Review

Daedalic Entertainment. Si le nom de ce studio de développement allemand ne vous dit peut-être rien (shame on you ^^), il est pourtant à l’origine de nombreux jeux PC adulés des gamers, que cela soit dans le domaine du Point & Click avec Memoria ou encore le déjanté Randal’s Monday, mais aussi du Tactical-RPG avec Blackguards. C’est justement ce deuxième type de soft qui nous intéresse aujourd’hui puisque le développeur a décidé de donner une suite au dernier cité. Il faut avouer que la première incursion de Daedalic au sein du jeu de rôle tactique avait largement plu. Accessible, exigeant, riche et passionnant, Blackguards avait su donner aux joueurs acharnés la bonne dose de difficulté et de challenge dont ils avaient besoin, le tout sublimé par une B.O. superbe (hormis les doublages), une durée de vie incroyable et un scénario qui vous faisait incarner une belle brochette de bad boys (and girls). Alors voyons si le petit frère, qui sort toujours sur PC,  en a autant dans le ventre!

Prendre ou ne pas prendre le pouvoir… telle est la question !

Cassia veut régner sur l’Empire… avec une bande de bras cassés!

Blackguards 2 se situe quelques années après le premier opus, toujours dans la mythologie du jeu de rôle papier « L’Oeil Noir ». Ici, vous allez incarner Cassia, une guerrière intelligente et impitoyable, dont le seul but est de conquérir le Trône. Pour combattre son ennemi, le tyran Marwan, elle va s’entourer de nombreux alliés dont Naurim, un nain gras, alcoolique et paresseux, mais aussi Takate que les fans du premier opus connaissent bien, ou encore Zurbaran, un sorcier dont la confiance en lui a volé en éclats après qu’il ait été vendu comme esclave. Bref, une belle brochette de loosers comme on les aime… mais qui vont se montrer incroyablement retors et attachants. Votre but ultime? Reconquérir le plus de territoires possible et les délivrer de l’influence de Marwan pour que votre héroïne puisse prétendre au Shark Throne de Mengbilla, rien que ça!

A la bataille !

On est en plein tactical au tour par tour… les tacticiens apprécieront

Avec ce nouveau Blackguards, Daedalic confirme avoir entendu les critiques des joueurs et, de fait, a effectué quelques améliorations de gameplay. Fini le problème de « probabilité » qui faisait en sorte que peu de sorts atteignent vos adversaires. Désormais, toutes vos magies offensives touchent leur cible! Les terrains ont été agrandis, et vous bénéficiez d’une barre d’endurance qui fait office de « frein » aux joueurs les plus bourrins. Autre changement appréciable pour les tacticiens: vous aurez la possibilité de placer librement vos personnages sur la map avant le début d’un combat. Idéal pour ceux qui aiment prendre leur temps et ne pas foncer dans l’impro totale. De même, tâchez de ne pas tuer tous vos adversaires car en les capturant, vous pourrez les interroger histoire de bénéficier de nouvelles zones de combats. Enfin, avant chaque rixe, vous pourrez préparer vos soldats en achetant des potions via les campements, ou encore des pièces d’équipement directement chez les marchands. Classique). Ce qui l’est moins, c’est la possibilité d’engager des mercenaires, en plus de vos héros, pour vous aider dans les combats.

La taille des maps est juste gigantesque et pourtant, le soft reste accessible!

Niveau progression de personnage, elle passera forcément par le gain d’expérience que vous engrangerez à la fin de chaque combat. L’arbre de talents est plutôt conséquent, et le mot d’ordre reste la spécialisation. En effet, chacun de vos héros dispose d’affinités prédéfinies dès le départ comme le choix de son arme principale. Bien entendu, vous aurez l’occasion d’influer  sur tout un tas de caractéristiques comme, par exemple, vos attaques au corps à corps avec chaque type d’équipement. On vous rassure donc, en termes de customisation de stats, les possibilités sont assez larges pour convenir à tous les types de joueurs. Enfin, de nouveaux pouvoirs, skills et équipements sont au rendez-vous par rapport au premier opus, ainsi que des classes flambant neuves et la possibilité d’apprivoiser une certaine race de créature.

Un shaker rempli de bonnes idées !

D’un point de vue graphique, le moteur de jeu de ce Blackguards 2 affiche des perspectives d’évolutions intéressantes. Ainsi, sur certains points précis, comme par exemple l’interface ou le levelling des héros, les choses ont été simplifiées niveau lisibilité pour offrir plus de clarté au joueur. Par exemple, plutôt que de personnaliser des caractéristiques individuelles, vous pourrez personnaliser celles du groupe en entier sans vous perdre dans des menus mal définis. Sinon, en termes de 3D pure, le jeu est plutôt joli, offrant des effets spéciaux sympathiques et une modélisation des personnages sans gros défaut. Bien sûr, on peut toujours trouver mieux ailleurs, mais pour du tactical-rpg, la pilule passe sans soucis… et est même plutôt agréable à avaler!

Techniquement, Blackguards est très joli… sans plus

Pour la partie sonore, les musiques sont signées Peter Connelly, rien que ça! Le type est notamment connu pour sa participation à certains épisodes de Tomb Raider, et on doit avouer que du coup, la B.O. de ce Blackguards 2 n’a plus rien à voir avec celle du premier tant elle transcende l’ambiance! Quant au doublage, il a cette fois-ci été supervisé par le studio de développement lui-même, assurant un niveau qualitatif bien supérieur aux voix médiocres du premier Blackguards.

On prend les même et on recommence… mais on varie !

Blackguards 2 ressemble à son grand frère, mais en mieux! Les développeurs ont appris de leurs erreurs et ont pris soin d’écouter leur communauté en corrigeant les fautes de leur premier jet et en ajoutant du contenu tout en travaillant l’accessibilité de leur soft. Toujours aussi sombre, toujours aussi difficile, mais avec une mécanique de jeu améliorée et une mise à jour graphique qui en avait grandement besoin, Blackguards 2 ne peut que vous intéresser grâce à son prix peu élevé et son système de combat qui plaira aux fans de RPG au tour par tour.

La bande-annonce

Réalisation: 17/20

Daedalic Entertainement a vraiment voulu soigner son jeu et nous propose un moteur 3D rehaussé avec une ambiance toujours aussi sombre. Tout au plus déplorera-t-on la modélisation des personnages en deça de ce que peut fournir un bon pc.

Gameplay/Scénario: 17/20

Désormais, vous pouvez placer librement vos personnages sur leur zone de départ, un petit plus qui fera appel à votre stratégie. La grandeur de la carte vous fera vivre plus intensément les combats à distance, vos choix détermineront votre destinée, ainsi que celles de vos compagnons. Malheureusement, le scénario, bien que travaillé, se révèle au final un peu en deçà de l’épisode précédent. Il n’empêche, si vous vouliez des combats plus épiques et plus techniques, vous allez être servis, sans compter que l’accessibilité est au rendez-vous avec notamment une vue du niveau de difficulté avant chaque rixe!

Bande-Son: 19/20

La bande-son est signée Peter Connelly, à qui l’on doit des thèmes magistraux inclus dans certains épisodes de Tomb Raider. Bref, du tout bon. Pour ce qui est du doublage, nous sommes loin de celui du premier opus, trop approximatif. Ici, on est baigné dans l’ambiance!

Durée de vie: 18/20

Pour ceux qui aiment la complexité et les défis, sachez que vous aurez de quoi faire avec Blackguards 2. En effet, si vous comptez le terminer dans tous les sens, comptez rien de moins qu’une bonne soixantaine d’heures, facile! De quoi vous occupez, n’est-ce pas ?

Note Globale N-Gamz.com: 17/20

Blackguards 2 est une sacrée surprise! Il plaira aux adeptes de la secte Donjons et Dragons (et de l’Oeil Noir, forcément) aussi bien qu’aux joueurs ayant apprécié le premier opus mais qui auraient grincé des dents suite à ses quelques défauts de gameplay et son doublage un peu à la ramassa. Disons le de suite: cette suite devrait s’imposer comme une valeur sûre du RPG tactique occidental, même s’il reste encore quelques erreurs à corriger, notamment sur le moteur graphique qui peine à modéliser des persos charismatiques.



About the Author

Avatar
Deyleina
Joueuse le jour et streameuse la nuit (avec une grande passion pour le cosplay), je suis une adepte des jeux PC depuis ma plus tendre enfance (mon premier jeu étant "Prince Of Persia") ! J'adore également les films (surtout d'animation), la littérature (manga powa!) et la musique ! Ma devise : "Enjoy and Play" !