Review

Après avoir opéré un brillant reboot en 2016 avec le premier volet de la saga World of Assassination, la saga HITMAN nous a offert en 2018 un second opus « de la maturité », magnifiant en tous points la recette originelle faite d’innombrables possibilités d’appréhender une mission et d’occire sa cible. Avec la lourde tâche de clore cette trilogie très chère au coeur des fans, HITMAN 3 doit à la fois être meilleur que son illustre aîné mais aussi s’enfoncer encore un peu plus dans la noirceur du monde des assassins et de l’organisation qui contrôle la planète en coulisses : Providence ! Y parvient-il ? La réponse dans notre vidéo-test complet sur Google Stadia !

Le Vidéo-Test par Neoanderson

Réalisation: 17,5/20

Le moteur Glacier conçu par IO Interactive a encore été amélioré et propose des effets de lumière et de reflets tout bonnement somptueux, dont bénéficieront d’ailleurs HITMAN 1 et 2 si vous les possédez quand vous acquérez ce troisième opus (merci la mise à jour). On a également droit à des foules bien plus denses et variées, à des niveaux plus vastes et qui font voyager (Dubai, la campagne anglaise, Berlin, la Chine, l’Argentine et les montagnes des Carpates roumaines), à un design artistique arrivé à maturité et à un framerate calibré à 60 images par seconde. Dommage donc que, graphiquement, les personnages soient un peu en retraits, notamment sur le plan des animations un peu rigides et des visages, et que les cut-scenes fassent vraiment cheap visuellement par moment, surtout quand on sait qu’elles doivent amener à la fin de cette trilogie.

Gameplay/Scénario: 19/20

L’histoire de ce HITMAN 3 conclut avec brio la trilogie initiée en 2016 et oscille sans cesse entre loyauté et trahison pour un excellent final. Niveau gameplay, on reprend la recette du second volet pour l’agrémenter d’un level design encore plus réussi et bourré de possibilités, une gestion des foules permettant d’afficher 300 NPC, un smartphone à indices bien pratiques, des raccourcis permanents et forcément encore plus de défis, de déguisements et de jouissance quand, après avoir scruté les allées et venues de votre cible, vous trouvez enfin « LE » moment et l’endroit idéal pour l’occire sans que l’on puisse aucunement vous soupçonner. Oui, ce HITMAN procure un réel plaisir malsain dans la capacité que l’on a de planifier un assassinat et de le mettre en pratique… et c’est sacrément bon malgré un Agent 47 toujours un peu trop raide manette en main !

Bande-Son: 17,5/20

Les bruitages environnementaux sont ultra crédibles, les bruits de foule convaincants, les musiques anxiogènes à souhait et le tout sert admirablement bien les environnements du soft ou ses cinématiques. On note également une excellente spatialisation du son, notamment dans la boîte de nuit berlinoise. Dommage par contre que le titre ne propose pas de doublage français.

Durée de vie: 18/20

Avec des tonnes de façon différente d’assassiner vos cibles, des dizaines de points d’entrée et d’armes différents, trois modes de difficulté, la possibilité de créer ses propres contrats et de les partager à la planète entière ou encore les modifications de gameplay liées au déguisement que vous allez revêtir (notamment celui de détective à Dartmoor… tellement jouissif), ce HITMAN 3 propose une durée de vie monumentale pour qui accepte son concept de faire et refaire les 6 mêmes missions en variant les plaisirs… et croyez-moi, il y a mille et une façons de les varier d’autant que le titre prend un malin plaisir à vous mettre au défi de réussir telle  ou telle mise à mort !

Note Globale N-Gamz.com: 18/20

Plus beau, plus grand, plus épique et proposant encore plus de possibilités d’assassinats jusqu’à en donner le tournis, HITMAN 3 est assurément la digne conclusion de la trilogie débutée en 2016 et, osons le dire, sans doute le meilleur épisode de toute la saga ! Alors certes, par rapport au HITMAN 2 de 2018, on dénote très peu de nouveautés hormis le smartphone à indices et les raccourcis permanents bien pratiques (ainsi que le State Share sur Stadia), mais le soft est mieux construit, notamment grâce à un level design totalement jouissif et des missions d’une grande variété, vous amenant même à revêtir, si et seulement si vous le souhaitez, le manteau d’un enquêteur à Dartmoor ou le costume de scène d’un DJ sur une scène techno Berlinoise pour mieux observer vos futures victimes et leur offrir… une dernière danse de la mort ! Ce sont autant de situations inoubliables de ce type qui font de ce HITMAN 3 un monument du genre, vous permettant absolument toutes les folies en matière de déguisement et d’instrumentalisation de… l’assassinat parfait ! Un must à la replay value phénoménale si on rentre dans ce concept au demeurant si chronophage.  



About the Author

Avatar
Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la quarantaine depuis peu, je suis le rédacteur en chef autant que le rédacteur de news et le vidéo-testeur de ce site (foncez sur la chaîne YouTube d'ailleurs). Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy, Chrono Trigger, Xenogears et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je voue un culte aux shonens/seinens tels que Ga-Rei, L'Ile de Hozuki, Orphen, Sprite ou encore Asebi. Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch, Inception et Tenet. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!