Review

Le tome 9 du très apprécié « The Ancient Magus Bride » marque la fin du premier arc de l’histoire imaginée par Yamazaki Koré. Un récit de magie et de sorcellerie qui a envoûté le Japon mais également fasciné la France grâce aux Editions Komikku. Alors, le final tant attendu vaut-il le coup? Venez le découvrir avec moi!

« La Reine Titania va tenter de raisonner Elias et retrouver Chisé »

Sous la contrainte, Chisé doit abandonner son mentor Elias pour partir avec Joseph/Cartaphilus. Ce dernier veut malheureusement utiliser la jeune fille pour ses expériences. Pendant ce temps, le maître de la demoiselle se transforme en créature maléfique et totalement incontrôlable. Mais la reine Titania n’entend pas en rester là et décide d’aider le sorcier des ronces en demandant l’aide de tous les amis de Chisé. Une course contre la montre commence alors pour tenter de retrouver la jeune fille. Arriveront-t-ils à temps ? Chisé pardonnera t-elle à Elias de l’avoir trahie ? Les événements de cet ultime volume s’enchaînent à une vitesse folle et changeront le destin de nos héros… à jamais!

La fin de ce premier arc permet aux personnages d’évoluer et de prendre conscience de leurs sentiments. Les ennemis d’hier deviennent ainsi les amis d’aujourd’hui dans la quête pour sauver la jeune Chisé.  L’auteur nous livre une grande maturité de scénario au travers de son héroïne qui doit apprendre à vivre avec quelqu’un mais aussi à faire confiance aux autres. Le thème du sacrifice de soi a ici toute sa place, mais aussi celui de l’amour ou de l’amitié, avec poésie et une petite touche de psychologie propres à Koré Yamazaki. A cela s’ajoute un graphisme toujours en accord avec l’histoire de magie et de sorcellerie, et des décors travaillés qui nous font rêver.

« Un arc passionnant mais une fin encore bardée de questions »

Depuis le premier tome, l’auteur a su apporter de nouvelles énigmes à travers l’apparition de personnages inédits, sans jamais baisser la qualité de sa narration ni de son coup de crayon. Dès les premières pages on est envoûté par ce conte qui rappelle le mythique « La Belle et la Bête » version magie noire. Mais ce neuvième tome fait aussi la lumière sur l’enfance de Chisé et de Joseph/Cartaphilus. Malheureusement, beaucoup de questions sur la demoiselle restent sans réponses et attisent le lecteur une fois le volume arrivé à son terme. On vous laisse découvrir tout ça bien entendu, mais sachez qu’il reste encore un long voyage à accomplir.

The Ancient Magus Bride reste donc indéniablement le manga phénomène de ses dernières années. Un manga à conserver dans sa bibliothèque pour la qualité du graphisme et du scénario, mais aussi pour appréhender au mieux une suite qui risque de nous révéler bien des surprises, cette fois dans l’enceinte du Collège. Mon gros coup de coeur parmi les nombreuses sorties mangas, tout simplement !

Note Globale N-Gamz: 5/5



About the Author

Yzabel
Yzabel
Je suis une passionnée de manga et de tout ce qui touche à la culture asiatique en général, mais surtout de tout ce qui est en rapport avec les Yokaï. Fan de lecture, je suis également cosplayeuse et dessinatrice à mes heures perdues.