Review

Yuri édité par Taifu: Ebisu & Hotei est un manga créé par Akira Kiduki et Nanki Satou. Si les recherches sur les mangakas de ce type d’ouvrage sont toujours fastidieuses, nous savons au moins une chose: nous devons l’écriture du scénario de ce one-shot à Nanki Satou, tandis que Kiduki est à l’oeuvre pour le dessin. Une tendre histoire entre deux jeunes femmes que tout oppose, et que je vous propose de découvrir de suite!

Hotei est fraiche, romantique et pétillante

Bienvenue dans le monde plutôt banal de la belle Hotei! Cette petite secretaire, qui travaille dans une micro-filiale d’une entreprise titanesque, vit son quotidien sans trop se soucier du lendemain, jusqu’au jour où la redoutable Ebisu fait irruption dans sa vie. Les deux jeunes femmes se sont déjà rencontrées auparavant, puisqu’Ebisu est éminemment connue au siège de la société qui emploie Hotei. Et on peut dire que le contact passe clairement mal au départ. En effet, en plus de venir de la « stratosphère » entreprenariale, Ebisu est hautaine, ne veut faire aucune heure supplémentaire, est imbue d’elle-même en plus d’être incroyablement mystérieuse. Bref, ça part sur de mauvais rails, jusqu’au jour où Hotei va comprendre les raisons de l’attitude de sa collègue et découvrir en elle quelqu’un de totalement différent… et attirant!

 

Un yuri bien plus mignon que hot

Je tiens à être sincère, j’ai toujours été curieuse de voir ce que le Yuri avait à m’offrir, moi qui suis adepte des Yaoï assez hot, et il est clair qu’avec Ebisu Hotel, on reste totalement dans le « gentillet ». Tout est suggéré, rendu mignon par un désign assez maladroit et pas vraiment en adéquation avec le caractère des héroïnes. Ainsi, Hoteï ressemble trop à une « poupée gonflable » alors qu’intérieurement c’est une jeune femme sensible et romantique. On sent un léger côté fan service pour otaku, et ça me dérange. Le découpage et le rythme de l’histoire, par contre, sont maîtrisés de bout en bout, tout comme l’encrage et la finesse du trait. C’est agréable à l’oeil, tout simplement, et la lecture est fluide, sans incompréhension ou retour en arrière nécessaire. De plus, il y a pas mal de dialogues, ce qui classe d’emblée ce yuri dans la catégorie « intellectuelle » plus que « visuelle ».

 
Bref, bien qu’il soit qualifié de « mature » par son éditeur, ne vous attendez certainement pas à un Yuri « actif ». Ebisu & Hotei fleure bon le sentimental, le réfléchi, les interrogations personnelles, grâce à une suggestivité attendrissante dont on ne peut que féliciter les deux mangakas à l’oeuvre. En effet, Dieu sait qu’il est bien plus difficile de cacher le sexe tout en le rendant attractif plutôt que d’y aller de façon totalement crue. Alors oui, j’attends toujours un Yuri bien hot histoire d’enrichir ma culture personnelle, mais force est de constater que ce Ebisu & Hotei est une jolie découverte pour les amoureux de belle romance.

Note Globale N-Gamz: 3/5



About the Author

Cleo
Cleo
Fan de photographie, présidente d’un Club Photo et adoratrice des cosplays, j’ai intégré la rédaction de N-Gamz pour vous faire partager mes plus beaux clichés en convention! J’espère que vous apprécierez mon travail et n’hésitez pas à me faire part de vos remarques, tous les conseils sont les bienvenus! En attendant, foncez voir toutes les photos Japan Expo Paris et Gamescom, j’en serai la photographe officielle pour N-Gamz, pour de nombreuses années j’espère!