Review

Sorti le 1er mai 2013, Soul Sacrifice avait clairement marqué les esprits (il suffit de lire le test et vidéo-test complet de notre rédac chef pour s’en rendre compte). Gros titre sur la Vita, le soft nous emmenait dans des contrées où les sorciers faisaient la loi. Un succès critique pour un système de jeu basé sur la dualité entre sauvetage et sacrifice qui a fait les beaux jours des amoureux de Monster Hunter-Like. Aujourd’hui, Soul Sacrifice nous revient dans une version estampillée « Delta » qui nous propose pas moins de 36 chapitres supplémentaires, 20 nouveaux boss et quelques 200 sorts inédits… oui, 200! Sans oublier une nouvelle faction enchanteresse : Grimm. Le développement de cette version était-il nécessaire ? Allez- vous enfin vendre votre âme à la noirceur de ce titre d’une profondeur rare ? La réponse dans les lignes qui suivent !

Piquouze de rappel

Grimm et son Chaperon Rouge Sexy apportent un sacré renouveau au soft!

Edité par Sony et développé par SCE Japan Studio à qui l’on doit, par exemple, les excellents Gravity Rush et Demon’s Souls, Soul Sacrifice Delta nous plonge dans une triste situation. Vous êtes le suivant sur la liste d’extermination de Magusar, super sorcier de son état. Emprisonné dans une cage avec un avenir plutôt sombre, votre héros découvre pourtant un allié: Libröm, livre infernal doté de la parole, qui vous propose de lire et revivre les aventures de diverses factions et sorciers dans le but de vous procurer les capacités nécessaires pour vaincre votre Némésis. Mais vos ennemis morts laissent derrière eux une trace… et un choix : allez-vous les sacrifier au nom de la magie noire afin de faire monter votre puissance, ou au contraire les libérer de leurs péchés pour augmenter votre santé ? Un dilemme permanent qui a fait de l’opus de base une référence dans le domaine des Monster Hunter-Like et l’un des tous meilleurs softs de la nomade de Sony. Autant dire que faire mieux que l’épisode originel relève d’une sacrée gageure. Et pourtant…

Entre les opposés… le compromis !

Trois factions pour un équilibre des forces plus délicat à gérer

Cette version Delta va encore plus loin puisqu’en rajoutant une faction, Grimm, elle vous offre un nouveau choix : la Chance ! Autant dire plouf, plouf, tu vivras ou tu mourras, certes, mais cependant, l’avantage est que vous gagnerez « un peu de tout » histoire d’équilibrer votre personnage. Plusieurs modes de jeux vous sont proposés au fur et à mesure de votre avancée dans l’aventure : les fameux chapitres retraçant l’histoire de Magusar, les Actes des Sorciers ou Quêtes de Faction qui sont désormais au nombre de trois avec Avalon, Sanctuarium et Grimm, ou encore les Pactes (que vous pourrez faire aussi bien en solo accompagné des sorciers-npc que vous aurez sauvés ou en mode multijoueur avec trois autres joueurs online). Enfin, les Dédales d’Alice vous emmèneront dans un labyrinthe que vous devrez parcourir d’étage en étage, ce dernier regorgeant d’essences d’âmes et de vies à absorber.

La notion de sacrifice est au coeur d'un gameplay toujours aussi jouissif

Le mode portrait, lui, vous permet de personnaliser votre avatar avec les tenues que vous aurez pu acquérir auprès du bazar, mais aussi choisir vos alliés, votre faction (que vous pourrez changer contre du lacrima, les larmes de Libröm) ou votre rite obscur qui n’est autre que votre ultime attaque sacrifiant d’emblée une partie de vous-même (peau, bras, etc!). Vous pourrez aussi faire le choix de vos offrandes, à savoir… vos attaques ! En effet, chacun de vos sorts est lié à un objet qu’il faudra sacrifier. Vous récupérez ces derniers en fin de mission en tant que récompenses, les cumulez entre eux pour leur faire prendre de la puissance, et partez ensuite vers de nouveaux combats avec votre set d’offrandes, sachant que chacune d’elle est liée à un élément plus ou moins efficace contre les ennemis que vous rencontrerez. Là où Monster Hunter se montre un peu plus pataud, le système d’offrandes rend les combats de ce SS Delta beaucoup plus speeds mais aussi tactiques, les éléments jouant en effet avec ou contre vous. Il ne sera ainsi pas rare de se retrouver avec un set qu’on pensait idéal en toutes situations, et se rendre compte au final qu’on avait vraiment besoin d’un sort de feu à distance au lieu de nos pics de glace boostés au plus haut level.

J’ai le bras qui m’démange !

Graphiquement, le titre est quasiment ce qui se fait de mieux sur PS Vita!

Techniquement, Soul Sacrifice premier du nom était déjà impressionnant, nous offrant un rendu graphique de qualité et des boss gigantesques.  Pour cette version Delta, le soft a subi un léger lissage, qui restera anecdotique pour ceux ayant pratiqué l’opus originel, mais offre toujours une atmosphère visuelle unique, aussi bien onirique que malsaine. Certes, les environnements pourront sembler peu nombreux pour certains, mais ils sont vraiment travaillés et nous plongent chacun dans une ambiance bien différente : désert brûlant, cité lacustre envoûtante ou encore château en ruines lugubre. De plus, le level design est finement pensé et propose de nombreux éléments du décor avec lesquels interagir, vous permettant de récupérer une nouvelle arme, armure ou encore de renouveler vos offrandes car ces dernières s’épuisent au fur et à mesure de votre utilisation. Les animations lors des combats sont d’une fluidité hallucinante, sans aucun lag.

La bande-son est, quant à elle, toujours aussi épique avec des nappes éthérées pour les moments les plus contemplatifs, et des sonorités discordantes dès que vous affrontez un boss ou que vous revenez dans votre cellule en compagnie de Libröm. Les voix des personnages, en anglais, sont excellentes et nous immergent un peu plus dans l’histoire, tandis que les bruitages sont toujours en accord avec l’action à l’écran. Zéro fausse note !

Un must have…

Un mut have sur Vita, tout simplement!

Soul Sacrifice était déjà un titre excellent possédant sa propre identité. Sa « suite » ressemble nettement plus à une version bourrée d’ajouts en tous genre mais apportant toujours autant de plaisir de jeu. La personnalisation des avatars a été poussée un peu plus loin, des tenues ont été ajoutées (et la plupart envoient du lourd!), les nouveaux boss nous en font voir de toutes les couleurs et les quêtes inédites vous donneront envie de ne plus lâcher le soft. Le titre est donc addictif à souhait, tout est fait pour ne pas se lasser : missions, choix moraux, personnages attachants ou détestables, envie de débloquer tout ce qui se fait en matière de modes ou de titres… Soul Sacrifice Delta n’est pas tout à fait une suite, pas toute à fait une mise à jour, mais c’est un des titres à posséder absolument sur PS Vita. Cerise sur le gâteau : pour ceux qui ont joué à la première version, ne pleurez pas vos heures de jeu car au lancement de ce Delta vous pourrez importer votre partie ! Raison de plus pour craquer !

Le Vidéo-Test du Soul Sacrifice Originel

Réalisation: 19/20

Soul Sacrifice Delta est sans conteste l’un des plus beaux jeux PlayStation Vita actuellement sur le marché. Offrant une patte artistique incroyable, des graphismes haut de gamme et une animation sans faille, le titre pourrait juste souffrir d’environnements un poil étroits par rapport à son concurrent direct sur la même console : Toukiden.

Gameplay/Scénario: 20/20

Des combats ultras rapides mais qui nécessitent de la finesse et une certaine réflexion dans la manière d’agir. Des possibilités de combos désormais à foison, des offrandes « en veux-tu en voilà », en clair: le bonheur de tout sorcier est regroupé dans le soft. La nouvelle faction apporte vraiment son plus, que cela soit au niveau scénaristique ou en termes de gameplay. Le level design est idéalement pensé et la grande force du titre est conservée : on ne peut s’arrêter d’y jouer, on en veut toujours plus !

Bande-Son: 19/20

La bande-son est excellente, Libröm est incroyable avec son humour bien à lui, les doublages sont ensorcelants, attachants, énervants, nous poussant à bout, chaque émotion est retranscrite à merveille. La musique est de très bonne facture et nous plonge un peu plus dans l’ambiance sombre du soft. Un titre qui est toujours en anglais sous-titré français, malheureusement, mais rien de bien gênant.

Durée de vie: 19/20

Des heures et des heures de plaisir garanties. Surtout que le soft est addictif à mort, le mode scénario est déjà très long, les pactes rajoutent une durée de vie conséquente et le multijoueurs, agréable, est bien géré. Bref, vous êtes partis pour pas mal de temps.

Note Globale N-Gamz.com: 19/20

Soul Sacrifice Delta est un titre excellentissime, à posséder impérativement si vous avez à la maison la petite console portable de Sony. Peu de choses à redire pour un soft qui restera dans les mémoires et deviendra certainement un jeu culte avec le temps.



About the Author

LadyDisturbed
Jeune sœur de bataille, dévoreuse de romans à la vitesse de la lumière et fanatique de jeux vidéos depuis la plus tendre enfance... voilà ce qui pourrait résumer de façon rapide votre petite rédactrice. Les mangas ne me font pas peur, la couture et le cosplay sont mon lot quotidien, l'écriture de fan fiction m'occupe et je rêve et vis dans un monde fait de fantasy et science fiction où les princesses Disney ont leur place. Éclectique, je suis ouverte à tous types de jeux, allant du RPG au FPS en passant par le Visual Novel, les MMO ou encore les jeux de stratégie et voguant dans les eaux troubles des jeux indépendants que je me plais à vous faire découvrir. Je ferais tout ce qui est possible pour être juste dans mes jugements, et puisse le sort vous être favorable !