Review

Defense Technica, ou le Tower Defense qui occupera vos nuits froides cet hiver ! Croyez-moi, quand on aime le genre et qu’on sait que ce jeu est développé par Kuno Interactive sous le label Devolver Digital, éditeur de très bon titres comme Serious Sam III, Shadow Warriors ou Hotline Miami pour ne citer qu’eux, et qu’en plus le soft a déjà fait un passage sur mobile où il a connu un succès retentissant, on ne peut avoir qu’une envie, non ? Le tester !

Un Tower Defense (TD) digne de ce nom

C'est parti pour un tower defense haut de gamme!

« Oui, Xéléniel » me direz-vous, « C’est bien tout ça, mais de quoi donc parles-tu? Késako ce machin truc-là ? » Ah ah ! Vous ne savez pas ce qu’est un Tower Defense ? Pas de panique, je vous explique. Prenez un truc à défendre : une base, un réacteur nucléaire, mamie nova… qui est au bout d’un long chemin que vont emprunter toute une palanquée de méchants. Vous devez construire et perfectionner vos tours de défense contre ces vagues d’ennemis toujours plus nombreux et plus puissants (et plus hargneux) en gérant les ressources issues des adversaires abattus. Plus on en abat, plus on a de sous, plus on peut perfectionner nos défenses, etc… Voilà, c’est ça un TD ou Tour Défense en français.

Alors bien sûr, le genre a donné lieu à des dizaines d’itérations, allant de la plante zombie qui bouffe les insectes voulant polluer son joli jardin jusqu’aux jeux liés à Starcraft 2 « que c’est de la bombe bébé » avec des canons, des vaisseaux et des explosions à tout va. Vu que je suis une fana de ce type de soft, vous comprendrez que je me suis précipitée sur mon rédac’chef pour  lui demander le test de ce Defense Technica (OK, je l’ai soudoyé, mais chuuuuut…).

Pour la petite histoire : Nous sommes en l’an 3012 et l’humanité a tissé des liens avec les Cluff et les Hergus. Mais ces accords sont fragiles et il a fallu s’allier à l’un pour défendre son réacteur nucléaire contre l’autre. Donc oui, il y a un scénario, mais on s’en fiche un peu vu que tout ce qu’on veut c’est exploser les vilains pour tout faire péter !! Comment ça je ne fais pas dans la finesse ? Ben quoi ? C’est un TD, pas une balade chez les bisounours !

La difficulté n’est pas dans le maniement (youpi !)

Le soft est ultra complet et vous demandera une stratégie de chaque instant

Au premier abord, quand on connaît le genre, on est comme à la maison. L’interface est simple, la pose des tours l’est encore plus et on peut attaquer la campagne solo sans trop se poser de questions. On démarre donc par quelques niveaux qui tiennent lieu de tutoriel afin de bien comprendre le fonctionnement du soft. On commence par observer la map et les trajectoires qu’emprunteront les ennemis grâce à un beau trait rouge impossible à manquer. Ensuite, on place ses tourelles aux endroits-clés, on déploie des barricades pour créer des goulots d’étranglement ou on bloque carrément des passages… Mais attention, toute la finesse de la stratégie est dans le chemin que vous allez faire prendre à vos ennemis. Si vous fermez un passage, ça modifie leur route et pas toujours comme il vous semblerait logique que cela soit. Je ne sais pas s’il y a un choix hasardeux de l’IA où si c’est juste un astuce des développeurs pour nous contrarier, mais il est difficile de leur faire faire ce qu’on veut, d’autant plus qu’on ne sait rien sur la nature exacte de nos adversaires.

Du côté des armes et des défenses disponibles, c’est simple : mitrailleuses, mortier, lance-flammes et missiles sol-air… Il faut gérer les forces et les faiblesses de chacun selon le type d’ennemi à occire. Classique. Mais il y a quand même quelques subtilités. Par exemple, certaines perturbations météo peuvent avoir un impact sur la performance de nos systèmes de défense et on a la possibilité de ramasser des ressources supplémentaires dans un court laps de temps après avoir abattu des groupes d’ennemis. J’ai bien aimé cette dernière possibilité car cela évite l’écueil habituel de ce genre de jeu : devenir le spectateur en attendant que les monstres passent. Là il faut toujours être sur le qui-vive pour ne rien rater.

Toute la finesse de la stratégie est dans le chemin que vous allez faire prendre à vos ennemis

Et en plus d’être sur le qui-vive, il faut sacrément réfléchir. Et oui, c’est un jeu tactique. Ainsi, si l’on aura tendance à se promener lors du premier stage, cela devient très vite moins évident. Les premiers gros défis arrivent en effet dès le stage 6, puis la difficulté va croissant, nous faisant presque regretter l’absence d’un niveau « easy ». Presque. Parce que c’est quand même sacrément bon de devoir se creuser la tête pour trouver la bonne tactique, le bon timing et de réussir à terminer le stage quand on en a bien bavé. Ça commence par 4 ou 5 vagues, puis jusqu’à 50 par stage, ne laissant aucun temps de repos. Il faut avoir des nerfs d’acier et être de plus en plus rapide car non seulement vous devez construire et upgrader correctement, mais aussi parcourir la map pour cueillir les ressources indispensables et faire attention aux intempéries qui modifient la carte en temps réel… Les ressources récoltées, l’état du réacteur à la fin du round et les niveaux accomplis vont vous permettre de gagner des médailles offrant l’accès à de nouvelles tours plus puissantes, indispensables pour parvenir à continuer l’aventure… Bref, le soft est ultra complet et clairement pas évident à terminer pour un novice du genre. À ne pas mettre entre toutes les mains.

Pas de miracles visuels. Et alors ?

La réalisation est efficace, même si une mini-carte aurait été un plus

Graphiquement parlant, Defense Technica est simple et efficace. Les effets visuels ne nous décollent pas la rétine, mais en mettre plus aurait apporté trop de distraction et on n’a vraiment pas le temps de se concentrer sur ça. Quoiqu’un peu plus de pyrotechnie aurait été agréable, mais là je chipote. Les cartes proposent des environnements variés (ruines sur des îles, villes futuristes), dont certains manquent hélas de clarté, ce qui ne nous facilite pas la tâche. Une mini-map aurait vraiment été un plus car même en dézoomant au maximum, il est difficile de tout voir et de prévoir sa stratégie en conséquence. Par contre, le zoom avant est sympa pour suivre le déroulement du combat comme si on y était.

La musique, elle, reste dans la moyenne. Pas gênante, elle accompagne bien l’action sans faire non plus de fantaisies. Pour une fois, je l’ai laissée, alors que j’ai souvent l’habitude de mettre un CD en fond sonore. Au niveau des bruitages, ils font leur boulot, sans être exceptionnels. On reconnaît bien chaque style de tour rien qu’au son qu’elle produit, et c’est déjà pas mal.

Un TD classique et efficace

Vous êtes adepte de Tower Defense? Foncez sur ce Denfense Technica! La difficulté est bonne, il faut être vif, réactif, avoir une bonne mémoire, de la patience, des nerfs d’acier… une réussite pour qui saura apprécier la mise en place d’une réelle stratégie. Attention par contre, si vous êtes du genre à vouloir dépecer votre pc quand vous ne parvenez pas à passer un stage, laissez tomber ! D’autant plus qu’en mode hardcore, le soft devient carrément de la folie furieuse. Mesurez-vous aux Dieux ! Si vous les battez, alors chapeau-bas !

La bande-annonce

Réalisation: 15/20

Rien à reprocher aux graphismes et à la réalisation en général. C’est simple, efficace. Un peu plus d’effets pyrotechniques aurait été le bienvenu. L’animation, elle, est fluide quelle que soit le nombre d’ennemis affichés et les environnements font dans la variété. Petit bémol pour le dézoom qui ne permet pas de tout voir de façon optimale.

Gameplay/Scénario: 16/20

Scénario basique et pas recherché (mais on s’en fout). Le gameplay, lui, est simple d’accès, ce qui permet de s’immerger dans la partie stratégie, pierre angulaire du soft. Seul point négatif, les trajets des ennemis qui manquent de logique. 

Bande-Son: 14/20

Des musiques agréables, des bruitages simples mais efficaces. Rien de plus. 

Durée de vie: 18/20

Finissez-le en normal puis passez au mode hardcore. On en reparlera. Par contre, ceux qui n’aiment pas la difficulté laisseront certainement tomber. Signalons enfin que le soft est ultra complet avec de nombreuses tours et améliorations.

Note Globale N-Gamz.com: 16/20

Un petit prix pour un Tower Defense efficace et où l’on ne s’ennuie jamais ? C’est ici ! Si vous aimez le genre, n’hésitez pas, Defense Technica va vous combler de par son aspect complet, sa stratégie et son réel challenge !



About the Author

Krator et Xeleniel

Couple de gamers passionnés par le jeu de rôle, il se sont rencontrés sur un grandeur nature et jouent ensemble depuis treize ans. Il teste, elle écrit. Il a la quarantaine et se régale sur les jeux pc. Elle a la trentaine, est romancière et adore le ciné. Ils se disputent pour jouer sur l’ordinateur mais sont toujours d’accord sur les jeux à acheter. Hack and slash, MMORPG, jeux de stratégie en temps réel… Vastes domaines, beaucoup de choix et encore beaucoup à découvrir !