Review

En 1984 sortait un film d’Ivan Reitman qui allait devenir culte pour toute une génération de geeks : Ghostbusters, alias S.O.S. Fantômes chez nous ! Un mélange parfait entre action, comédie et paranormal qui a donné lieu à une suite directe en 1989 avant de tomber peu à peu dans l’oubli, du moins jusqu’à un reboot totalement féminin qui n’a pas connu le succès escompté en 2016, la faute à un humour bien trop lourd et des personnages pas assez travaillés. On pensait donc la licence morte et enterrée mais c’était sans compter sur l’entêtement  de Jason Reitman, le fils de l’illustre réalisateur précité ! Cette fois, point de reboot en vue mais bien une suite en bonne et due forme de la saga, des décennies après les événements du premier volet ! La « magie » Ghostbusters pouvait-elle renaître de ses cendres et fédérer aussi bien les fans des films originaux que les nouveaux venus dans l’univers des « Casseurs de Fantômes » ? Après avoir vu le bien nommé « S.O.S. Fantômes : L’Héritage » le jour de sa sortie en salles, je peux clairement vous dire que si les spectres existent bel et bien… les miracles aussi !

« Phoebe et son frère Trevor héritent de l’inquiétante maison de leur grand-père… Egon Spengler ! »

Plusieurs décennies après que les Ghostbusters aient sauvé New-York de l’invasion de Gozer et ses sbires, les fantômes semblent avoir totalement disparu, tout comme notre quatuor de héros : Peter Venkman (Bill Murray), Raymond Stantz (Dan Aykroyd), Winston Zeddemore (Ernie Hudson) et Egon Spengler (Harold Ramis). C’est dans ce contexte que l’on va suivre la jeune Phoebe (Mckenna Grace), scientifique dans l’âme et son frère Trevor (Finn Wolfhard), un peu tête brulée sur les bords mais roi de la mécanique.

Fauchés et forcés de s’installer avec leur mère Callie (Carrie Coon) dans une maison délabrée léguée par leur grand-père et située en plein coeur de la bourgade perdue de Summerville, les deux enfants vont rapidement découvrir que cette vieille bicoque recèle de nombreux secrets dont un piège à fantôme annonciateur d’une nouvelle apocalypse ! Il faut dire que le destin de notre binôme semble tout tracé puisque ce fameux grand-père disparu n’est autre… qu’Egon Spengler ! Parviendront-ils à sauver l’Humanité de la terrible menace qui va s’abattre sur elle ? Ont-ils l’étoffe des Ghostbusters ? Ils vont le découvrir, avec leurs amis Podcast (Logan Kim) et Lucky (Celeste O’Connor), grâce à leur prof de classe d’été, sismologue et adorateur de la science… le farfelu Gary Grooberson (Paul Rudd) !

« Une nouvelle génération de Ghostbusters qui n’oublie jamais d’où elle vient »

On le sait tous, le reboot de 2016 a complètement raté sa cible car il n’a pas su saisir le mélange si particulier qui fait un bon film Ghostbusters, à savoir un mix parfait entre paranormal, humour, effets spéciaux haut de gamme, personnages charismatiques et action épique. Fort heureusement, on retrouve Jason Reitman, le fils du réalisateur du premier volet, aux commandes de cette vraie suite et cela se ressent. L’aide du père, son aura, sa connaissance de l’univers imaginé par Harold Ramis, Dan Aykroyd et Rick Moranis, ont permis à ce cher Jason de comprendre tout l’A.D.N. des épisodes originels et bon sang que ça fait du bien !

Ainsi, les clients d’oeil et autres séquences fan service sont là pour contenter et donner le sourire constant aux amoureux du Ghostbusters de 1984, le tout allant même jusqu’à reprendre… les thèmes musicaux originaux comme celui du fantôme de la bibliothèque par exemple ! De plus, le long métrage se paie le luxe de bien poser ses personnages, de prendre le temps de leur donner un vrai background et d’accueillir les bras ouverts ceux qui sont nouveaux dans la franchise grâce à des explications savamment dosées, toujours avec ce petit côté « comédie » et « répliques cultes » qui nous happe dès les premiers instants.

« Mckenna Grace crève littéralement l’écran en petite-fille de Ghostbusters ! On l’adore ! »

Mais cette alchimie doit aussi beaucoup au talent incroyable de McKenna Grace (Phoebe) qui crève littéralement l’écran en tant que petite-fille d’Egon Spengler ! Les émotions qu’elle véhicule sont incroyables et on ne peut qu’avoir de l’empathie pour elle qui apporte un côté plus sentimental à la saga. Les autres rôles ne sont pas en reste avec un désopilant Logan Kim en Podcast, un Paul Rudd totalement dans son rôle de geek Ghostbusters ou encore une Carrie Coon (Callie) tantôt touchante en femme n’ayant jamais connu son père, trop occupé qu’il était par ses recherches spectrales, tantôt complètement dépassée par les événements étranges qui semblent se déchaîner autour de ses enfants.

A cela s’ajoute une réalisation visuelle de haute volée avec des effets spéciaux hallucinants, des décors grandioses et des fantômes inédits, mais aussi des séquences d’action bien rythmées et qui prennent aux tripes, le tout agrémenté de phases d’enquêtes toujours bien dans l’esprit de la licence et qui permettent même une relecture du premier opus, rien que ça !

« Le mix parfait entre comédie, surnaturel, action, rythme et effets spéciaux hallucinants ! »

Ne reste plus que la cerise sur le gâteau avec la présence du trio Peter/Ray/Winston au casting et l’immense hommage rendu à Egon (feu Harold Ramis) pour achever cette oeuvre qui nous a procuré un plaisir incroyable, aussi bien à moi qui suis archi-fan du long métrage de 84, qu’à mon épouse et mes enfants qui n’avaient jamais vu un film estampillé « Ghostbusters » et ont été conquis par le spectacle !

Vous l’aurez compris, ce S.O.S. Fantômes : L’Héritage est à la fois le plus cadeau que l’on puisse faire aux adorateurs du premier volet mais aussi un fabuleux film fantastique familial qui plaira à tous vos proches ! Le meilleur des deux mondes, en quelque sorte, et un vrai petit miracle que l’on doit au talent de ses acteurs, à la qualité de sa réalisation, à son rythme parfait et surtout au talent de Jason Reitman à qui l’on peut aujourd’hui dire : « Merci, la saga Ghostbusters est enfin entre de bonnes mains » ! A voir impérativement au ciné, vous ne le regretterez pas !

La Bande-Annonce

Note N-Gamz : 5/5



About the Author

Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la quarantaine depuis peu, je suis le rédacteur en chef autant que le rédacteur de news et le vidéo-testeur de ce site (foncez sur la chaîne YouTube d'ailleurs). Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy, Chrono Trigger, Xenogears et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je voue un culte aux shonens/seinens tels que Ga-Rei, L'Ile de Hozuki, Orphen, Sprite ou encore Asebi. Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch, Inception et Tenet. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!