Review

House of Ashes est un jeu d’aventure horrifique narratif développé par Supermassive Games, les créateurs du cultissime Until Dawn, et édité par Bandai Namco sur PC, PlayStation 4, PlayStation 5, Xbox One et Xbox Series X|S au prix de 29,99€. Troisième volet de la fameuse « The Dark Pictures Anthology » qui nous livre un nouvel opus terrifiant chaque année depuis 2019, le titre fait suite au bancal « Man of Medan » et son vaisseau fantôme de 2019 ainsi qu’au plus réussi « Little Hope » et ses airs de « Salem » Hill de 2020. On sent donc une jolie courbe d’amélioration d’épisode en épisode et on espère forcément que ce House of Ashes confirmera cette lancée, nous entraînant cette fois dans la peau d’une escouade chargée de retrouver les armes chimiques cachées de Saddam Hussein en pleine guerre d’Irak. Malheureusement, ils vont être pris dans une embuscade et un séisme les enverra directement dans les ruines d’un temple sumérien qui héberge en son sein une sombre malédiction ! De quoi en faire le meilleur volet de la licence et enfin un pur Until Dawn sur consoles nouvelle génération ? La réponse dans mon test complet et mon vidéo-test bien flippants et… sans concession !

Jamais deux sans trois

« Un temple sumérien à la mortelle malédiction »

Supermassive Games semble avoir pris sa vitesse de croisière puisque nous avons droit à un opus de leur anthologie vidéoludique de l’horreur, alias The Dark Pictures Anthology, tous les ans à présent, au risque de lasser les gamers. De fait, pour éviter d’en arriver à cet extrême, le studio améliore à chaque itération sa recette en fonction des retours des fans mais a surtout le bon goût de proposer à chaque fois des histoires différentes et qui nous livrent divers pans de l’horreur, qu’elle soit fantomatique (Man of Medan), psychologique (Little Hope) ou encore claustrophobico-gore à souhait comme dans le jeu qui nous intéresse aujourd’hui : House of Ashes !

En effet, ce dernier vous fait incarner les membres d’une équipe de pros de la C.I.A, de l’U.S. Air Force ou encore des Marines dont la mission est simple : investir un village en plein coeur de l’Irak, en 2003, dans le but de dénicher une cache d’armes chimiques appartenant à Saddam Hussein histoire de justifier l’invasion du pays par les forces américaines. Vous aurez donc droit au boss de l’opération, alias Richard King, qui devra compter sur son ex-femme Rachel en tant que commandante d’un escadron de soldats qui deviendra hélas très vite, embuscade mortelle oblige, un simple duo, alias Jason Kolchek le fou de la gâchette et son binôme Nick Kay… l’amant de Rachel ! Ajoutez à cela un lieutenant irakien dénommé Salim Othman et un séisme qui entraîne tout ce beau monde dans les bas-fonds d’un ancien temple sumérien rempli de croisements entres les Hunters de Resident Evil et les bestioles de films comme La Crypte (The Cave en V.O.) ou The Descent, et vous comprendrez que l’horreur vous attend dans le nouveau bébé de Supermassive !

Des retours de joueurs salvateurs

« Un gameplay plus accessible, des environnements plus ouverts et une Full 3D en 4K Ray-Tracing »

Si on regrettait les gros bugs de framerate et le scénario décevant de Man of Medan tandis que l’on pestait contre le rythme ultra lent de Little Hope qui ne s’intensifiait réellement que durant la dernière heure, on peut oublier tous ces soucis dans House of Ashes ! Le récit démarre sur les chapeaux de roue à peine dix minutes après le lancement de l’aventure, les rares problèmes de framerate ne vous feront jamais rater de QTE et l’histoire est terriblement jouissive à traverser si vous avez apprécié les films précités (ou même « L’Exorciste » puisque vous pourrez retrouver une statuette de Pazuzu en fouillant un peu). De plus, chaque personnage est vraiment travaillé sur le plan psychologique et il est impossible de ne pas s’attacher à cette équipe et de vivre les inimitiés entre ses membres, inimitiés tantôt nées du conflit qui fait rage dehors (le soldat irakien obligé de coopérer avec des américains), tantôt nées d’une relation conjugale difficile (Rachel qui doit choisir entre son ex-mari et son nouvel amant, par exemple).

Les dilemmes moraux seront donc très souvent de la partie et chaque décision impactera en général assez vite sur l’histoire pour qu’on s’y sente réellement impliqué. D’ailleurs un bon conseil : jouer les bons samaritains à chaque fois ne garantira jamais la survie de tous les membres de votre team, loin de là, tout comme le fait de réussir les QTE car oui, Supermassive Games a implanté le Quick Time Event « dramatique », autrement dit celui qui peut vous conduire vers un funeste destin si vous le réussissez ! De quoi bien faire cogiter votre cerveau entre le « j’appuie ou j’appuie pas » en moins d’une seconde ! Grisant ! Enfin, le titre se pare de niveaux de difficulté, d’une soixantaine de morts et de deux modes pour autant de points de vue afin de gonfler sa replay value : Theatrical et Director’s Cut, sans parler de la possibilité de jouer à 2 online ou à 5 en local pour une durée de vie autour des 5 heures la première fois.

Bouleversement Next-Gen ?

« L’interprétation d’Ashley Tisdale est magistrale et flippante à souhait »

House of Ashes est le premier The Dark Pictures Anthology à sortir sur les consoles Next-Gen et les devs se sont fait plaisir avec deux modes graphiques (qualité et performance) mais surtout de la 4K Native et du Ray-Tracing pour nous proposer un incroyable relief dans les décors grâce à des jeux de lumière de toute beauté et des environnements plus grandioses et ouverts que d’habitude. Mais c’est surtout la représentation en Full 3D (adieu angles de caméra imposés) qui s’avère être un vrai « game changer », vous poussant à l’exploration et vous immergeant comme jamais dans l’horreur même si la focale est parfois trop proche de votre héros au point de masquer une partie de l’action.

Enfin, la bande-son est d’excellente facture, avec des musiques anxiogènes à souhait, un sound design qui fait fonctionner les jump scares à 300 à l’heure et surtout un doublage français de haute volée auquel s’allie l’interprétation magistrale de Ashley Tisdale en Rachel King.

Bref et pour résumser : un vrai régal et assurément le meilleur volet des 3 Dark Pictures si on est dans le trip « film interactif », on vous le dit !

Le Vidéo-Test par Neoanderson

Le vidéo-test est sous embargo jusqu’à la date de sortie du soft, soit le 22 octobre. Il sera donc en ligne à minuit pile ce soir, juste au-dessus !

Note Globale N-Gamz.com: 18/20

Si vous cherchez le jeu qui se rapproche le plus d’Until Dawn sur consoles nouvelle génération ou tout simplement sur nos bonnes vieilles PlayStation 4 et Xbox One, stoppez tout : House of Ashes est assurément ce qui s’en rapproche le plus ! On sent bien que les développeurs de Supermassive Games prennent en compte les retours de leurs titres précédents et leur nouveau bébé ne manque pas de changements dont le plus important est sans doute la représentation en Full 3D, caméra derrière l’épaule, qui vous permet d’explorer bien plus en profondeur des environnements plus ouverts qu’à l’accoutumée tout en jouant admirablement sur la peur provoquée par le faible faisceau de lumière de votre lampe torche, que vous pouvez diriger où vous le souhaitez. A cela s’ajoutent un rythme haletant dès le début (là où Little Hope prenait trop de temps à démarrer), des graphismes de haute volée en 4K native avec Ray-Tracing, des personnages principaux crédibles en diable, encore plus de choix moraux et même… des QTE à dilemme histoire que vous n’appuyiez pas tout simplement bêtement sur la touche demandée mais que vous réfléchissiez aux conséquences sachant qu’il vaut mieux parfois rater une séquence que de la réussir et obtenir un résultat potentiellement mortel pour l’un des vôtres ! On saluera aussi l’incroyable performance d’Ashley Tisdale en Rachel King, un doublage français au top et une grosse rejouabilité, de même que le niveau de difficulté paramétrable et la possibilité d’effectuer l’aventure seul, à deux online et jusqu’à 5 en local sur deux modes différents pour autant de points de vue : Theatrical Cut et Director’s Cut ! Alors bien sûr, il y a toujours quelques bémols issus des opus précédents de l’anthologie Dark Pictures, comme cette impression que l’on est bien plus spectateur qu’acteur, quelques chutes de framerate en mode qualité d’images et une durée de vie de 5 à 6h seulement mais vu le faible prix pratiqué et l’énorme replay value (avec plus de 60 morts différentes), vous pouvez vous laisser tenter sans soucis par ce House of Ashes ! Assurément « LE » jeu parfait pour Halloween !


About the Author

Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la quarantaine depuis peu, je suis le rédacteur en chef autant que le rédacteur de news et le vidéo-testeur de ce site (foncez sur la chaîne YouTube d'ailleurs). Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy, Chrono Trigger, Xenogears et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je voue un culte aux shonens/seinens tels que Ga-Rei, L'Ile de Hozuki, Orphen, Sprite ou encore Asebi. Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch, Inception et Tenet. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!