Review

Un neurochirurgien  du XXIe siècle se retrouve, à la suite d’une étrange découverte lors d’une opération,  projeté en pleine ère Edo…deux siècles plus tôt ! Et si jamais les actes qu’il produit dans le passé avaient une influence sur le futur ? Attention, drama culte en approche !

Jin propose une excellente reconstitution historique

Tokyo, 2009. Minakata Jin est un neurochirurgien, travaillant dans un grand hôpital Tokyoïte. Tout semble aller pour le mieux pour lui, si ce n’est que sa fiancée est dans un coma végétatif à la suite d’une lourde opération. Un soir de garde, il se retrouve à opérer le crâne d’un patient. Une tumeur au cerveau qui a une forme étrange : celle d’un fœtus humain ! Intrigué, il décide de conserver cet étrange découverte dans du formol, pour pouvoir l’observer plus tard. Quelques jours passent lorsqu’il surprend ce même patient, tout juste rétabli, tentant de s’enfuir avec sa tumeur si particulière.

S’en suit une lutte acharnée, de laquelle une phrase lourde de sens sortira de la bouche du malade : « Je dois retourner dans ce monde ». Ni une, ni deux, Jin est poussé dans les escaliers où il perd connaissance. A son réveil, il s’aperçoit qu’il n’est plus tout à fait à Tokyô, mais à Edo. Notre cher médecin vient d’atterrir dans les années 1860, soit un bond dans le temps de 150 ans ! Projeté en pleine ère Edo, il n’a d’autres choix que de trouver le moyen de rentrer dans le présent, et surtout…user de son talent de neurochirurgien pour sauver des vies. Mais si sauver des personnes que le destin avait condamnées  à cet instant précis modifiait le cours de l’Histoire ?

Les actes de chirurgie durant l'ère Edo se faisaient…avec les moyens du bord!

Adapté du manga du même nom de Motoka Murakami (paru en France aux éditions Tonkam), ce drama, produit par Ishimaru Akihiko et Tsuru Masaaki pour TBS, est le plus gros succès d’audience de 2009 (environ 19% d’audience moyenne), et la suite,  arrivée deux ans plus tard, est considérée comme étant la série la plus attendue du printemps 2011. Elle s’est d’ailleurs classée 2e dudit classementsans aucune difficulté (20% d’audience). Côté adaptation, tout est absolument parfait. Elle est diablement fidèle et l’on retrouve aussi bien le cadre d’Edo (superbement représenté dans le drama !) que les personnages, sans oublier le côté historique avec Sakamoto Ryoma (figure emblématique de l’Histoire du Japon que vous pourrez découvrir plus amplement via wikipedia. Charismatique à souhait, ce dernier rajoute une petite touche d’humour bienvenue à l’histoire.

En plus de sa fidélité historique, JIN se paye le luxe de nous en apprendre beaucoup sur la médecine, aussi bien celle de l’époque (faite avec les moyens du bord : imaginez une incision de la boîte crânienne faite avec un marteau et un burin !) que celle que Jin a acquise dans le présent. Deux mondes bien distincts se côtoient alors.  Côté casting,  Osawa Takao (le film Goemon) tient avec brio le rôle principal de JIN. Haruka Ayase (Hotaru no Hikari, Byakuyakou) tient quant à elle le premier rôle féminin.  Ushino Masaaki et Koide Keisuke viennent compléter le casting principal.

Un côté très addictif qui donne envie de connaître la suite!

Petite anecdote : en 2012, une adaptation coréenne a été réalisée sous le nom de « Time Slip, Dr. Jin ». Celle-ci n’a hélas pas rencontré le succès de la version d’origine. Adaptation oblige, le « Jin » Coréen se retrouve immergé en pleine ère Joseon à l’époque du Roi Kojong et cette fiction se centre plus sur le côté historique que médical. C’est un peu dommage, mais toujours intéressant à voir, du fait que la Corée et le Japon ont deux passés différents et similaires à la fois.

En résumé, avec son scénario intéressant à souhait, son casting réussi et ses atouts techniques, Jin est un gros coup de cœur où se mélange habilement des genres opposés (historique, médical et une touche de fantastique), une musique très douce et un côté très addictif qui donne envie de connaître la suite ! Le voyage à Edo n’est pas décevant et on vous le recommande chaudement!

Note Globale N-Gamz: 5/5

LA BANDE-ANNONCE



About the Author

Angelpick
Angelpick, la vingtaine passée, fan de manga et Jmusic depuis bientôt 10 ans, et dramaphile depuis 6 ans. Aime le Japon et sa culture, voyager, manger, écouter de la Jmusic et découvrir de nouveaux groupes et dramas !