Review

Mario Kart Live Home Circuit est un jeu de course en réalité augmentée développé par Nintendo et vendu 99,99€ sur Nintendo Switch. Le concept du jeu est simple: vous proposer de jouer à Mario Kart… dans votre salon ! Utilisant un kart à l’effigie de Mario ou Luigi, quatre portiques en carton et deux flèches de virage, le titre se connecte à la caméra embarquée de votre véhicule télécommandé via une application gratuite sur Switch: MKLIVE. Il ne vous reste alors plus qu’à placer lesdits portiques et leur ajouter des pouvoirs (bonus ou malus), à créer votre tracé de la façon la plus simple du monde (en roulant pour en définir le chemin) et à vous placer sur la ligne de départ pour concourir contre des candidats gérés par la machine sur pas moins de 24 courses, 4 championnats et 11 environnements différents, seul ou jusqu’à 4 en local ! Alors, nouveau coup de génie de Nintendo ? La réponse dans notre vidéo-test !

Le Vidéo-Test par Neoanderson

Réalisation: 13/20

Alors oui, le fait de pouvoir télécommander un kart miniature dans votre salon grâce à une caméra embarquée est plutôt impressionnant et original sur Nintendo Switch, mais on doit bien avouer que la résolution en 720p n’est pas optimale sur un écran de télé et que les soucis de connexions récurrents dès que votre engin s’écarte un peu ou au moindre obstacle entraînent des lags et l’impossibilité de créer un circuit sur plusieurs pièces. Pour le reste, on se retrouve avec un habillage plutôt sympathique, des véhicules bien modélisés et des graphismes corrects qui ont le bon goût d’offrir des environnements différents via les portiques et quelques effets sur l’écran (aquatique, brume, …). On aurait quand même aimé un peu plus de virtuel dans cette réalité augmentée, ne serait-ce que sur les abords de la course.

Gameplay/Scénario: 11/20 et 16/20 en multi

Pas de scénario ici, on est dans un Mario Kart et ce n’est pas ce que l’on recherche. Niveau gameplay, on ne retrouve pas la profondeur d’un véritable opus de la saga, les drifts étant molassons étant donné qu’ils sont conditionnés par votre mini-kart irl. Heureusement, les bonus sont très drôles et à 200cc, les sensations sont plutôt au rendez-vous. Le souci vient surtout du fait qu’en solo, vous créez vos courses seul et vous pouvez cheater la console sans aucun souci puisqu’il n’y a aucune pénalité à sortir du parcours et prendre des raccourcis là où vos opposants suivront gentiment la route. De plus, devoir créer un circuit pour chaque course des 8 championnats risque de vite vous sembler répétitif, aussi allez-vous faire dans le simple et ne plus en changer, ce qui flingue un peu le concept. A plusieurs, par contre, on peut se passer le rôle de créateur ou créer ensemble, et là c’est une mine d’idées et de fun assuré! Dommage par contre que l’on ne puisse utiliser que quatre portiques par course, ce qui limite un peu les bonus et malus ingame.

Bande-Son: 15/20

On retrouve diverses radio à gagner au fil des pièces récoltées en course et qui reprennent des thèmes mythiques de la saga. Niveau bruitages, les fans seront en terrain connus également. Du bon boulot.

Durée de vie: 07/20 et 16/20 en multi

C’est là LE gros point noir de ce Mario Kart Live Home Circuit. En effet, avec un prix de 100€ pour un module de kart, on s’attendait à autre chose en solo qu’une simple succession de championnats avec des tracés que vous créez. Pourquoi pas un mode arène par exemple ? Du coup, le jeu se boucle en une après-midi si vous décidez de garder le même tracé pour toutes vos courses, et vu le tarif, ça fait sacrément mal au portefeuille. Par contre, le multijoueur est terriblement drôle et jouissif, chacun essayant de créer un tracé encore plus loufoque que son pote pour des heures et des heures d’amusement… encore faut-il que chacun de vos amis investisse dans un pack à 100€ pour avoir son kart.

Note Globale N-Gamz.com: 11/20 en solo et 15/20 en multi

Si le concept de Mario Kart Live: Home Circuit est diablement grisant et que les premières parties sont terriblement fun, le titre révèle vite ses limites en solo à cause d’un faible nombre d’environnements et de courses que vous pouvez tout à fait « cheater » vous-même en ne suivant pas le tracé que vous avez de toute façon créé. Ajoutez à cela des lags liés à la reconnaissance de la caméra et à sa connexion qui vous demande d’être très proche de votre kart (du coup, oubliez les tracés qui traversent plusieurs pièces), un gameplay plus simpliste qu’un vrai Mario Kart, l’impossibilité de mettre plus de quatre portiques et un prix vraiment costaud de 100€, et vous comprendrez que le nouveau bébé de Big N n’est pas fait pour le jeu en solitaire sur le long terme. Par contre, si vous avez des amis, c’est le plaisir et la rigolade assuré, chacun ajoutant sa petite folie au parcours à créer pour des résultats parfois totalement dingues. Bref, moyen en solo mais carrément délirant à plusieurs !



About the Author

Avatar
Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la trentaine, Je suis le rédacteur en chef autant que le rédacteur de news de ce site. Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy, Chrono Trigger, Xenogears, et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je suis axé shonen/seinen tels que Ga-Rei, L'Ile de Hozuki, Orphen, Sprite, Asebi, ... Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch et Inception. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!