N-Gamz.com
Jeux Vidéo, Manga, Ciné et Game Music. Un seul crédo: Concession Zéro!



Les news/Previews

29 août 2019
 

Cyberpunk 2077: Notre Preview Complète après 1h de gameplay à la Gamescom! GOTY 2020?

Attendu comme le messie par tous les fans de RPG qui sont au désespoir depuis qu’ils ont terminé l’incroyable The Witcher 3, le Cyberpunk 2077 de CD Projekt avait bluffé tout le monde l’année dernière à l’E3, et a réussi à réitérer un exploit identique cette année, lors du même événement, en s’adjugeant la présence ingame du charismatique Keanu Reeves! Incarnant Johnny Silverhand, notre homme va guider votre héros tout au long de son aventure… et nous avons pu en voir pas moins d’une bonne heure de gameplay commenté en séance privée à la Gamescom 2019! Allez, suivez-nous, on vous dit tout sur ce qui pourrait bien devenir… le Game of the Year 2020!

« Des options de personnalisation qui forcent le respect »

Après avoir pu boire une bonne bière « cyberpunk » dans un bar décoré aux couleurs de Johnny Silverhand en plein coeur du hall presse 4 de la Gamescom 2019 (confer notre section photo sur nos réseaux sociaux), nous avons eu accès à une énorme séquence de gameplay de plus d’une heure, commentée par les devs, et qui nous plaçait cette fois aux commandes d’un « V » masculin, la démo de l’année passée nous ayant fait revêtir les traits d’une femme.

Au menu: le fantôme cybernétique de Johnny Silverhand (Keanu Reeves) qui nous hante depuis que l’on a incorporé un étrange add-on cybernétique dans notre cerveau, et qui nous explique que vu notre rôle de mercenaire urbain, nous devrions rencontrer les Vodoo Boys Haïtiens de Pacifica, l’un des 6 districts de Night City, vu auparavant comme un Eldorado par les corporations avant d’être totalement laissé à l’abandon par ces dernières.

« Direction Pacifica, District laissé à l’abandon par les corporations »

Mais avant de nous mettre en route, les devs nous présentent les différents backgrounds qu’il sera possible de sélectionner dans le soft, un peu à la façon d’un Divinity 2 ou d’un Mass Effect. Ici, on nous indique avoir le choix entre Nomade, Enfant des Rues ou encore Ex-Corporate (ancien membre des Corporations). Ce background aura une incidence directe sur vos possibilités de réponse avec vos interlocuteurs: un ancien enfant des rues étant forcément plus méfiant, plus « direct » et plus à l’aise dans les bas-fonds de la ville, par exemple.

L’occasion également de nous démontrer tout ce qu’il est possible de faire en termes de customisation physique de personnage, notamment au niveau du visage. Les options semblent d’ailleurs, à ce titre, terriblement complètes. Ensuite, place à l’attribution des points de compétence dans nos différentes stats comme Corps, Intelligence, et j’en passe. Et puis… place à la mission

« Placide veut pirater votre cerveau pour voir si vous êtes digne de confiance »

On se rend donc à Pacifica sans aucun temps de chargement, via notre voiture, pour trouver un point de contact avec les Vodoo Boys: une chapelle. Chants haïtiens et dialecte reconnaissable entre mille (et sous-titré pour le coup) immergent le jouer d’entrée de jeu, tout comme les interactions naturelles avec les NPC quand on s’approche d’eux et l’impression que tout ce petit monde… vit!

On rencontre donc l’imposant Placide, Boss en second des Vodoo Boys, qui va tenter de vous hacker pour savoir s’il peut vous faire confiance. A vous d’accepter ou non, bien entendu, mais les devs sont formels: aucun game over pour une réponse qui ne plairait pas à votre interlocuteur. Il y aura seulement des cheminements et des finalités différents.

Afin de pouvoir avoir une entrevue avec le Big Boss du clan, il va vous falloir accepter de réaliser une tâche plutôt complexe pour vos nouveaux « amis »: vous infiltrer dans le Centre Commercial désaffecté de Pacifica et comprendre pourquoi le clan des « Animals » y a élu domicile, sans doute commandé à distance par un puissant ennemi de Placide.

« Les véhicules ont une classe folle »

Ni une, ni deux, on enfourche une moto qui traîne par là et on se rend, encore une fois sans aucun chargement, devant le Centre où nous attendent des amis de Mister P., lesquels nous informent que la meilleure entrée est sans aucun doute le garage, moins gardé. On y va et on se la joue infiltration pour ne pas se faire repérer par un gang de motards Animals, avant d’arriver à une « intersection de gameplay », comme les devs aiment à le dire.

En gros: vous devez franchir un long couloir muni d’une caméra à son extrémité. Et là, on nous révèle deux « profils » créés par CD Projekt pour l’occasion grâce aux stats et autres attributs de votre avatar: le netrunner, adepte des meurtres silencieux avec son fouet laser apte à découper les membres et ses capacités de hacking, ou la guerrière cyber, qui se sert de la force brute de ses ajouts cybernétiques aux bras et aux jambes pour exploser tout ce qui se trouve sur son passage.

« Allez-vous vous la jouer brute épaisse ou pirate expert? »

Avec le netrunner, on utilise la ruse pour pirater la caméra via un minigame, utiliser un robot et détourner l’attention d’un garde avant d’effectuer un « meurtre environnemental » en balançant le malheureux dans un vide-ordure, tandis qu’avec la guerrière, on écrase une porte à main nues avant de faire un carnage dans une salle remplie d’ennemis. Deux cheminements totalement différents qui donnent accès à deux zones spécifiques du niveau.

A noter que le netrunner peut également accéder à la salle précédemment citée et qu’il peut y hacker des mitrailleuses pour faire le ménage sans risquer de se prendre une balle perdue. Tout est une question d’approche et de choix dans l’évolution de votre héros.

L’aventure continue avec une confrontation contre la redoutable Sasquatch, la boss des Animals, qui risque bien de vous faire passer un sale quart d’heure tant le moindre de ses coups peut vous drainer plus de la moitié de votre barre de vie! On ne vous spoilera pas la méthode pour en venir à bout…

« Netwatch vous met en garde contre Placide. Qui croire? »

Enfin, on se retrouve face à un représentant de Netwatch, la plus grosse corporation de Night City, qui se la joue façon Big Brother en voulant tout contrôler et trouve que les Vodoo Boys sont un peu comme une épine dans le pied de la société. Vous le braquez mais il vous met en garde en vous indiquant que dès que vous aurez donné à Placide ce qu’il veut, ce dernier n’hésitera pas à vous griller la cervelle pour effacer toutes les traces, reniant sa promesse de vous offrir un entretien avec sa chef directe.

Moment de suspense intense, tension palpable. Allez-vous croire Netwatch ou faire confiance à Placide? Les devs choisissent la seconde proposition, mettent hors d’état de nuire l’agent de la Corporation et permettent aux Haïtiens d’infiltrer le réseau de la société… Et boum! Surcharge dans votre cerveau, vous tombez au sol! Placide a bel et bien essayé de vous faire griller les neurones!

« Une impression de vie saisissante »

Heureusement, votre mystérieux implant vous sauve la mise et vous allez forcément demander des comptes à rendre à votre ex-allié, qui va s’en prendre plein la tronche avant de vous présenter sa Supérieure directe, laquelle va se la jouer Morpheus dans Matrix en vous faisant découvrir un nouveau monde: le Cyber-Espace! Totalement fou visuellement! Et… FIN…

Vous l’aurez compris, l’histoire et les possibilités de choix et de résolution de missions semblent énormes dans Cyberpunk 2077, le tout magnifié par un moteur de jeu qui insuffle réellement de la vie dans Night City, que ce soit en termes de distance d’affichage, d’effets de lumière, du nombre de détails et surtout de la densité de population qui réside dans chaque district de la ville. On a eu plus d’une fois la mâchoire décrochée face à la maestria graphique du soft malgré l’impression de downgrade par rapport à l’année dernière, et on espère que CD Projekt parviendra à garder le même niveau d’excellence d’ici la sortie programmée au 16 avril 2020, et ce quel que soit le support: Xbox One, PC ou PlayStation 4!

Cyberpunk 2077: E3 2019 Trailer

Note Preview N-Gamz.com: 5/5

Avec son moteur de jeu en béton (malgré un downgrade par rapport à l’E3 2018), ses personnages ultra charismatiques, ses missions qui offrent des possibilités vertigineuses de résolution et sa Night City plus vivante et vibrante que jamais, Cyberpunk 2077 est un sérieux candidat au titre de Game of the Year 2020 selon nous, on vous le dit! On ressort toujours un peu plus bluffés des présentations de CD Projekt et on n’attend plus qu’une chose: la sortie calibrée au 16 avril 2020!

PS: La Note Preview N-Gamz symbolise le degré d’attente suscité à la rédaction après la découverte du jeu et non une cotation sur sa qualité finale. Elle ne représente donc aucunement une idée de la note qui sera attribuée à l’issue du test complet


About the Author

Avatar
Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la trentaine, Je suis le rédacteur en chef autant que le rédacteur de news de ce site. Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy, Chrono Trigger, Xenogears, et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je suis axé shonen/seinen tels que Ga-Rei, L'Ile de Hozuki, Orphen, Sprite, Asebi, ... Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch et Inception. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!



 
Les dernières news!
 

 

Project Sakura Wars: L’Exclu PS4 nous livre un trailer sur la timide Claris

Prévu courant 2020 en Europe exclusivement sur PlayStation 4, le très attendu Project Sakura Wars devrait ravir les amoureux de Tactical-RPG et de Sim Dating qui désespéraient de voir cette prestigieuse licence de SEGA reve...
by Neoanderson
0

 
 

The Legend of Zelda Breath of the Wild 2: le jeu serait prévu pour… 2020! Crédible?

Si personne ne contestera le fait que The Legend of Zelda: Breath of the Wild a été LE jeu qui a fait cartonner la suite à son lancement en mars 2017, notamment grâce à ses notes parfaites ultra nombreuses dans la presse v...
by Neoanderson
0

 
 

Xbox Scarlett: Sortie prévue pour… le 6 novembre 2020! (Insider)

Surpuissante console devant permettre à Microsoft de revenir sur le devant de la scène après une génération Xbox One largement en demi-teinte par rapport à sa concurrente de toujours (la gamme PlayStation), la Xbox Scarle...
by Neoanderson
0

 

 

Google Stadia: 12 jeux au lancement, dont… une seule exclu! Voici la liste!

Prévue pour une sortie le 19 novembre prochain, la Google Stadia, alias la plateforme de jeu vidéo en streaming par abonnement de Google, vient de nous révéler son line-up de lancement et si vous vous attendiez à de belles...
by Neoanderson
0

 
 

Star Wars Jedi FO: WTF?! EA refuse les 10h de Preview EA Access pour… éviter les spoils! Crédible?

Si l’EA Access a pour lui une sympathique librairie de titres EA jouables à volonté par abonnement, il est surtout utile pour tous ceux qui veulent tâter d’un jeu de cet éditeur avant sa sortie, notamment grâce...
by Neoanderson
0

 
 

Death Stranding: Un réseau social permet aux gens de critiquer… sans essayer, selon Kojima

Bien que nous ayons été bluffés par Death Stranding et son originalité folle dotée d’un moteur de jeu en béton armé et d’un scénario d’une rare intensité, (confer notre test en cliquant ici), on const...
by Neoanderson
0

 

 

Death Stranding: Kojima le défend: Incompris au début, Blade Runner est à présent un film légendaire!

Si Death Stranding nous a littéralement éblouis par la puissance de son scénario, sa beauté graphique ensorcelante et l’originalité de son monde et de son système de jeu (confer notre test en cliquant ici), d’...
by Neoanderson
0

 
 

Death Stranding: Kojima veut en faire une saga à la Metal Gear Solid! Vous aimeriez?

A présent que Death Stranding est sorti et génère des réactions tantôt totalement euphoriques (à juste titre!), tantôt plus mitigées (souvent émises par des gens qui n’ont pas jouté au soft), tous les regards se...
by Neoanderson
4