Review

Le 8 octobre dernier, j’ai eu la chance de me rendre dans les locaux de Sony Interactive Entertainment Benelux à Hilversum, aux Pays-Bas, pour y discuter du sujet qui avait fait le buzz les jours précédents: la diminution du prix du PlayStation Now à 9,99€ par mois ainsi que l’ajout de gros blockbusters PS4 au service, parmi lesquels God of War, GTA V ou encore Uncharted 4. De quoi donner un sacré coup de boost au « Netflix » du jeu vidéo de Sony, et vous allez voir que le tarif aligné sur le Xbox Game Pass n’est clairement pas le seul argument en faveur du PS Now, loin de là! Cerise sur le gâteau: un vidéo-test réalisé par votre humble serviteur en prime! Tiens-t-on là le tueur du Xbox Game Pass?

C’est accompagné de la charmante et sympathique Jana, notre Consultante PR chez ABCommunication, que j’ai pu entrer dans les locaux de Sony Interactive Entertainment Benelux à Hilversum, situés dans un immeuble High-Tech en plein coeur d’un pôle entrepreneurial. Des bureaux savamment décorés aux couleurs de la PlayStation, avec toutes les éditions spéciales de la PlayStation 4 sorties jusqu’à présent (de l’Anniversary à la 500 million, en passant par la Horizon Zero Dawn, la God of War, la Star Wars Battlefront II, ….) et de ses DualShock joliment placées dans des vitrines, tandis qu’en face nous attendaient les statuettes les plus impressionnantes fournies dans les collectors des gros titres First Party tels que God of War, Spider-Man, The Last of Us ou encore The Last Guardian, rien que ça!

« Les locaux de SIE Benelux regorgent de statuettes collector! »

C’est dans ce décorum qui a de quoi faire chavirer le coeur de tout bon gamer PlayStation que j’ai pu faire la connaissance avec la team de SIE Benelux, dont Natchai Stappers, PR Influencer qui nous présentera par la suite dans son entièreté le PlayStation Now et la nouvelle politique de Sony pour rendre son service incontournable, mais aussi Bart van de Giessen, Managing Director, qui acceptera une interview de notre part. Petit souci: on sent bien que ce dernier est lié à une énorme politique de confidentialité de la part de Sony, aussi nos quinze questions ont-elle été pour la plupart éludées par un joli « Je ne peux pas faire de commentaire là-dessus pour l’instant« .

Résultat des courses, nous avons intégré les rares informations complémentaires qu’a pu nous donner Mister van de Giessen directement au sein de cet article plutôt que d’y dédier une interview séparée qui n’aurait pas été pertinente selon nous. Donc non, vous n’aurez pas la réponse aux questions suivantes: Comment sont rémunérés les éditeurs par le PS Now? Les jeux First Party PS4 seront-ils disponibles Day One sur le PS Now? Y aura-t-il des réductions pour l’achat d’un jeu complet si on y joue sur PS Now, comme pour le Game Pass? Pourquoi les jeux PS3 ne sont pas téléchargeables et le seront-ils un jour? Et j’en passe… dommage.

Bref, place à un petit descriptif du PlayStation Now par Mister Stappers, qui nous dresse d’abord l’historique de la bête:

  • 2012: Rachat du service de streaming de jeu vidéo Gaikai par Sony
  • 2014: Lancement du PlayStation Now, service de pur streaming vidéoludique, aux U.S.A.
  • 2015: Disponibilité du PlayStation Now dans certains pays Européens, dont la France et la Belgique. Prix de l’époque: 17,99€ par mois pour 480 jeux intégrés
  • 2018: Intégration du téléchargement des jeux PlayStation 4 et PlayStation 2, en plus de leur disponibilité en streaming. Diminution du prix du service à 14,99€/mois
  • 2019: Baisse de prix du PS Now à 9,99€/mois. Catalogue de + de 700 jeux « à vie » et incorporation de hits temporaires (3 mois) comme God of War, GTA V, inFamous Second Son ou Uncharted 4

Aujourd’hui, le PlayStation Now est disponible dans pas moins de 19 pays, pour 70% des utilisateurs de PlayStation 4. Bémol: avec une telle base 70 millions de joueurs, on compte seulement 700.000 abonnés au service en date du 31 mars dernier, malgré une hausse annuelle de 40% desdits utilisateurs.

« Des consoles et manettes en édition limitées… Un cadre idéal pour tester le PS Now! »

Cette hausse a été clairement marquée l’année dernière, quand Sony a rendu possible le téléchargement sur disque dur des jeux PS4 et PS2 disponibles dans la bibliothèque PS Now, à la façon du Xbox Game Pass, en plus de proposer d’y jouer en streaming. Il faut d’ailleurs savoir que d’après Sony, les gamers s’adonnent deux fois plus à un jeu téléchargé qu’à un jeu streamé, et qu’un utilisateur sur deux joue aux jeux First Party.

Aujourd’hui, le PlayStation Now, c’est plus de 700 titres de 170 éditeurs différents, soit la plus grosse ludothèque de jeux en stream au monde, dont 300 titres PS4 téléchargeables. Ces 700 titres feront TOUJOURS partie de l’offre, à l’inverse du Xbox Game Pass qui fait une tournante constante, comme nous l’a précisé Bart van de Giessen.

Mais ce n’est pas le seul point fort du service, puisqu’on apprend également que si vous pratiquez un soft avec des composantes online sur le PlayStation Now (GTA V pour ne citer que lui, ou encore For Honor par exemple), vous n’aurez PAS besoin d’un abonnement au PlayStation Plus!

On nous annonce aussi d’autres avantages du PS Now, à savoir qu’il permet de booster votre collection de trophées pour les plus complétionnistes d’entre vous, qu’il offre une fonction Cloud Save vous permettant de transférer vos sauvegardes d’un jeu en streaming à un jeu téléchargé sur votre disque dur, et qu’il vous suffit juste d’une connexion de 5 Mb/seconde pour jouer. Alors certes, pour l’instant, le gros souci de ce type de stream « tous publics », c’est qu’il est limité à une résolution de 720p, et que si cela passe sur les jeux PlayStation 2 ou 3, on voit quand même une différence graphique avec les softs PS4. Heureusement… ces derniers sont téléchargeables!

« Surprise sympathique pour notre départ: une DualShock 4 offerte au choix, parmi les 4 nouveaux coloris de la rentrée! »

De plus, Sony entend encore rendre le tout plus attractif, et comme nous l’avons appris de Bart van de Giesse, en plus du prix qui passe de 14,99€/mois à 9,99€/mois (et de 99,99€/an à 59,99€/an), chaque mois verra l’arrivée de nouveaux jeux blockbusters disponibles 3 mois. Les titres seront ajoutés et retirés en début de mois, avec des dates de départ clairement indiquées sur la page des softs en question.

Ne reste donc plus qu’à créer une grosse hype chez les gamers et pour ce faire, Big S va mettre les bouchées doubles, notamment grâce à une grosse présence dans les médias mais aussi sur les écrans de ciné et dans des spots TV, voire même… sur les terrains de foot! On a ainsi pu admirer un spot totalement hallucinant où il pleut littéralement du Kratos et du Nathan Drake dans les chaumières des joueurs!

Enfin, le problème de la résolution a été abordé, et Sony est bien décidé à améliorer graphiquement son streaming sur PlayStation Now pour atteindre le 1080p, sans doute à la sortie de la PlayStation 5 (qui intégrera bien sûr le PS Now) si le nombre d’abonnés grimpe en flèche, car il ne faut pas oublier qu’en novembre prochain sort la Google Stadia, plateforme vidéoludique du géant américain que nous connaissons tous, qui proposera quant à elle carrément de la 4K pour peu que vous ayez une connexion à 35Mb/s.

Vous l’aurez compris, après avoir embelli de façon conséquente sa bibliothèque et sa stabilité depuis son lancement, le PlayStation Now est à présent passé en phase de séduction avec un prix plus qu’attractif, une campagne de promotion digne de ce nom et surtout des blockbusters disponibles durant trois bons mois et qui risquent bien de tenter un maximum de gamers avant l’arrivée de la PlayStation 5 fin 2020!

Et si malgré tout ce qu’on vient de vous dire, vous n’avez pas encore craqué pour le PlayStation Now, voici notre test vidéo tout beau, tout chaud, rien que pour vous, suivi du spot de pub bien badass! Enjoy et surtout… ne passez pas à côté du meilleur service de jeu en illimité au monde ! Le tueur du Xbox Game Pass, assurément!

Le Vidéo-Test par Neoanderson

Le Spot Publicitaire

Note Globale N-Gamz.com: 19/20

Soyons francs: à l’heure actuelle, le PlayStation Now offre ni plus ni moins que la plus grande bibliothèque de jeux vidéo en streaming du monde, dont quasiment la moitié peut aussi être téléchargée puisqu’il s’agit de softs PlayStation 4! Ce sont donc pas moins de 700 jeux « à vie » qui vous tendent les bras pour moins de 10€ par mois, dont des exclus de choix telles que Bloodborne ou encore Killzone notamment, mais aussi à présent des blockbusters disponibles durant trois mois, comme God of War, Uncharted 4, GTA V ou encore inFamous Second Son, chaque mois allant voir un nouvel arrivage de hits en puissance. Alors certes, le streaming proposé n’est « qu’en » 720p mais le tout est voué à s’améliorer rapidement et offre surtout le choix de jouer comme on le sent, soit en streaming, soit en download, et s’avère même disponible sur PC. Ajoutez à cela le fait que vous pouvez jouer online sans aucun abonnement PS+, et vous comprendrez que oui, vu le prix identique, le PlayStation Now est désormais clairement au-dessus de son concurrent direct, le Xbox Game Pass, en termes d’offre, que ce soit pour le nombre de softs, la qualité des titres First Party de cette génération ou encore la double option de streamer/télécharger ses jeux. Il ne manque plus que la disponibilité en Day One des exclus Sony et on tiendra là le nirvana, tout simplement! En attendant, ne boudez pas votre plaisir et foncez vous abonner au PlayStation Now pour des milliers d’heures de plaisir, à moins de 10€ par mois!  



About the Author

Avatar
Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la trentaine, Je suis le rédacteur en chef autant que le rédacteur de news de ce site. Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy, Chrono Trigger, Xenogears, et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je suis axé shonen/seinen tels que Ga-Rei, L'Ile de Hozuki, Orphen, Sprite, Asebi, ... Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch et Inception. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!