N-Gamz.com
Jeux Vidéo, Manga, Ciné et Asian/Game Music. Une seule devise: Zéro Concessions!



Les événements

17 février 2014
 

Jupiter, compte-rendu du live parisien du 8 février 2014 par Nana (Visual-Kei)

More articles by »
Written by: Nana
Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , ,

Jupiter est un jeune groupe de Visual Kei, certes, mais il est pourtant déjà bien connu! La raison ? Il s’agit de la continuité du groupe Versailles ! Seul le chanteur diffère. Ainsi, Kamijo poursuivant sa carrière solo, c’est le tout aussi charismatique Zin qui le remplace ! Etant fan de Versailles et de leur style, aussi bien scénique que musical, je me devais d’assister à leur première représentation en France! Je vais donc tâcher de vous livrer, au mieux, mes impressions sur ce concert qui s’est déroulé à Paris le 8 février dernier.

Une prestation scénique et musicale de haut vol

Ma première crainte en arrivant au concert était surtout de savoir ce qu’allait valoir la salle! En effet, si le premier live de Jupiter en France, organisé par la sympathique équipe de 33 Degrees, était prévu à « Paris » ce 8 février 2014, il n’était clairement pas donné au cœur de la capitale mais bel et bien au Covent Garden à Eragny, en banlieue parisienne. Ne connaissant pas du tout l’endroit, j’avais un peu peur de là où j’allais me retrouver, surtout le soir en sortant! Mais finalement, il s’agit d’un petit coin très tranquille bien que ravitaillé par les corbeaux niveau train (deux par heures un samedi soir, je trouve ça léger pour une proche banlieue de Paris ! Mais bon, les organisateurs n’y sont pour rien). J’ai tout de même eu un peu de mal à trouver le Covent Garden, situé à 30-35min à pied de la gare et ce malgré le plan très gentiment fourni par 33 Degrees! Je pinaille un peu, mais pour la prochaine fois, je pense que la seule petite chose qui devrait être ajoutée à ce dernier est l’indication que la salle se trouve dans une zone commerciale. En effet, j’ai croisé plusieurs personnes qui, tout comme moi, se sont perdues en fin de parcours. Rassurez-vous, au final je suis arrivée à bon port et à l’heure (ce qui a du être le cas de tout le monde au vu de la foule présente)!

Vu de l’extérieur, je dois vous avouerque le Covent Garden ne paye pas vraiment de mine. Sur le coup, j’ai vraiment eu très peur, surtout en termes acoustiques! Heureusement, une fois à l’intérieur, j’ai découvert une toute petite salle, très intimiste et très bien agencée, qui nous a offert un très bon son !

A mon arrivée, la pièce est déjà presque pleine et il ne reste qu’une trentaine de personnes à l’extérieur qui attendent de pouvoir rentrer. Les spectateurs patientent dans le calme avant le début du concert. J’ai donc eu le plaisir de pouvoir discuter avec quelques fans du premier rang faisant partie des chanceux ayant pu acquérir une place VIP. Ces derniers étaient vraiment ravis de l’organisation et de leur rencontre avec le groupe un peu auparavant, ne regrettant en rien leur investissement pour cette place privilégiée ! Je tenais à le signaler car il arrive parfois que les pass V.I.P. soient décriés par leurs détenteurs… là c’était clairement l’inverse. Un point très positif donc, et ce ne sera pas le seul!

Un chanteur qui assure!

Le Covent Garden étant situé assez loin de Paris, le staff de 33 Degrees nous avait promis une organisation telle que nous pourrions être à la Capitale pour 23h tapante. Vous comprendrez donc que pour accomplir pareil exploit, aucun retard n’était permis. Et bien croyez-le ou non, mais chose promise, chose dûe : le concert a bien commencé à l’heure annoncée, soit 19h30! (hop encore un autre point positif !)

Dès l’arrivée du groupe, la température de la salle, déjà bien élevée, monte d’un cran! L’excitation est palpable et le show démarre d’entrée ! Les cinq garçons se donnent à fond et le plaisirs qu’ils prennent et qu’ils donnent est bien visible ! Pour ma part, je n’avais jamais eu le plaisir de voir Zin (chant) et Masashi (basse) sur scène ! Et je dois dire que j’ai été très agréablement surprise, en particulier par le chanteur. Il dégage un charisme époustouflant et communique énormément avec son public. Le jeune homme aime ce qu’il fait et cela se ressent ! Pour ce qui est du bassiste, il m’a semblé un peu plus timide et si j’avais un mini, mais vraiment mini, point négatif à soulever, c’est qu’il soit toujours resté en arrière ! J’imagine qu’il doit être de nature réservée, et que cela plaira sans doute à d’autres fans.

La salle n’étant pas bien grande, la proximité de la scène avec le public est déjà énorme, mais de toute évidence cela ne suffit pas au groupe, puisque tout au long de leur prestation, aussi bien Zin, que Teru et Hizaki n’ont pas cessé de venir prendre appuis sur la barrière de sécurité pour entrer, au sens propre du terme, en contact avec les fans ! Peut-être même un peu « trop » pour Hizaki, qui s’est jeté dans le public à la fin du live, mais hélas son saut n’eut pas l’effet escompté. En effet, le public étant majoritairement composé de jeunes filles, celles-ci n’ont pas pu le retenir et lui, ainsi qu’une partie des spectateurs se sont retrouvés par terre ! Mais heureusement pas de bobo à déplorer !

L'acoustique au Covent Garden n'a rien à envier aux grandes salles!

Mais revenons-en au concert, ou en plus de nous livrer ses plus beaux morceaux, Jupiter nous a également réservé quelques surprises ! Ainsi, à peu près à la moitié du show, Zin c’est éclipsé, laissant ses partenaires seuls sur scène ! Commence alors une partie uniquement dédiée aux instruments de musique, avec du Hizaki Grace Project (projet solo de Hizaki) et aussi du Versailles! Personnellement, je trouve cela vraiment très « beau » d’avoir choisi de jouer les titres de Versailles en version instrumentale uniquement, laissant de fait à Kamijo, le chanteur originel, la primeur de ses interprétations qui ont rendu célèbre l’ancienne formation dont est issu Jupiter, tout en lui faisant un clin d’œil !

Et c’est après deux heures d’un show inoubliable, ni plus ni moins, que le groupe quitte la scène, laissant derrière lui un public conquis, des fans ravis et surtout une foule de souvenirs pour toutes les personnes présentes dans la salle !

En définitive, le live de Jupiter à Paris a vraiment été un très, très bon concert ! Aussi bien sur le plan musical que sur le plan scénique ! Je n’ai rien à redire : le groupe a vraiment été à la hauteur ! Tout comme l’organisation, tout bonnement irréprochable. Et pour la petite « histoire », j’étais bien de retour à Paris, à 23h ! Une soirée parfaite, en somme !

Note Globale N-Gamz: 4/5

Les plus : – Un groupe au top/ Une très bonne organisation/ Une salle qui propose une scène très proche et une bonne acoustique.
Les moins : – Le manque d’air dans la salle, où il faisait vraiment très chaud !

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux!



About the Author

Nana
Nana
Bonjour à tous ! Je me présente à vous en tant que Nana ! Pour ceux qui se poseraient la question, mon pseudo vient effectivement du manga éponyme. Je suis passionnée par l’Asie en général et le Japon en particulier, et ce depuis bien longtemps. Je m’intéresse à sa musique depuis maintenant huit longues années! J’écoute principalement du Visual-kei et du J-Rock, mais je ne suis pas étroite d’esprit et reste ouverte à d’autres genres, aussi j’espère vous transmettre l’amour que j’ai pour la musique au travers de mes articles !



 
Les dernières news!
 

 

Star Wars Visceral Games: Le créateur de God of War tacle EA et défend les jeux solo!

Récemment, nous vous avons annoncé la très mauvaise nouvelle de la fermeture, par EA, du studio Visceral Games (Dead Space) qui était au travail sur un jeu d’action-aventure narratif Star Wars pour 2019. Un bon gros j...
by Neoanderson
0

 
 

GT Sport: Mode Carrière absent car « les gamers actuels sont moins bons en mécanique » (Le Créateur)

Kazunori Yamauchi, le charismatique créateur de la saga Gran Turismo, est un perfectionniste dans l’âme qui n’a pas hésité à retarder plusieurs fois son nouveau bébé, GT Sport, car il ne le jugeait pas assez ...
by Neoanderson
0

 
 

LEGO Dimensions: Warner arrête la saga! La fin du « jouet vidéo »? Amiibos en péril?

Alors qu’une saison 3 était pourtant bien dans les cartons de l’éditeur, avec notamment The Flash et un nouveau Doctor Who, Warner Bros aurait décidé, selon les sources d’Eurogamer, de tirer un trait défi...
by Neoanderson
0

 

 

Mon oeil! Activision promet qu’il n’a jamais truqué son matchmaking pour l’argent!

Hier, nous vous révélions l’incroyable découverte faite par le magazine Rolling Stones, qui était tombé sur un brevet d’Activision de 2015, par lequel il mettait sur pied une méthode de trucage de matchmaking ...
by Neoanderson
0

 
 

PlayStation+ Novembre: Street Fighter V et Mirror’s Edge Catalyst, ça vous branche?

Nos confrères italiens de GamingPark ont laissé traîner leurs oreilles un peu partout sur le net et ont semble-t-il dégoté le menu du PlayStation Plus de novembre prochain en matière de jeux gratuits pour les abonnés! Et...
by Neoanderson
0

 
 

Call of Duty: Activision truque le matchmaking pour vous faire cracher l’argent!

Gros coup dur pour Activision que la découverte inopinée par le magazine Rolling Stones d’un brevet déposé par l’éditeur en octobre 2015, par lequel il met sur pied une stratégie de matchmaking poussant les ga...
by Neoanderson
0