Review

Outbreak Epidemic est un Survival Horror développé par Dead Drop Studio et vendu 14,99€ sur la portable de Nintendo (mais aussi sur PC, PlayStation 4 et Xbox One). Cinquième volet de la saga Outbreak développé par un seul homme, Epidemic suit les traces de l’opus précédent, Lost Hope, et reprend pour lui la vue derrière l’épaule et même l’une des survivantes, Gwen, accompagnée de trois autres personnages pour l’occasion à savoir Tom le militaire, Kara la paramédic et Renault le gros bourrin de service. Chacun dispose de ses propres atouts et faiblesses et devra travers les 4 niveaux composant ce soft qui se veut être un hommage aux premiers épisodes de Resident Evil. Au menu : zombies à foison, mode coop en écran splitté, munitions limitées et musiques anxiogènes. Une bonne recette… pour une très mauvais jeu ! Explications dans notre vidéo-test complet !

Le Vidéo-Test par Neoanderson

Réalisation: 2/20

CALAMITEUSE… Et encore on est gentil quand on parle de la réalisation de ce titre qui fait honte à la Nintendo Switch comme jamais. Textures baveuses, modélisations façon PS1, ennemis buggés à outrance, animation qui saccade en permanence quel que soit le mode choisi (framerate ou graphisme), distance d’affichage réduite à deux mètres et caméra qui joue les filles de l’air quand ça lui chante, il n’y a rien à sauver dans ce titre programmé avec les pieds et qui prend vraiment les joueurs pour des cons, notamment en recyclant le bestiaire du premier Resident Evil avec zombie, Hunter et même Tyran dès le premier niveau !

Gameplay/Scénario: 4/20

L’histoire reprend l’épidémie qui sévit depuis déjà quatre autres jeux avant celui-ci mais nous met dans la peau de nouveaux survivants à l’exception de Gwen, déjà héroïne du volet précédent. Les niveaux qu’on qu’un lien texte qui les relie, il n’y a aucune mise en scène et aucune immersion, bref c’est bien pourri. Niveau gameplay, le jeu veut se la jouer Resident Evil 4 en optant pour une caméra au-dessus de l’épaule, mais la technique est tellement bancale, le système de visée impossible à paramétrer et le level design totalement raté (bonjour les allées et retours intempestifs avec ennemis qui respawnent et les énigmes ringardes) que le tout est imbuvable à souhait et surtout… monstrueusement difficile même à deux et en mode ultra easy ! Seul point positif : le système de deux classes par personnage et le level up en fonction de vos performances ingame.

Bande-Son: 3/20

Les doublages font le minimum syndical et sont ratés, les bruitages environnementaux ne riment à rien, les râles des monstres s’entendent à des kilomètres et grillent tout effet de surprise et les musiques, si elles démarrent sur un ton assez mélancolique, tournent hélas trop vite en boucle.

Durée de vie: 6/20

Avec seulement quatre niveaux au level design bien foireux, on se dit que le soft va être vite plié, mais c’est sans compter sur le nombre faramineux d’allers retours sans aucune map, la difficulté monstrueuse du soft à cause de ses soucis de réalisation et surtout son manque total de sauvegarde ! Résultat des courses, vous risquez de tourner en rond plus de deux heures rien que dans le premier stage, et vous n’aurez sans doute pas envie de faire les autres.

Note Globale N-Gamz.com: 4/20

Hormis son mode deux joueurs en écran splitté, sa possibilité de décharger une arme dans son inventaire ou la gestion des caractéristiques et le level up des 4 protagonistes ayant chacun deux classes de compétences, il n’y a pas grand chose à sauver dans ce Outbreak Epidemic qui se vend au prix scandaleux de 14,99€ ! Entre une réalisation qui rame à tout moment (malgré le choix entre mode graphique et performance), la maniabilité ultra rigide, les allers et retours qui flinguent le gameplay, la musique qui tape sur les nerfs, les niveaux trop longs et sans sauvegarde, les énigmes simplistes ou encore le bestiaire qui s’inspire de Resident Evil de la plus mauvaise façon possible, le jeu de Dead Drop Studios est une incroyable arnaque pour tous les amoureux de Survival Horror ! A éviter à tout prix si vous aimez un tant soit peu le genre, on vous le garantit ! Espérons juste qu’après avoir sorti 5 jeux en 3 ans, le créateur de la licence arrête enfin de nous prendre pour des imbéciles…



About the Author

Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la quarantaine depuis peu, je suis le rédacteur en chef autant que le rédacteur de news et le vidéo-testeur de ce site (foncez sur la chaîne YouTube d'ailleurs). Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy, Chrono Trigger, Xenogears et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je voue un culte aux shonens/seinens tels que Ga-Rei, L'Ile de Hozuki, Orphen, Sprite ou encore Asebi. Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch, Inception et Tenet. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!