Review

On l’a attendue, notre version presse de Star Wars Battlefront ! Et elle est enfin là, alors que le jeu est sorti fin de l’année passée. Allez, on ne va pas bouder notre plaisir et, tout en remerciant EA de nous avoir mis un exemplaire de côté, on vous livre de suite le vidéo-test complet de ce titre qui était attendu comme le messie par les fans de Star Wars et de joutes online. Alléchés par la beauté graphique du soft lors des présentations presse, il ne restait plus qu’à voir ce que le titre avait dans le ventre niveau gameplay. Hélas, c’est là que l’enthousiasme retombe un peu.

Le vidéo-test par Neoanderson

Réalisation: 18/20

Développé par DICE à l’aide du surpuissant moteur Frostbite 3, Star Wars Battlefront est visuellement fabuleux, ne souffrant que d’un affichage tardif de certaines textures, de bugs de collision sans impact sur le gameplay et d’un léger aliasing. Le design artistique de la trilogie originelle est totalement respecté, et certains décors sont tout bonnement ahurissants de détails (Yavin et sa végétation). Un régal pour les yeux auquel il ne manque que des environnements plus variés et nombreux et des combats spatiaux épiques pour pleinement nous immerger dans l’univers de la Guerre des Etoiles.

Gameplay/Scénario: 10/20

Laissez tomber l’histoire, le titre se contente juste de rejouer deux-trois scènes cultes de la trilogie comme l’attaque des AT-ST sur Hoth, par exemple. On déplore de fait grandement l’absence d’un vrai mode solo scénarisé. En lieu et place, il faudra se contenter de missions de type « survie » ou de quelques défis à remplir dans les tutoriaux. Dommage. Question online, le constat est plus alléchant avec une bonne dizaine de types de rixes différentes, réparties en nombre de joueurs (40, 12 et héros). Si certaines se montrent vraiment immersives et prenantes (le combat des héros, le seul contre tous, l’assaut aérien ou la défense de base), d’autres sont bien trop classiques hélas. De plus, le gameplay se veut hautement accessible, et se voit donc simplifié à l’extrême : absence de classes de personnages, pas de munitions, possibilités de customisation personnelle réduites, … De fait, et malgré les armes et cartes étoiles à débloquer, le joueur lambda aura tôt fait de tourner en rond en trouvant le soft très répétitif. Le fan, quant à lui, foncera sur les Contrats Hutt et le mythique 100% synonyme d’une bonne centaine d’heures à passer online.

Bande-Son: 18/20

C’est du John Williams, donc c’est forcément parfait. Plus sérieusement, la musique dans un jeu Star Wars fait 50% de l’immersion, et ici les compositions originales sont reprises à la lettre pour un voyage auditif inoubliable. Tirs de blasters, vrombissements de sabre laser, sifflement des Tie-Fighters… tout y est (sauf les doubleurs français originaux). Fermez les yeux, vous allez vous retrouver dans une galaxie lointaine, très lointaine !

Durée de vie: 16/20 pour le fan hardcore, 10/20 pour le joueur lambda

Si vous passez outre le manque de niveaux, les modes un peu trop classiques et le gameplay simplifié qui rendent le tout hautement répétitif à fortes doses, alors c’est que vous êtes un fan pur et dur de la licence, capable d’enchaîner les parties sans jamais se lasser pour boucler le jeu à 100%, ce qui sous-entend atteindre le niveau 50, récupérer les 15 armes et toutes les cartes étoiles, accomplir tous les exploits et débloquer l’intégralité du Diorama (bon courage !). Dans le cas contraire, on ne vous laisse pas une dizaine d’heures avant d’avoir l’impression de tourner en rond à cause d’un gros manque de contenu depuis le lancement. On voudrait vraiment voir débarquer les batailles emblématiques de la seconde trilogie ou l’assaut X-Wing sur la Base Starkiller de l’épisode VII. Espérons que les ajouts du Season Pass viennent néanmoins relancer l’intérêt des parties. Allez, on conclut avec une bonne note: il y a toujours un monde fou sur les serveurs, vous ne vous ennuierez donc pas à chercher des compagnons d’armes.

Note Globale N-Gamz.com: 15/20 pour le fan hardcore, 11/20 sinon

Soyons francs, à moins d’être un fan pur et dur de la saga, capable d’enchaîner sans sourciller des heures et des heures de jeu à tirer sur du Stormtrooper ou à anéantir du Jedi dans des modes de jeu parfois très classiques et au sein d’un faible nombre d’environnements, on aura tôt fait de trouver Star Wars Battlefront terriblement répétitif et pas assez profond dans son gameplay. Les bonus à débloquer ne donnent pas foncièrement envie de jouer jusqu’à plus soif, les combats spatiaux manquent à l’appel et un mode solo aurait vraiment été souhaitable. Il n’empêche, le soft offre une réalisation graphique de haut vol, une immersion incroyable dans la fureur des batailles et une bande-son phénoménale. De quoi vivre comme si vous y étiez certains des inoubliables moments de la trilogie originelle… dans l’attente d’une grosse dose de contenu supplémentaire pour relancer l’intérêt des parties !



About the Author

Avatar
Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la trentaine, Je suis le rédacteur en chef autant que le rédacteur de news de ce site. Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy, Chrono Trigger, Xenogears, et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je suis axé shonen/seinen tels que Ga-Rei, L'Ile de Hozuki, Orphen, Sprite, Asebi, ... Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch et Inception. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!