Review

Halo Infinite est un FPS développé par 343 Industries pour PC, Xbox One et Xbox Series X|S. Dernier opus en date d’une saga qui a lancé la première Xbox en 2001, le titre a connu un violent bad buzz lors de sa révélation de gameplay en juillet 2020 au point de forcer Microsoft à postposer d’un an sa sortie, grevant ses Xbox Series d’un gros jeu de lancement exclusif. Un report qui s’est sans doute avéré bénéfique pour le studio de développement mais qui n’a fait que renforcer les attentes des gamers au sujet des ultimes aventures du Master Chief. Vous propulsant pas moins de 18 mois après les événements traumatisants de Halo 5, le soft vous met cette fois tout du long dans la peau du Spartan John-117. Après l’activation d’un nouveau Halo par Cortana dans sa volonté de prendre le contrôle de tout l’héritage Forerunner avec des I.A. rebelles, vous allez découvrir tout ce qui a pu se passer durant votre sommeil spatial : chute de l’U.N.S.C., montée en puissance des brutaux Parias, affection d’une nouvelle I.A. à votre armure, tout est chamboulé mais une chose est sûre…  vous êtes le dernier espoir de l’Humanité et vous allez vous battre jusqu’au bout pour le prouver ! Alors, ce Halo Infinite qui tente pour la première fois l’expérience Open World est-il la fameuse « Killer-App » solo de la Xbox Series X (le multi étant free-to-play, il ne fera pas l’objet de cet article) ? La réponse dans mon vidéo-test de la campagne du soft qui sera, comme toujours,… sans concession !

Le Vidéo-Test par Neoanderson

Note Globale N-Gamz.com: 16/20

Je vais être honnête tout de suite : non, Halo Infinite n’est pas la claque visuelle tant attendue, ni même un Open World peaufiné comme il se doit en termes d’activités, d’immersion ou de niveau de détails. On est loin de ce que peuvent par exemple proposer en nombre de choses annexes à faire et autres contenus au mètre carré un Ghost of Tsushima ou un Assassin’s Creed Valhalla pour le monde ouvert. En effet, même si la surface de jeu est plutôt conséquente et booste donc la durée de vie des ultimes aventures du Master Chief, le tout manque cruellement de vie, en intérieur comme en extérieur. Tout semble bien trop synthétique également et le level design est à la peine durant les premières heures précédant votre arrivée sur Zeta Halo, avec des niveaux linéaires qui prennent des dimensions folles mais où l’exploration n’est que trop peu gratifiante. On sent bien que 343 Industries en est à son premier coup d’essai sur la façon de concevoir un Open World, mais au moins on saluera la prise de risque du studio pour une saga comme Halo, bien qu’au final le titre n’invente rien de bien nouveau puisqu’on y retrouve des cibles à abattre, des avant-postes à récupérer pour repérer les alentours (les fameuses Tours de l’Aigle d’Assassin’s Creed, ça vous rappelle quelque chose ?), des points de compétences à dénicher pour booster votre Spartan et j’en passe. Bref, des mécaniques rassurantes, déjà vues, parfois bien mieux utilisées ou mises en scène par la concurrence, mais qui permettent de faire passer le temps agréablement entre deux missions scénaristiques nous révélant une histoire passionnante à plus d’un titre, le tout dans le Halo le plus « libre » jamais conçu à ce jour, posant des bases qui pourront s’avérer excellentes si les développeurs s’en donnent les moyens, nous rajoutent du contenu régulièrement et peaufinent le tout au fur et à mesure des mises à jour ! Une campagne un peu brute de décoffrage donc, soufflant le chaud et le froid un peu trop souvent. Le chaud avec le style de combat inimitable des Halo, le doublage français de haute qualité, les musiques épiques en diable et de la 4K Dynamique @ 60fps en mode qualité; puis le froid avec des animations saccadées en cut-scenes, des modélisations de visages pas vraiment réussies, de l’aliasing et du pop d’éléments ingame, des bugs de collision sur les corps ou le fait que le jeu soit aussi peu « newbie friendly » avec son récit qui vise assurément les gros connaisseurs de la licence, se fermant donc à tout nouveau venu dans la franchise. Vous l’aurez compris, la campagne solo de Halo Infinite est en quelque sorte un bon matériau à polir durant les mois et les années à venir pour qu’elle puisse enfin briller de mille feux tout en posant les bases d’une toute nouvelle saga en devenir, celle où 343 Industries pourra enfin s’affranchir de l’héritage légué par Bungie !


About the Author

Neoanderson
Hardcore gamer dans l'âme, la quarantaine depuis peu, je suis le rédacteur en chef autant que le rédacteur de news et le vidéo-testeur de ce site (foncez sur la chaîne YouTube d'ailleurs). Amoureux des RPG nourri aux Final Fantasy, Chrono Trigger, Xenogears et consorts, je suis également fan de survival/horror. Niveau japanim, je voue un culte aux shonens/seinens tels que Ga-Rei, L'Ile de Hozuki, Orphen, Sprite ou encore Asebi. Enfin, je suis un cinéphile averti, orienté science-fiction, fantastique et horreur, mes films cultes étant Star Wars, Matrix, Sucker Punch, Inception et Tenet. N'hésitez pas à me suivre via mon Facebook (NeoAnderson N-Gamz), mon Twitter (@neo_ngamz) et mon Instagram (neoandersonngamz)!