Review

Alors que la saga Naruto avait trouvé un rythme de croisière totalement fou sur consoles de jeu puisqu’elle était devenue annuelle entre les mains de CyberConnect 2, Bandai Namco a décidé de changer la donne en confiant le développement de Naruto to Boruto: Shinobi Striker à Soleil, avec pour dure mission de créer… un Naruto Xenoverse! Et oui, adieu les mythiques combats bardés de QTE des opus précédents et place à un jeu multijoueur online en équipes de 4 avec un maximum de loot et des missions de type défense de base ou capture de drapeau. Seulement voilà, autant la saga Dragon Ball Xenoverse en impose avec une énorme customisation des pouvoirs et des matches parfois très techniques, autant ce nouveau Naruto « online » a légèrement raté le coche! 

Le Vidéo-Test par Neoanderson

Réalisation: 10/20

Forcément, quand on passe après CyberConnect 2 et la plus belle adaptation d’un animé en jeu vidéo, on risque gros et le moteur 3D de Soleil est loin de rivaliser avec les maîtrise technique des papas de la saga Ultimate Ninja Storm. En résulte un Cell Shading brouillon, des effets de lumière très moyens et surtout des lags vraiment rédhibitoires dans le Hub Central, lequel se paie en plus le luxe d’être vraiment tout petit comparé aux villes de Dragon Ball Xenoverse.

Gameplay/Scénario: 9/20

Le scénario est totalement risible et utilise une salle de réalité virtuelle construite à Konoha pour justifier de combats impossibles autrement, le tout sans une once de mise en scène. On est loin du côté cinématographiques des opus Ultimate Ninja Storm. Niveau gameplay, vous en aurez en général des matches en solo contre des mobs basiques, ou en duo avec l’I.A. contre de gros boss, voire même de la défense de porte. Le souci, c’est que la caméra flingue toute stratégie, même avec le lock, et que c’est répétitif en diable. En multi par contre, l’amusement peut être présent pour peu qu’on dispose d’une bonne bande de potes ayant chacun choisi un rôle distinct.

Bande-Son: 16/20

Aucun souci à ce niveau: les musiques font le job et les bruitages sont directement tirés de la série. Idem pour les doubleurs japonais et anglais, qui parviennent à mettre un peu de vie au sein de cut-scenes violemment statiques.

Durée de vie: 12/20

Tout dépend si vous avez une bande de potes pour jouer avec vous, auquel cas vous risquez de passer pas mal de temps dans les classements mondiaux malgré le faible nombre de missions proposées. Dans le cas contraire, le solo proposé est loin de convenir sur le plan scénaristique, et l’ennui poindra vite le bout de son nez.

Note Globale N-Gamz.com: 11,5/20

En voulant mimer ce qui a fait le succès de la saga Dragon Ball Xenoverse pour la transposer dans l’univers du Ninja de Konoha, Soleil a rendu une copie totalement bancale, bardée de soucis de framerate, de missions répétitives et peu intéressantes, d’une caméra qui flingue une bonne partie des rixes et d’un ennui mortel en solo. Heureusement, à quatre potes la sauce prend plutôt bien, notamment à travers les rôles bien distincts de vos ninjas (soigneur, attaquant, …) et pourrait largement vous contenter en attendant… le prochain jeu Naruto pardi!



About the Author

Avatar
Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la trentaine, Je suis le rédacteur en chef autant que le rédacteur de news de ce site. Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy, Chrono Trigger, Xenogears, et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je suis axé shonen/seinen tels que Ga-Rei, L'Ile de Hozuki, Orphen, Sprite, Asebi, ... Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch et Inception. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!