Review

Lire Rudolf Turkey, la nouvelle licence made in Komikku, c’est un peu comme si vous décidiez de faire du surf, tranquille sur votre vague, et que vous aperceviez au loin un tsunami monumental. Vous savez que vous risquez votre peau… vous voulez l’éviter… mais d’un autre côté vous êtes certain que vous allez prendre un kif inoubliable sur la vague qui va débarquer! Et bien Rudolf, il est clairement comme ça: il annonce la couleur, on ne veut pas y croire… et pourtant on se laisse emporter.

Rudolf Turkey, adjoint au maire le jour… et anti-héros dénué de valeurs la nuit!

Bienvenue à Gond Land, le territoire de Rudolf Turkey, l’adjoint au maire de cette ville totalement inspirée par Las Vegas où le jeu, les filles et le banditisme sont le lot quotidien des habitants. Chaque soir, des torrents de billets verts envahissent cette cité de débauche. Les règlements de compte sont légions, la corruption est à son maximum, et si vous pensiez que Rudolf était un grand justicier au coeur tendre adepte des vraies valeurs, vous vous trompez! Accompagné de sa secrétaire, la belle et idéaliste Momoko, et du taciturne Aigue-Marine, son garde du corps, notre homme de loi règle la violence par la violence, le crime par le crime, dans un esprit déjanté et humoristique qui va à 200 à l’heure! Un club de strip-tease menacé par une mafia concurrente? Pas de soucis, Rudolf le rachète sous la contrainte, y enferme ses concurrents avant… d’y mettre le feu! Ok, dit comme ça on s’attendrait à un roman noir comme le sang d’un damné, mais rassurez-vous, il s’agit clairement d’une succession de situations oscillant entre le sérieux et le burlesque à haut taux de « cool » attitude comme on les aime. Et puis, mine de rien, Rudolf a un coeur… entièrement dédié à la sublime Mademoiselle Cornu, la seule à repousser ses avances.

Le chara-design est tout bonnement génial, avec un Rudolf parfois méconnaissable

Vous l’aurez compris, ce premier tome de Rudolf Turkey propose un vrai déferlement d’action made in Hollywood, de jolies filles, de magouilles en tous genres et de personnages charismatiques au possible. Le rythme ne ralentit jamais, l’histoire pose ses bases en dix pages à peine, et roulez bolide! Pour ceux qui connaissent, on pense par moments à du Black Joke, le côté gore en moins et avec un peu plus d’humour. On a plaisir à suivre les aventures de cet anti-héros par excellence qu’incarne Rudolf, et même les petites scénettes le mettant en scène avec des enfants (qu’ils détestent) nous font sourire. Par contre, il manque pour l’instant un vrai fil conducteur, ce premier tome ne se contentant d’être qu’une succession de mini-histoires dans lesquelles Rudolf montre toujours qui est le patron, sans lien entre elles si ce n’est la relation ambigüe qu’il entretient avec Mademoiselle Cornu. Suffisant pour un premier volume, mais la suite a intérêt à proposer plus.

Les demoiselles made in Hiroko Nagakura sont… sublimes!

Graphiquement, autant dire que le travail d’Hiroko Nagakura est à couper le souffle! Les traits de Rudolf sont ciselés pour convenir à la perfection à son caractère arrogant et imprévisible, le chara-design des autres protagonistes est tout aussi somptueux et bénéficie d’un encrage et d’un degré de détail impressionnant. Le tout, bien entendu, sans parler de la façon qu’a le mangaka de dessiner le corps de pulpeuses créatures aux formes enivrantes. Enfin, les séquences d’action profitent d’un découpage sans faux raccord et d’un impact visuel très fort. Une réussite!

Ce premier volume de Ruldof Turkey est donc clairement la bombe attendue par les fans de shonen survolté. Avec son héros badass au possible, sa technique hallucinante, son rythme effréné et sa pléthore de jolies filles au sein d’une ville rongée par le crime, le manga de Hiroko Nagakura pourrait juste pêcher par excès d’orgueil s’il ne trouve pas rapidement un vrai fil conducteur afin de nous tenir en haleine sur le long terme. En attendant le second volume qui devrait permettre à la série de perdurer, faites-vous plaisir et foncez lire ce tsunami d’action qu’est Rudolf Turkey!

Note Globale N-Gamz: 4,5/5



About the Author

Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la trentaine, Je suis le rédacteur en chef de ce site. Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy VII, Chrono Trigger, Xenogears, et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je suis axé shonen comme Ruroni Kenshin, Ga-Rei, Asebi et autres, mais j'apprécie aussi les seinen, Sprite en tête. Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch et Inception. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!