques. Quitte à « écraser » tout l’univers de Destiny et les ennemis qui y gravitent par des armées de Corrompus, pourquoi ne pas y aller carrément niveau visuel pour les environnements déjà traversés? Ici, hormis le Cuirassé qui propose une ambiance sombre plutôt réussie, on a des skins différentes pour des adversaires déjà rencontrés, et un peu plus de cinématiques utilisant le moteur du jeu entre les missions.

Musicalement, la bande-son fait toujours dans l’épique par moments, et le plus solennel à d’autres. On garde Martin O’Donnell (Halo) aux commandes et ça fait du bien ! On aime vraiment le côté lugubre qu’il parvient à donner aux symphonies dans les artères du Cuirassé. Les doublages français sont, quant à eux, toujours dans le ton. Idem pour les bruitages. Rien à redire.

Les bras grands ouverts pour les newbies ?

Si on peut concevoir que l’histoire changeant radicalement le monde de Destiny et la nouvelle approche de leveling devraient un peu frustrer les fans de la première heure, ceux qui ont passé des dizaines heures à farmer dans l’espoir de looter de quoi obtenir des pièces d’équipement exotiques hors de prix… et qui verront le premier item lambda de cette extension dépasser toutes les stats de ce qu’ils avaient sur eux, nul doute que les nouveaux venus vont saluer avec enthousiasme toutes ces nouveautés montrant que l’année 2 du MMOFPS de Bungie veut réconcilier les gamers avec la saga en la rendant plus accessible, mieux scénarisée et surtout plus conviviale au travers d’une interface plus lisible. Une jolie prise de risque de la part des développeurs qui ont su écouter les critiques et prendre leurs responsabilités, même si on aurait aimé une histoire un peu plus longue à boucler et de vraies récompenses pour les fans de la première heure.

La Bande-Annonce

Réalisation: 18/20

Le moteur de jeu, l’un des meilleurs à l’heure actuelle sur consoles Next-Gen, est mis à l’honneur lors des cinématiques bien plus nombreuses que par le passé. Les sombres couloirs du Cuirassé profitent d’un design travaillé et les effets spéciaux sont toujours aussi spectaculaires. Il n’empêche : on aurait voulu que le Roi des Corrompus change radicalement les environnements déjà connus au lieu d’appliquer de simples skins de Corrompus à des adversaires combattus auparavant. Pour la prochaine extension peut-être ?

Gameplay/Scénario: 17/20

En divisant enfin la montée en level et le niveau de lumière, les développeurs permettent au plus grand nombre d’atteindre le stade maximum, passé de 34 à 40, sans frustration, simplement par gain d’expérience. Par la suite, le loot à outrance sera toujours de rigueur, mais il s’avère bien moins frustrant qu’auparavant, notamment grâce au nombre d’objets intéressants qui a carrément doublé, dotant même le joueur d’une épée à deux mains ! L’interface des objectifs a également gagné en lisibilité, et les phases d’exploration à l’intérieur du Cuirassé sont assez jouissives (avec même un peu d’infiltration). Le scénario, quant à lui, est bien plus abouti que dans les dlc précédents et supplante même allègrement le jeu de base avec une mise en scène travaillée.

Bande-Son: 19/20

Martin O’Donnell, le compositeur de la saga Halo, est aux manettes de la bande-son et ça se sent. On passe d’ambiances éthérées et lugubres à des rythmes frénétiques sans temps mort, pour un côté space-opéra mystique totalement envoûtant. Le doublage est impeccable et les bruitages réalistes. Du grand art.

Durée de vie: 14/20

Ceux qui espéraient une campagne solo grisante et longue n’auront que le premier des deux adjectifs. En effet, si elle est vraiment immersive et bien écrite, l’histoire de cette extension ne vous prendra pas plus de quatre heures maximum pour être bouclée. Déception à ce niveau, mais le contenu pléthorique offert pour le multijoueur et le nombre d’objets hallucinant à récupérer pour armer son Gardien devraient séduire les adeptes du loot et des parties entre potes !

Note Globale N-Gamz.com: 17/20

En remaniant complètement la montée en niveau de leur jeu pour le rendre plus accessible et en permettant à tout un chacun de rejoindre la Communauté Destiny sans se sentir floué par l’histoire, Bungie a pris le risque de perdre une partie de ses fans de la première heure, mais le renouveau de la licence pour entamer son année 2 (rappelons que le contenu prévu pour le jeu s’étale… sur 10 ans !) était à ce prix. En écoutant les principales critiques faites à leur bébé depuis sa sortie et en corrigeant les plus gros écueils, les développeurs semblent avoir réussi leur pari d’offrir un nouvel intérêt aux aventures de nos Gardiens. Malgré une campagne solo assez courte, le plaisir de jeu et de la découverte sont bien là, et c’est tout ce qui compte !



About the Author

Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la trentaine, Je suis le rédacteur en chef de ce site. Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy VII, Chrono Trigger, Xenogears, et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je suis axé shonen comme Ruroni Kenshin, Ga-Rei, Asebi et autres, mais j'apprécie aussi les seinen, Sprite en tête. Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch et Inception. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!