Review

Longtemps réclamée par les fans d’un premier volet salué par la critique mais boudé par les joueurs, la suite de Mirror’s Edge fut officialisée par un DICE en grande forme lors de l’E3 2013. Et oui, il aura fallu attendre trois longues années pour enfin voir débarquer ce Mirror’s Edge « Catalyst », reboot plus que suite de l’opus originel datant de 2008 tout de même. Avec autant de temps de développement au compteur et un moteur Frostbite 3 rutilant de puissance, on imaginait que les nouvelles aventures de Faith allaient nous envoûter par leur beauté « aérienne », nous donnant le vertige comme jamais ! Et pourtant, si ce nouvel épisode parvient à faire mieux que son aîné, l’immersion des jeux à la première personne a bien évolué et le « parkour only » ne semble plus nous faire vibrer comme à la grande époque… Explications.

Le Vidéo-Test par Neoanderson

Réalisation: 15/20

Le Frostbite a beau être un moteur surpuissant comme on peut le constater sur les superbes Dragon Age Inquisition ou Star Wars Battlefront, il peine à nous donner un rendu visuel totalement Next-Gen sur Mirror’s Edge. Textures pas toujours au beau fixe, résolution en 900p sur notre version Xbox One (contre 1080p sur PS4) et étrange popping d’objets font tâche sur un jeu en développement « officiel » depuis trois longues années (huit depuis la sortie du premier volet). Heureusement, les développeurs ont réussi à cerner le côté aérien, éthéré et aseptisé de la ville de Glass, qui nous offre des paysages totalement incroyables de nuit, alors que les néons entrent en scène pour donner à la Cité une allure presque « vivante ». De plus, l’animation tourne quasi constamment à 60FPS pour une fluidité de parkour assez invraisemblable et une sensation de vertige bigrement réussie. Bref, une fois dans le « mouvement », on ne remarque plus les désagréments graphiques cités plus haut, d’où la note plus esthétique que technique, Glass étant tellement bluffante dans son design artistique que le voyage est permanent (NDNeo : A quand la RV pour magnifier tout ça !).

Gameplay/Scénario: 14/20

Le scénario est linéaire au possible mais à au moins le mérite d’être bien plus consistant que dans l’opus originel, avec une galerie de personnages et d’intérêts contraires gravitant autour d’une Faith dont on aurait aimé pouvoir décider du sort. On aurait pu imaginer un système de factions, par exemple, qui nous rapprocherait plus des rebelles de Black November, de la toute-puissance de Krueger Security ou de la neutralité des Messagers de Noah… Dommage. Niveau gameplay, les commandes sont intuitives à souhait, le jeu se montrant plutôt permissif pour ne jamais vous frustrer durant vos acrobaties à 500 mètres au-dessus du vide. Les actions s’enchaînent avec fluidité et sans perdre le joueur, le sens urbain est plutôt bien fichu et la recherche des Grids Nodes, en plus du scénario principal, vous forcera à quelques prouesses d’exploration comme on les aime dans cet « Open World » hélas trop vide et aérien à notre goût. Il est regrettable, d’ailleurs, que les quêtes annexes se montrent plutôt insipides, se contentant la plupart du temps de simples courses au chrono et autres livraisons de paquets vite répétitives. Idem pour les combats, complètement risibles… mais le coeur du gameplay n’est heureusement pas là!

Bande-Son: 18/20

Incontestablement un sacré point fort pour ce Mirror’s Edge qui se paie le luxe d’avoir pour thème principal le très aérien « Warning Call » de CHRVCHES. Le reste du temps, ce sont surtout les bruits d’ambiance de la mégalopole de Glass qui vous feront ressentir toute l’immensité du vide quand vous vous pencherez par-dessus un rebord salvateur. A ce titre, le souffle du vent accélérant dans vos tympans lors d’une chute est… glaçant d’effroi ! Enfin, le doublage français est d’une qualité quasi irréprochable (hormis deux-trois NPC un peu à l’ouest) et la voix suave de Faith aura tôt fait de vous entraîner dans son sillage… sur le fil du miroir !

Durée de vie: 11/20

6 heures de jeu pour voir le bout de ce Mirror’s Edge si vous ne suivez que le scénario principal… c’est bien trop peu, d’autant que ce dernier n’offre aucun choix permettant une éventuelle rejouabilité. Bien entendu, il vous reste le contenu annexe mais hormis les Grids Nodes à récupérer moyennant une certaine analyse du décor et une jolie prise de risque, le reste des missions secondaires se révèle hautement répétitif, tout comme l’aspect compétitif online.

Note Globale N-Gamz.com: 14,5/20

Attendu depuis bientôt huit ans par une communauté de gamers qui a su voir en Mirror’s Edge un potentiel visuel et émotionnel unique en son genre, ce « Catalyst » parvient à faire mieux que son prédécesseur, certes, mais heurte de plein fouet les vitres teintées des buildings de Glass à 60 fps (ça fait mal, on vous le garantit !) en optant pour un Open World trop vide de tout être humain, à la durée de vie faiblarde et bardé de bugs de collisions, de popping et autres quêtes annexes soporifiques. Heureusement, l’histoire et les possibilités d’augmentation de mouvements de Faith, si elles sont très linéaires au final, se montrent néanmoins intéressantes tandis que les sensations répondent largement présentes pour littéralement vous donner le vertige… dans votre canapé ! Un titre qui gagnerait assurément à se jouer en réalité virtuelle et que les fans apprécieront, mais rien qu’eux.



About the Author

Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la quarantaine depuis peu, je suis le rédacteur en chef autant que le rédacteur de news et le vidéo-testeur de ce site (foncez sur la chaîne YouTube d'ailleurs). Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy, Chrono Trigger, Xenogears et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je voue un culte aux shonens/seinens tels que Ga-Rei, L'Ile de Hozuki, Orphen, Sprite ou encore Asebi. Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch, Inception et Tenet. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!